Films

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

Les versions cinématographiques de Peter Jackson

Lire l'article Les versions cinématographiques de Peter Jackson Notes de lecture Notes de lecture Thomas Shippey traduit de l'anglais par David Giraudeau - Février 2009
Cinquante ans après la première publication du Seigneur des Anneaux, les ironies relevées dans le premier paragraphe de ce volume sont seulement devenues plus flagrantes. Loin de tomber dans « l’oubli miséricordieux » prédit par Philip Toynbee, loin d’être un ouvrage que peu d’adultes liront deux fois, comme déclaré par Alfred Duggan, Le Seigneur des Anneaux a trouvé un public nouveau et plus large dans un nouveau média, les trois films dirigés par Peter Jackson et sortis successivement durant les années 2001-2003.
Lire la suite de cet article

Cotte de Mithril et chape de plomb : « anticipation » et « nivellement » dans la trilogie du Seigneur des anneaux de Peter Jackson

Cotte de Mithril et chape de plomb : « anticipation » et « nivellement » dans la trilogie du Seigneur des anneaux de Peter Jackson Notes de lecture Notes de lecture Janet Brennan Croft traduit de l'anglais par Stéphane Camus - Janvier 2009
Bien que J.R.R. Tolkien vende les droits cinématographiques du Seigneur des anneaux en 1969, il considère celui-ci « très peu propice à une représentation… dramatique » (Lettres, #194). Il n’approuve pas la proposition de version animée de Morton Grady Zimmerman, Forrest J. Ackerman et Al Brodax en 1957 (Carpenter 226), et, en dehors des films d’animation de Ralph Bakshi en 1978 et de Rankin et Bass en 1980, aucun projet de transposition sur celluloïd n’est mené à terme jusqu’à ce que Peter Jackson ne travaille sur le scénario d'un film d’action avec sa partenaire, Fran Walsh.
Lire la suite de cet article

 
essais/films.txt · Dernière modification: 28/12/2011 12:13 par Druss
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager