Chapitre 2 : Sur Aulë et Yavanna

par Audrey Morelle

Titre originalOf Aulë and Yavanna
Période couverte?
LieuxValinor

Impatient de la venue des Enfants d'Ilúvatar, Aulë créa en secret les Nains, endurants et robustes pour résister à Melkor. Ainsi naquirent les Sept Pères des Nains dans une caverne sous les montagnes de la Terre du Milieu. Lorsque Aulë les eut achevés, il leur enseigna la langue qu'il avait conçue pour eux, le khuzdul, et c'est alors qu'Ilúvatar s'adressa à lui. Il lui demanda pourquoi il avait agi ainsi, et lui expliqua que ses créatures ne pourraient vivre que lorsque sa pensée serait fixée sur eux, pour retomber inertes comme des marionettes sitôt qu'il tournerait son esprit vers d'autres problèmes. Aulë lui répondit qu'il ne désirait pas cela, et qu'il voulait en fait avoir des êtres différents de lui à aimer et éduquer, pour leur montrer la beauté d'Eä. En pleurant, il demanda s'il devait les détruire, et s'empara d'un marteau comme pour s'exécuter. Mais Ilúvatar eut pitié d'Aulë, et les Nains, terrifiés, demandaient grâce. Ilúvatar annonça alors à Aulë qu'il les avait acceptés dans son dessein, et que les Nains avaient désormais une volonté propre. Ilúvatar posa cependant comme condition que les Nains dussent s'éveiller après les Premiers-Nés, afin que l'impatience d'Aulë ne fût pas récompensée. Il prédit ensuite qu'il les éveillerait le moment venu, et que des luttes opposeraient souvents les Nains aux autres Enfants d'Ilúvatar.

Aulë et ses Nains (© Ted Nasmith)

Les Nains vivent plus longtemps que les Hommes, mais pas éternellement. Les Elfes croyaient autrefois qu'à leur mort, les Nains retournaient à la terre et aux roches. Les Nains, au contraire, disent que Mahal, leur créateur, les rassemble chez Mandos avec leurs Pères, dans des cavernes à l'écart des autres, et qu'il a prédit à leurs Pères qu'à la fin des Temps, Ilúvatar leur donnera une place parmi ses Enfants et qu'ils aideront Mahal à reconstruire Arda après la Dernière Bataille.

Aulë conta finalement à sa compagne Yavanna la conception des Nains et leur acceptation par Ilúvatar, et celle-ci, attristée, lui dit que puisqu'il avait agi en secret, ceux-ci n'auraient que peu d'amour pour les arbres de Yavanna, qu'ils abattront sans remords. Aulë lui répondit qu'il en serait de même pour les Enfants d'Ilúvatar, car c'est à eux qu'Eru donna la Terre. Yavanna fut alors inquiète de ce qui pourrait advenir en Terre du Milieu, craignant la corruption de Melkor. Elle se rendit auprès de Manwë, et lui demanda si les Enfants d'Ilúvatar pourraient disposer à leur guise de ses créations. Manwë le lui confirma et s'interrogea sur sa demande, et elle lui avoua sa peur que toutes ses œuvres soient à la merci du pouvoir d'autrui. Manwë voulut alors savoir ce qu'elle voudrait préserver, et elle constata que les kelvar, les animaux, savaient s'enfuir ou se défendre, mais que les olvar, les végétaux, en étaient incapables et tout particulièrement les arbres. Elle exprima son désir que les arbres puissent parler et punir leurs bourreaux.

Un Ent, Berger des Arbres (© John Howe)

Manwë médita sur le souhait de Yavanna, puis revint auprès d'elle. Il lui dit qu'Ilúvatar avait prédit qu'à la naissance des Enfants, Yavanna invoquerait des esprits lointains qui se mêleraient aux kelvar et aux olvar, puis il lui rappela que dans le chant, leurs pensées s'étaient croisées et envolées comme de grands oiseaux au dessus des nuages, et il lui révéla que les Aigles s'élèveraient avant l'éveil des Enfants. Heureuse, Yavanna souhaita que les Aigles nichent dans les plus hauts des arbres, mais Manwë expliqua qu'ils vivraient dans les montagnes pour entendre ceux qui les invoquent, car il y aurait déjà les Bergers des Arbres dans les forêts pour en prendre soin.

← Chapitre 1Chapitre 2Chapitre 3 →

 
tolkien/resumes/silm/qs2.txt · Dernière modification: 15/12/2009 22:12 par meneldur
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017