9782717728064.jpgTolkien. Voyage en Terre du Milieu

Tolkien. Voyage en Terre du Milieu

Titre français Tolkien. Voyage en Terre du Milieu
Auteurs Vincent Ferré & Frédéric Manfrin (dir.)
Publication 17 octobre 2019
Éditeur BNF
Ce catalogue concerne l’exposition Tolkien. Voyage en Terre du Milieu qui a lieu à la BnF.
Il est bien distinct de celui de l'exposition Tolkien: Maker of Middle-earth d'Oxford et traduit en français sous le titre Tolkien : Créateur de la Terre du Milieu.

Présentation de l'ouvrage

Pour la première fois en France, la BnF célèbre J.R.R. Tolkien à l'occasion d'une grande exposition événement. Dialoguant avec les collections de la BnF, les manuscrits, dessins, cartes et photographies de l'honorable professeur d'Oxford reproduites dans le catalogue permettent d'arpenter et de mieux comprendre le monde imaginaire forgé par l'auteur du Seigneur des Anneaux.

« Au fond d'un trou vivait un hobbit. » Lorsqu'en 1937, J.R.R. Tolkien publie Le Hobbit, l'honorable professeur d'Oxford est loin d'imaginer le succès mondial et l'impact de son œuvre sur la culture populaire. La Bibliothèque nationale de France lui consacre une grande exposition. Le catalogue qui l'accompagne est conçu comme un voyage en Terre du Milieu, il permet d'arpenter le monde imaginaire forgé par l'auteur du Seigneur des Anneaux, ses paysages, ses peuples et leurs langues. On y rencontre elfes, nains, orques et dragons au fil d'un parcours dévoilant les secrets de la création de cette œuvre-monde. Les collections de la BnF (manuscrits, objets, éditions illustrées) mettent en contexte l'œuvre de cet immense artiste, écrivain, illustrateur, philologue et spécialiste de littérature médiévale. Grand public et fans inconditionnels y découvriront les œuvres majeures et celles, moins connues, retraçant l'histoire de la Terre du Milieu.

Sous la direction de Vincent Ferré, professeur de littérature générale et comparée (université Paris Est Créteil), et de Frédéric Manfrin, conservateur, chef du service Histoire à la BNF. Damien Bador, membre de Tolkiendil, association qui œuvre à la promotion de l'œuvre littéraire de Tolkien ; Leo Carruthers, professeur émérite (université Paris Sorbonne), spécialiste de l'œuvre de Tolkien et de littérature médiévale ; Michaël Devaux, agrégé et docteur en histoire de la philosophie moderne, enseignant à l’université de Caen ; Catherine McIlwaine, conservateur, chargée des archives Tolkien à la bibliothèque Bodléienne d'Oxford ; Isabelle Pantin, professeur de littérature générale (ENS Ulm), spécialiste de Tolkien et des liens entre littérature et sciences ; Anne Rochebouet, maître de conférences (université Versailles–Saint-Quentin), spécialiste de littérature médiévale et de littératures de l'imaginaire ; Pierre Sérié, maître de conférences en histoire de l'art, spécialiste de la modernité.

Sommaire

  • Préface
  • Introduction, Vincent Ferré

L’INVENTION D’UN MONDE

  • J. R. R. et Christopher Tolkien : deux vies, une mythologie, Leo Carruthers
  • Les archives de Tolkien, d’Oxford à Milwaukee, Catherine McIlwaine
  • Feuilles du « Silmarillion », Michaël Devaux
  • Tolkien le subcréateur, Frédéric Manfrin
  • Les langues inventées par Tolkien, Damien Bador
  • Inventer, visualiser, dessiner des mondes, Isabelle Pantin
  • Les peuples chez Tolkien, Anne Rochebouet
  • Tolkien et son autre moi : celui qui dessinait, Pierre Sérié

VOYAGE EN TERRE DU MILIEU

  • Inventer la Terre du Milieu
  • Le Comté : une image idéalisée de l’Angleterre ?
    • Les Hobbits : héros ou anti-héros ?
  • Terres des Elfes : l’origine et la mémoire de la Terre du Milieu
  • Les Nains et leurs royaumes : un peuple en perpétuelle recherche
    • « À la fin de la quête, la victoire » ?
  • Les forêts : refuge ou danger
    • Les Ents : la révolte de la nature
  • Le Rohan : les seigneurs des chevaux
    • Une histoire sans femmes ?
  • Le Gondor : le dernier rempart
    • La séduction du pouvoir
  • Isengard : l’esprit de rouages
    • La magie : « suspendre l’incrédulité »
  • Le Mordor : l’horreur de la guerre
    • Gollum : entre Bien et Mal
    • Le Seigneur des Anneaux, le mal désincarné
  • Le Valinor : un Éden perdu
    • Religion et récit de la création

