Chapitre 9 : La fuite des Noldor

par Audrey Morelle

Titre originalOf the Flight of the Noldor
Période couverte1495 AA - 1 1A
LieuxValinor, en particulier Tirion et Alqualondë, Helcaraxë

Après la mort des Arbres, les Eldar se réunirent autour des Valar, assemblés dans le Máhanaxar, le Cercle du Destin. Yavanna déclara qu'elle pourrait redonner la vie aux Arbres si Fëanor acceptait de lui céder les Silmarils, mais il refusa. Sur ces entrefaites, un messager arriva de Formenos et annonça que Melkor et Ungoliant y avaient tué Finwë, le père de Fëanor. Ils s'étaient saisis de tout le trésor de Formenos, dont les Silmarils, et étaient repartis vers le nord. Fëanor maudit Melkor et lui donna le nom de Morgoth, Noir Ennemi du Monde.

Pendant ce temps, Morgoth et Ungoliant étaient finalement arrivés dans le nord de la Terre du Milieu, non loin d'Angband. Là, Ungoliant lui réclama le trésor de Formenos, et elle était devenue si puissante que Morgoth ne put refuser, et il lui donna tous les joyaux qu'elle dévora, sauf les Silmarils. Furieuse, elle se jeta sur lui, et il lança un cri si puissant que ses échos y résonnaient encore longtemps après. Ce cri alerta les Balrogs terrés dans les ruines d'Angband, qui se portèrent au secours de leur maître. Ungoliant dut s'enfuir, et elle s'installa dans les ravins de Nan Dungortheb, en Beleriand. Morgoth revint à Angband, il dressa les trois volcans du Thangorodrim devant ses portes et il se forgea une couronne de fer sertie des trois Silmarils ; et il se proclama roi du Monde.

A Tirion, Fëanor rassembla les Noldor devant la tour du Roi et leur fit un discours les exhortant à le suivre vers l'est, en Terre du Milieu. Il prêta alors, avec ses sept fils, un serment impossible à briser, jurant de poursuivre quiconque détiendrait un Silmaril, fût-il Vala, Elfe ou Homme. Cependant, Fingolfin parla contre Fëanor, et un violent débat s'ensuivit. Personne n'écouta les paroles d'apaisement de Finarfin, et finalement, la plupart des Noldor décidèrent de quitter Valinor. Cependant, tous ne voulaient pas suivre Fëanor, et ce furent donc deux légions séparées qui quittèrent Tirion. La plus petite et celle qui marchait en tête était celle de Fëanor ; la plus grande était menée par Fingolfin et Finarfin, qui partirent à contre-cœur, pour ne pas abandonner leur peuple.

Après avoir rejeté le message de Manwë, qui conseillait aux Noldor de faire demi-tour, ceux-ci arrivèrent au port d'Alqualondë. Fëanor tenta de convaincre les Teleri de leur prêter leurs navires, mais ceux-ci refusèrent. Furieux, il quitta la ville, rassembla ses troupes et attaqua de nuit. Les Teleri repoussèrent trois attaques, mais ils furent vaincus lorsque Fingon arriva avec l'avant-garde des forces de Fingolfin, qui se jetèrent dans la bataille sans en savoir les raisons. De nombreux Teleri furent tués lors du premier des Massacre Fratricide, et les Noldor s'emparèrent des navires.

Alqualondë (Ted Nasmith)

Plus au nord, dans le désert d'Araman, les Noldor s'arrêtèrent devant une silhouette noire dressée sur un rocher, sur la côte ; peut-être s'agissait-il de Mandos lui-même. Cette ombre prononça d'une voix terrible la sentence connue sous le nom de Malédiction de Mandos, qui prophétisait la déchéance des fils de Fëanor et promettait un destin sanglant et tragique aux Noldor.

En entendant ces mots, Finarfin et les siens rentrèrent à Tirion, où ils reçurent le pardon des Valar ; mais ses fils Finrod, Orodreth, Angrod et Aegnor continuèrent aux côtés de Fingolfin. Leur marche vers le nord amena finalement les Noldor devant le chaos des glaces d'Helcaraxë, qui paraissait infranchissable. Fëanor et ses fils trahirent alors Fingolfin et ses suivants, prenant, sans eux, les navires telerins pour rallier la Terre du Milieu. Pour éviter que quiconque fasse demi-tour, Fëanor mit le feu aux navires, et la lumière du brasier fit comprendre à Fingolfin qu'il avait été trahi.

Celui-ci avait le choix : s'humilier en revenant à Valinor, ou périr en Araman ; mais son orgueil était tel qu'il refusa d'abandonner et, avec son peuple, traversa le terrible détroit d'Helcaraxë, qui fut fatal à bon nombre de Noldor, dont Elenwë, femme de Turgon. Néanmoins, ils réussirent à accomplir l'exploit d'atteindre la Terre du Milieu, et la Lune se leva pour la première fois au moment où leurs trompettes sonnaient.

← Chapitre 8Chapitre 9Chapitre 10 →