Chapitre 3 : La Venue des Elfes et la captivité de Melkor

par Audrey Morelle

Titre originalOf the Coming of the Elves and the Captivity of Melkor
Période couverte1000 - 1125 AA
LieuxValinor
Terre du Milieu : Beleriand, Cuiviénen

Les Valar demeuraient en paix au Valinor, et seuls Yavanna et Oromë se rendaient encore régulièrement en Terre du Milieu. Pendant ce temps, à Utumno, Melkor développait toujours plus sa puissance vers le sud. Il édifia la forteresse d'Angband près des rivages du nord-ouest de la Terre du Milieu et la confia à son serviteur Sauron.

Angband (© John Howe)

Ces nouvelles inquiétantes furent rapportées aux Valar par Yavanna et Oromë. Yavanna leur parla de l'éveil prochain des Enfants d'Ilúvatar, et leur exposa sa crainte qu'ils ne se tournent vers le culte de Melkor. Tulkas les incita alors à la guerre, mais Mandos affirma qu'il avait été déclaré que les Premiers-Nés s'éveilleraient à la seule lueur des étoiles. À cette nouvelle, Varda conçut de nouvelles étoiles plus brillantes et les arrangea en constellations, dont la ronde des sept étoiles, Valacirca, la Faucille des Valar, défi lancé à la face de Melkor. C'est pourquoi les Elfes l'appellent Elentári, la Reine des Étoiles, et la vénèrent plus que tout autre Vala.

C’est alors que s'éveillèrent les Aînés des Enfants d'Ilúvatar, les Elfes, sur les rives du lac Cuiviénen. La première chose qu'ils virent furent les étoiles d'Elentári. Ils restèrent longtemps au bord du lac, élaborèrent une langue et nommèrent ce qu'ils voyaient, et s'appelèrent eux-mêmes Quendi, ceux qui parlent.

 L'Éveil des Elfes (© Ted Nasmith)

Les Elfes furent découverts par Oromë lors d'une de ses chevauchées en Terre du Milieu. Ils furent tout d'abord effrayés, car avant sa venue, Melkor leur avait envoyé des ombres et des esprits, et certains d'entre eux avaient disparu, victimes d'un mystérieux Cavalier Noir. Mais ceux qui eurent le courage de le regarder virent la lumière de Valinor sur son visage et surent qu'ils n'avaient rien à craindre. Le sort des Elfes qui furent alors pris par Melkor est incertain ; il est dit qu'il furent jetés en prison et corrompus, torturés ou réduits en esclavage et que c'est ainsi que furent créé les Orques, ennemis féroces des Elfes.

Oromë resta quelque temps parmi les Quendi, puis revint à Valmar apporter la nouvelle de leur éveil et des ombres qui les menaçaient. Les Valar se réjouirent, mais étaient néanmoins inquiets. Ils partirent en guerre contre Melkor pour délivrer les Quendi de son ombre. Ce conflit bouleversa la physionomie du nord-ouest de la Terre du Milieu par son ampleur, et Melkor fut rapidement forcé de s'enfermer dans Utumno, où les Valar l'assiégèrent, ravageant encore davantage les terres alentour. Les défenses de Melkor furent finalement percées, il fut vaincu en combat singulier par Tulkas, enchaîné et ramené au Valinor. Melkor implora son pardon aux pieds de Manwë, mais il lui fut refusé. Il fut emprisonné dans le fort de Mandos, condamné à y rester de nombreux siècles avant de pouvoir de nouveau demander pardon.

Débarrassés de Melkor, les Valar se réunirent à nouveau pour déterminer s'il fallait laisser les Quendi vivre en Terre du Milieu. Ils étaient inquiets et désiraient leur compagnie, aussi appelèrent-ils les Quendi à venir au Valinor pour vivre à la lumière des Arbres. Tout d'abord, les Elfes refusèrent d'obéir, ne connaissant les Valar que par leur guerre destructrice contre Melkor. Oromë choisit parmi eux trois ambassadeurs, Ingwë, Finwë et Elwë, qu'il conduisit au Valinor. Charmés par la lumière des Arbres, ils voulurent convaincre leur peuple d'écouter l'appel des Valar. Ce fut la première division des Elfes. La plupart des parents d'Ingwë, de Finwë et d'Elwë partirent pour l'Ouest, guidés par Oromë, et furent appelés les Eldar, tandis que d'autres, les Avari, refusèrent de partir.

Ingwë conduisait la première légion, la moins nombreuse, qu'on appela les Vanyar, les préférés de Manwë et Varda. Puis vinrent les Noldor, le peuple de Finwë, les Penseurs, les amis d'Aulë. Enfin la plus grand légion, menée par Elwë et son frère Olwë, fut celle des Teleri, les Elfes marins. Les trois tribus qui atteignirent les limites de l'Ouest à l'époque des Arbres furent appelé les Calaquendi, les Elfes de Lumière. Certains Eldar s'égarèrent en route ou firent demi-tour, ou s'installèrent sur les rivages de la Terre du Milieu, pour la plupart des Teleri, on les appela les Úmanyar. Ils faisaient partie, avec les Avari, des Elfes n'ayant jamais vu la lumière des Arbres, qu'on appela les Moriquendi, les Elfes de la Nuit.

La route vers l'Ouest fut longue et difficile, et les Eldar étaient remplis d'émerveillement devant ce qu'ils découvraient. Ils franchirent le grand fleuve qu'on appela par la suite Anduin, mais derrière se dressaient les hauts sommets de l'Hithaeglir, les Monts Brumeux, édifiés jadis par Melkor pour barrer la route à Oromë. L'obstacle parut infranchissable aux Teleri, qui souhaitèrent rester auprès du fleuve pour de bon, tandis que les Vanyar et les Noldor suivirent Oromë à travers les montagnes. Lorsqu'ils furent seuls, les Teleri prirent peur et un certain Lenwë quitta la marche, descendant le fleuve vers le sud avec un grand nombre de gens : on les appela par la suite les Nandor. Plus tard, Denethor, le fils de Lenwë, reprit la marche vers l'Ouest et conduisit une partie de son peuple jusqu'au Beleriand.

Après avoir franchi l'Ered Luin, les Montagnes Bleues, les Vanyar et les Noldor traversèrent le Beleriand ; mais à la vue de la mer, ils prirent peur, et beaucoup s'enfuirent dans les forêts et les montagnes. Oromë partit alors demander conseil à Manwë. Pendant ce temps, les Teleri reprirent enfin la marche, traversèrent l'Hithaeglir et les plaines d'Eriador, conduits par un Elwë impatient de revoir la lumière de Valinor.

← Chapitre 2Chapitre 3Chapitre 4 →