RETOUR À OXFORD

  • Une vie à Oxford
    • Le professeur
  • Écrivain pour enfants ?
    • L’œuvre d’une vie

ANNEXES

  • Glossaire
  • Bibliographie
  • Autres pièces exposées

L'avis des lecteurs

Vivien Stocker — octobre 2019

Cet hiver, et un an après la grande exposition anglaise Tolkien Maker of Middle-earth d’Oxford, la Bibliothèque nationale de France (BnF) organise à son tour une exposition sur l’auteur, mais qui se veut plus ambitieuse que sa prédécesseure. À cette occasion, la BnF, en collaboration avec les éditions Bourgois, publient quelques jours avant le vernissage le catalogue de cette exposition : Tolkien. Voyage en Terre du Milieu. Sur la forme, l'ouvrage est un très grand format relié, avec des pages grainées du plus bel effet, qui mettent particulièrement en valeur les dessins et photos de l'exposition.

Comme le titre l’indique, l’exposition et son catalogue s’articulent autour d’un voyage dans les décors et paysages inventés par Tolkien, précédés par huit essais thématiques, le tout réparti sur environ 300 pages.

Le catalogue est préfacé par Laurence Engel, la présidente de la BnF, qui rappelle que c’est l’occasion pour la BnF d’accueillir pour la première fois une exposition consacrée à un auteur étranger et dont la BnF ne possède aucun document dans ses archives ; double première fois aussi, puisque les manuscrits de Tolkien n’avaient jamais traversé la Manche. Vincent Ferré, en tant que commissaire de l’exposition, introduit ensuite l’ouvrage en évoquant les enjeux d’une tel évènement : présenter toutes les facettes de Tolkien et son œuvre au public français tout en profitant de la multitude des collections de la BnF pour contextualiser sa création. À sa suite, ce sont huit spécialistes qui développent leurs essais thématiques. Léo Carruthers (Tolkien et la religion), d’abord, propose un rappel biographique de l’auteur, mais également bibliographique, notant le rôle inestimable de son fils Christopher dans l’édition des textes de son père. Seule autrice étrangère à participer à ce volume, Catherine McIlwaine, la commissaire de l’exposition anglaise et l’archiviste du fonds Tolkien à la Bodleian, développe la relation entre Tolkien et Oxford, et décrit rapidement les archives de Tolkien conservées en deux endroits : la Bodleian justement et l’université Marquette des USA. Michaël Devaux, éditeur de la Feuille de la Compagnie, présente ensuite l’histoire de la création du « Silmarillion », depuis le Livre des Contes perdus jusqu’aux 2600 pages d’une étude privée sur le sujet écrite par Christopher Tolkien qui deviendront les tomes de l’Histoire de la Terre du Milieu, en passant bien évidemment par son édition du Silmarillion en 1977. La création est également au cœur du texte de Frédéric Manfrin, conservateur en chef au service Histoire de la BnF et co-commissaire de l’exposition, puisqu’il passe en revue le rôle de subcréateur de Tolkien, tant dans l’imaginaire que dans la création linguistique. Les langues et leur rôle incontournable, justement, font l’objet d’une description particulière de Damien Bador, spécialisé dans les langues de Tolkien (et aussi co-responsable de la section Langues de notre association). Cet attrait pour les langues qui vient de jeux d’enfants ayant évolués en considération professionnelle prend ainsi de plus en plus de place comme pilier de ses récits. Ensuite, et puisque le thème de l’exposition est le voyage, Isabelle Pantin, autrice de Tolkien et ses légendes, s’aventure dans la géographie et la cartographie tolkienienne, qui forment une véritable tradition au cœur de son œuvre et qui donnent, comme l’invention linguistique, corps à son imaginaire. Mais mondes et langues ne sont rien sans peuples qui font ainsi l’objet d’une recension d’Anne Rochebouet, spécialiste de philologie romane et de littérature médiévale française. Enfin, cette section d’essais se clôt par une passionnante description du Tolkien artiste et de ses inspirations par Pierre Sérié, spécialiste en histoire de l’art contemporain, une connaissance qui manquait jusqu’ici au moins partiellement aux ouvrages présentant ses œuvres picturales.

