Tolkien à 20 ans

9791030702323.jpgTolkien à 20 ans

Titre françaisTolkien à 20 ans
Publication24 janvier 2018
AuteurAlexandre Sargos
Éditeur françaisAu Diable Vauvert

Comment un respectable universitaire d’Oxford, spécialiste en langues anciennes, a-t-il pu devenir le plus grand auteur de fantasy ? La perte précoce de ses parents, les injustices subies par sa mère, son enfance dans les faubourgs viciés de Birmingham, la séparation forcée d’avec sa fiancée, Edith, et surtout l’expérience traumatisante de la guerre de 1914 ont forgé le caractère du jeune John et lui ont inculqué le désespoir inhérent à toute existence. Sa passion pour les mots, et au-delà pour les langues, sa rencontre avec les grandes mythologies nordiques, aimer Edith, en être aimé en retour, et sa foi religieuse inébranlable lui donneront la force d’accepter la mort et de la sublimer dans un récit d’un genre inédit, une nouvelle Genèse, une recréation démiurgique du monde, qui donnera un jour naissance au Seigneur des Anneaux.

L'avis des lecteurs

Critique de Vivien Stocker — janvier 2019

Alors que s’ouvre l’année 2019, d’ores et déjà une année exceptionnelle d'événements autour de la personne et l’œuvre de J.R.R. Tolkien (sortie de La Chute de Gondolin en avril, exposition à la BNF en octobre, etc.), les éditions Au Diable Vauvert publient le 24 janvier un nouvel ouvrage biographique sur Tolkien, sobrement intitulé J.R.R. Tolkien à 20 ans, d’Alexandre Sargos, le dernier né de leur collection « À 20 ans » qui propose de découvrir la jeunesse de figures qui devinrent ensuite célèbres, d’Honoré de Balzac à Marylin Monroe, en passant par Nelson Mandela ou Colette.

J.R.R. Tolkien à 20 ans s’aventure donc sur les traces du jeune Tolkien, entre ses 12 ans et ses 25 ans (environ). Déjà, avant même d’ouvrir ce joli petit ouvrage (160 pages et huit chapitres), la question se pose de l’originalité du contenu quand il existe déjà deux biographies officielles dont l’une, Tolkien et la Grande Guerre de John Garth aux éditions Bourgois, saluée par la critique internationale, aborde exactement la même période de vie de l’auteur et son influence sur sa création. La fiche de présentation accompagnant notre exemplaire presse indique, parmi les points forts listés, que la vie de l’écrivain est très riche, mais peu connue, ce qui est peut-être un peu exagéré étant donné le battage médiatique autour de sa personne lorsqu’un ouvrage, un documentaire ou une adaptation paraissent. Cette même liste met l’accent sur le biopic consacré à la jeunesse de Tolkien de la Fox Searchlight dont la diffusion en salles est espérée cette année, accentuant l’effet d’aubaine d’une telle sortie. Qu’à cela ne tienne, cela permet de cibler un peu mieux à qui est destiné cet ouvrage, sous-titré « Prélude au Seigneur des Anneaux » : un public sans doute plus jeune ou moins expérimenté qui aurait plus de mal à se lancer dans Tolkien et la Grande Guerre.

Hormis le chapitre introductif, qui prend comme décor le voyage suisse de Tolkien en 1911 et permet de rencontrer le jeune et encore naïf Tolkien, l’ouvrage se déroule chronologiquement et se subdivise en chapitres d’une quinzaine de pages ayant pour titre et sujet-prétexte une figure ou un lieu de son œuvre : « Mabel », sur la naissance et l’enfance de Tolkien, suivi de la mort de sa mère ; « Lambengolmo » [Philologue en elfique] ; sur sa découverte et son amour des langues et des mythes européens ; « Edith », sa femme et leur relation naissante au cœur de la vie estudiantine de Tolkien ; « Eärendil », qui marque l’émergence de la Terre du Milieu et celle de son groupe d’amis du TCBS ; « Mordor », dans lequel l’écrivain se fait soldat durant la Première Guerre mondiale ; et enfin « Gondolin », qui marque la naissance concrète de son œuvre après son retour du front. Globalement, le récit se tient bien et est plutôt agréable à lire, résumant très bien cette période sans entrer dans des détails bio ou bibliographiques qui pourraient perdre le lectorat auquel il est destiné. Bien que quelques erreurs factuelles (comme lorsqu’il est dit que Tolkien nomma l’un de ses fils avec le prénom de son frère Hilary) ou typographiques (« Tol Erresëa » au lieu de Tol Eressëa, « Grand » Guerre) subsistent, cela n'entache en rien la qualité du contenu. Tout au plus, il aurait sans doute été juste de référencer un peu plus souvent les ouvrages sur lesquels se base Sargos, en particulier les deux biographies de Carpenter et Garth, et le Companion and Guide de Hammond et Scull. Dès lors, cet ouvrage est surtout à conseiller pour ceux qui veulent simplement un aperçu de la vie de jeunesse de Tolkien ou comme introduction aux biographies plus ambitieuses de Carpenter et Garth (en particulier cette dernière).

Donnez votre avis !

Nom, Prénom, ou Pseudonyme :
Adresse e-mail :
Votre avis :

Retapez le mot « Belegaer » en MAJUSCULES (vérification contre les robots de spam) :

Éditions

En français

 Tolkien à 20 ans Tolkien à 20 ans
Auteur(s)Alexandre Sargos
EditeurAu Diable Vauvert
Languefrançais
Date2019 janv.
ISBN-101030702322
ISBN-139791030702323
Prix indicatif15.00 €
Sites

Sur Tolkiendil

 
tolkien/sur-tolkien/tolkien_a_20_ans.txt · Dernière modification: 15/01/2019 15:54 par Druss
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2019