Alqualondë

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates1162 AA - …
RégionEldamar
LocalisationAu nord d’Eldamar sur la côte
HabitantsFalmari
SignificationHavre des Cygnes (quenya)
SeigneurOlwë
Autre nomLe havre des Cygnes, Havre-aux-cygnes
En anglaisHaven of the Swans, Swanhaven
Première traductionLe Port des CygnesAL
RéférencesSilm. QS-5 & 9, MR II
« Le palais d’Olwë à Alqualondë était en perles, le Port des Cygnes était éclairé par d’innombrables lampes. C’était leur capitale, l’abri de leurs navires. [..] L’entrée du port était une voûte de pierre creusée par la mer, au nord de Calacirya, près des confins d’Eldamar, là où les étoiles étaient claires et brillantes » — Le SilmarillionQuenta Silmarillion — Chapitre 5

Alqualondë était la capitale des Falmari, les Teleri vivant sur les Terres Immortelles. C’était un port naturel, entouré de remparts, éclairé de nombreux luminaires et ouvert sur la mer par une arche de pierre creusée par l’eau. La ville était située sur la côte est d’Aman, au nord de la région d’Eldamar, où les étoiles restaient bien visibles malgré la proximité du Calacirya qui laissait passer la lumière des Deux Arbres. Les Falmari avaient recouvert leurs habitations de perles qu’ils avaient pêché et avaient disséminé dans les fontaines et les plages alentours des joyaux offerts par les Noldor. Leurs navires avaient ceci de particulier que la proue ressemblait à un cygne, blancs avec un bec doré et des yeux d’or et de jais. Le Vingilot, navire d’Eärendil, imitait également ce profil1).

Après être longtemps restés sur Tol Eressëa, les Falamari souhaitèrent vivre dans la lumière des Deux Arbres et se rapprocher de leurs amis les Noldor. En 1161 AA, Ossë leur apprit alors à construire des navires. En guise d’adieux, il leur offrit des cygnes qui tirèrent les nefs sur les rivages des Terres Immortelles. L’année suivante, Olwë leur seigneur, débuta la construction d’Alqualondë avec l’aide de Finwë et des Noldor.

En 1280 AA, il est dit qu’un grand festin se déroula sur les terres des Falmari pour célébrer le mariage de Finrod et d’Eärwen, la fille d’Olwë. Mais l’événement le plus marquant s’étant déroulé dans cette cité était sans nul doute le premier des Massacres Fratricides, qui opposa en 1495 AA, les Noldor menés par Fëanor aux Falmari. Lesquels ne souhaitaient pas retourner en Terre du Milieu et avaient refusé de céder leurs navires. Maglor raconta cette tragédie dans la Ñoldolantë.

En 542 1A, alors qu’Eärendil était auprès des Valar pour leur transmettre le message des Enfants d’Ilúvatar, Elwing, entra dans Alqualondë. Elle fut accueillie par les habitants du port à qui elle raconta les malheurs des Elfes et des Hommes du Beleriand.

Alqualondë (© Ted Nasmith)

Histoire externe

Alqualondë était d’abord appelé Kópas Alqalunte(n) dans les Contes Perdus, puis Alqalonde dans les brouillons du Le Silmarillion.

Note linguistique

Alqualondë
Languequenya
Signification« Havre des Cygnes », composé des noms alqua « cygne » et londë « havre (enclavé) ».
Référence(s)Silm. App.

 
encyclo/geographie/villes_tours_et_forteresses/aman/alqualonde.txt · Dernière modification: 16/01/2019 00:03 par Lennie
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2019