La partie catalogue présente ensuite un peu plus de 200 pièces d’archives, dont une petite partie sont des pièces de contextualisation de la BnF. Sur le total des pièces tolkieniennes, un peu moins de la moitié sont des documents spécifiques à l’exposition française, absents de l’exposition d’Oxford. Ces archives documentaires sont plus ou moins proposées selon le voyage des Hobbits dans le Seigneur des Anneaux et chaque étape est ponctuée par quelques pièces contextuelles de la BnF. On part ainsi du Comté, où l’on évoque bien évidemment le peuple hobbit et où l’on visite Cul-de-Sac, et on en apprend plus sur l’inspiration de l’Angleterre. Nos pas nous portent ensuite sur les terres des Elfes, dans les décors aussi variés que la montagneuse Fendeval, la Lórien lumineuse de Galadriel ou les salles du roi des Elfes de Grand’Peur. À cette étape, il est dommage de trouver la page du Parma Mittarion éditée à l'envers, les tengwar tête bêche, ce qui empêche leur décryptage direct. Après les Elfes, c’est au peuple nain que le catalogue s’intéresse en parcourant les Montagnes de Brume du sommet jusqu’aux profondeurs de la Moria, la Montagne Solitaire et en rencontrant leur ennemi héréditaire qu’est le dragon. Le voyage se détourne pour explorer les forêts de la Terre du Milieu, des zones habitées par les Ents ou des Trolls, ou des créatures inquiétantes comme le Vieil-Homme Saule. Nous débouchons alors aux plaines du Rohan et, grâce aux cartes, nous parvenons à la Gorge de Helm et aux terrasses de Dunhart. De là, la chevauchée nous amène au pied de Minas Tirith, en Gondor, la terre des descendants des hommes de Númenor. Le voyage se poursuit par une visite des terres ennemies, à commencer par l’Isengard, centrée sur sa tour minérale d’Orthanc. Puis l’on s’envole explorer le Mordor, des montagnes percées de cavernes où loge Araigne jusqu’au Mont Destin où Sauron a forgé l’Anneau Unique. À noter que, comme le Parma Mittarion, la page d'inscription sur l’Anneau est représentée erronément tête-bêche. Le voyage imaginaire se termine par la traversée de la Grande Mer et l’on accoste en Valinor, pour trouver un repos haut en couleurs sur la terre des Valar. On se réveille alors pour mieux visiter Oxford et partir sur les traces de l’inventeur de ces lieux mystérieux que l’on vient de découvrir. Entre les photos de famille s’intercalent des lettres, des croquis sur les œuvres qui ont inspiré Tolkien, et des dessins pour ses enfants. Tout cela s’achève par un résumé visuel du grand œuvre de l’écrivain.

Finalement, Voyage en Terre du Milieu parvient exactement au but qui est le sien : nous faire évoluer dans les différents décors réels ou inventés chers à Tolkien. C’est d’autant plus dommage de découvrir, à la fin du volume, une liste de plusieurs dizaines de pièces exposées qui ne sont pas présentées visuellement dans ce catalogue. Il faut toutefois saluer le choix de la BnF d’avoir réinventé une nouvelle exposition toute spécifiquement française sur la base de l’exposition anglaise, avec de nombreuses pièces qui n’étaient pas à Oxford, et donc de proposer par la même occasion un catalogue unique, avec des contributions de spécialistes français, qui s’avère essentiel pour découvrir ou compléter son savoir sur Tolkien.

Donnez votre avis !

Nom, Prénom, ou Pseudonyme :
Adresse e-mail :
Votre avis :

Retapez le mot « Beleriand » en MAJUSCULES (vérification contre les robots de spam) :

Éditions

En français



 Tolkien — Voyage en Terre du Milieu Tolkien — Voyage en Terre du Milieu
Edition reliée
Auteur(s)Vincent Ferré et Frédéric Manfrin
EditeurBNF Editions
Languefrançais
Date2019 oct.
ISBN-102717728066
ISBN-139782717728064
Prix indicatif40.00 €
Sites

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

 
tolkien/sur-tolkien/tolkien_voyage_terre_du_milieu.txt · Dernière modification: 28/11/2019 09:06 par Druss
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2019