Chapitre 23 : Tuor et la Chute de Gondolin

par Julien Mansencal

Titre originalOf Tuor and the Fall of Gondolin
Période couverte473 - v. 525 1A
Lieux Gondolin

Tuor, fils de Huor, vit le jour après la mort de son père à la bataille de Nirnaeth Arnoediad. Adopté par les Elfes Gris de Mithrim, il vécut parmi eux jusqu'à ses seize ans. Les Elfes furent alors attaqués par des Orques et des Orientaux, et Tuor, fait prisonnier, fut réduit en esclavage. Après trois années de servitude, il s'échappa et mena pendant quatre ans une vie de hors-la-loi dans les cavernes d'Androth.

Là, Ulmo l'incita à quitter les lieux, désirant l'employer pour servir ses desseins. Tuor quitta l'Hithlum par la Porte des Noldor, découvrant la mer qui n'allait plus jamais quitter son cœur. Il longea la côte jusqu'à la cité abandonnée de Vinyamar, où il découvrit les armes laissées jadis par Turgon sur ordre d'Ulmo. Ce dernier apparut finalement à Tuor pour faire de lui son messager auprès de Turgon, à Gondolin, et lui envoya un guide, l'elfe Voronwë.

Tuor à Vinyamar (© Ted Nasmith)

Ensemble, ils entrèrent dans la Cité Cachée, et Tuor avertit Turgon au nom d'Ulmo, lui rappelant qu'il restait soumis à la malédiction de Mandos et l'incitant à abandonner Gondolin pour se rendre aux Bouches du Sirion. Mais Turgon était trop attaché à sa ville, et les Eldar de la ville étaient persuadés que le secret de son emplacement la rendait inexpugnable. Ils firent néanmoins bon accueil à Tuor, qui devint bientôt l'un des conseillers les plus écoutés du roi, s'attirant la haine du prince Maeglin. La fille du roi, Idril, tomba amoureuse de Tuor et Turgon consentit à leur union, augmentant d'autant la colère de Maeglin, qui désirait en secret Idril. Quelques années après la naissance d'Eärendil, le fils de Tuor, il advint que Maeglin s'égara dans l'Echoriath et fut capturé par des Orques. Conduit devant Morgoth, il accepta sous la torture de dévoiler l'emplacement de Gondolin, en échange du titre de roi et de la main d'Idril.

Gondolin (© Ted Nasmith)

Gondolin fut attaquée au solstice d'été, sans espoir de victoire : l'effet de surprise et le nombre étaient du côté de Morgoth. La trahison de Maeglin ne lui profita pas : il fut tué sur les remparts par Tuor, après avoir tenté de s'emparer d'Idril et du petit Eärendil. Le siège et la prise de la ville virent s'accomplir nombre de prouesses, à l'image du duel entre Ecthelion de la Source et Gothmog, prince des Balrogs, où chacun tua son adversaire, et la défense de la Tour du Roi jusqu'à la mort par Turgon et ses gens. Rares furent ceux à pouvoir s'échapper, grâce à la prévoyance d'Idril qui avait fait ménager une voie souterraine secrète conduisant hors du Cercle des Montagnes. Cette évasion fut marquée un autre haut fait : le sacrifice de Glorfindel face à un Balrog à la faille de Cirith Thoronath.

La chute de Gondolin (© John Howe)

Les fugitifs, conduits par Tuor, atteignirent la vallée du Sirion et le descendirent jusqu'à Nan-tathren, où le pouvoir d'Ulmo restait fort et où ils purent se reposer un moment. Ils reprirent ensuite leur route jusqu'aux Bouches du Sirion, où ils se mêlèrent aux rescapés de Doriath. Hormis là, le pouvoir de Morgoth s'étendait sur tout le Beleriand, et son triomphe paraissait complet ; Ulmo eut beau plaider la cause des Enfants d'Ilúvatar auprès des Valar, ces derniers refusèrent d'agir.

Vint un temps où l'appel de la Mer s'accrut en Tuor. Avec l'aide de Círdan, il construisit un vaisseau, l'Eärrámë, et à son bord fit voile vers l'Ouest avec Idril, en quête de Valinor. On ignore ce qu'ils devinrent, même si une tradition veut que Tuor ait été adopté au sein des Premiers-Nés.

← Chapitre 22Chapitre 23Chapitre 24 →

 
tolkien/resumes/silm/qs23.txt · Dernière modification: 31/07/2012 19:17 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017