Entique

« Aussitôt que toute la compagnie se fut assemblée, se tenant en un large cercle autour de Sylvebarbe, une conversation curieuse et incompréhensible débuta. Les Ents commencèrent à murmurer lentement : l’un d’eux s’y joignant d’abord, puis un autre, jusqu’à ce que tous chantent ensemble en une longue cadence montante et descendante, tantôt plus forte d’un côté de l’anneau, puis s’éteignant pour surgir de l’autre côté de façon retentissante. »1)
Le Seigneur des Anneaux — Livre III — Chapitre 4 « Sylvebarbe »

 Sylvebarbe (© Anke Katrin Eissmann)

Lentique est le nom donné à la langue des Ents. Aux Jours Anciens, les Eldar communiquèrent aux Ents le goût de la parole et leur enseignèrent certaines de leurs langues, notamment le quenya. Par la suite, les Ents inventèrent une langue qui leur était propre, différente par sa structure de tous les autres parlers d’Arda. Utilisant une multitude de nuances vocaliques et de distinctions de ton et de quantité, elle était si complexe que nul autre peuple ne pouvait la maîtriser et que même les Maîtres du Savoir des Eldar renoncèrent à la représenter par écrit. Les Ents ne l’utilisaient évidemment qu’entre eux2).

Étant doués pour les langues, les Ents pouvaient aisément communiquer avec les autres races dans la langue de leur choix, bien qu’il soit dit qu’ils préféraient les langues elfiques, et tout particulièrement le quenya. Les sonorités du seul fragment d’entique attesté : « A-lalla-lalla-rumba-kamanda-lindor-burúmë », prononcé par Fangorn lors de son premier trajet en compagnie de Merry et Pippin3), ne sont d’ailleurs pas sans rappeler celles du haut-elfique. Il est néanmoins précisé que ce rendu est très approximatif, sans doute du fait de l’absence de notation pour les tons4).

La langue des Ents différait encore du quenya sur un autre aspect : répétitive et verbeuse, elle exprimait les noms sous forme de descriptions longues et détaillées de la chose en question. Ainsi, le rendu en parler commun et en quenya du nom entique pour les Orques semblait être une description minutieuse de leurs caractéristiques, un nom « aussi long que des années de tourment », comme l’indiqua Fangorn5). De même, Sylvebarbe dit de son propre nom qu’il « s’allonge sans cesse, et j’ai vécu très, très longtemps ; de sorte que mon nom est comme une histoire. Les vrais noms vous racontent l’histoire des choses auxquelles ils appartiennent, dans ma langue, en vieil entique, pourrait-on dire. »6)

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

L’entique : ne dites rien qui ne vaille la peine d’être dit

Lire l'article « L’entique : ne dites rien qui ne vaille la peine d’être dit »  Article de synthèse  Article de synthèse Helge Kåre Fauskanger
À l’origine, les Ents n’avaient pas de langue, mais ils adoptèrent l’idée de communiquer par des sons au contact des Elfes. « Ils voulaient toujours parler à tout, les anciens Elfes », se rappelle Sylvebarbe. Les Ents aimaient le quenya, mais ils développèrent également leur propre langue, sans doute la plus particulière de toutes les langues d’Arda.
Lire la suite

Blason

1) Version originale : « As soon as the whole company was assembled, standing in a wide circle round Treebeard, a curious and unintelligible conversation began. The Ents began to murmur slowly: first one joined and then another, until they were all chanting together in a long rising and falling rhythm, now louder on one side of the ring, now dying away there and rising to a great boom on the other side. »
2) , 6) Le Seigneur des Anneaux – Appendice F « Des autres races »
3) , 4) Le Seigneur des Anneaux – Livre III, chap. 4
5) Le Seigneur des Anneaux – Livre VI, chap. 6
 
langues/langue_ents/entique.txt · Dernière modification: 29/03/2014 17:47 par Elendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager