Iglishmêk

« Cette “langue gestuelle”, ou iglishmêk, ainsi qu’ils l’appelaient, les Nains n’étaient pas plus empressés à l’enseigner que leur propre parler. Mais ils comprenaient et respectaient le désir désintéressé pour la connaissance et certains des maîtres du savoir ñoldorins tardifs furent autorisés à apprendre suffisamment de leur lambe (aglâb) et de leur iglishmêk pour comprendre leur système. »1)
The War of the Jewels — Partie IV « Quendi & Eldar »

Thorin (© John Howe)

Liglishmêk (« langue des signes » en khuzdul) est un système gestuel inventé par les Nains afin de communiquer entre eux à l’insu des étrangers. Il s’agissait en fait d’une véritable langue secondaire, bien plus élaborée que le mátengwië des Eldar. Les Nains l’apprenaient dans leur jeunesse, en parallèle de leur langue maternelle. Chaque Maison naine possèdait sa propre variété d’iglishmêk, construite pour être incompréhensible aux étrangers, y compris aux Nains des autres Maisons. Les gestes constituant la base de ce code étaient si légers et rapides qu’il était souvent difficile de les détecter2).

Comme pour le khuzdul, les Nains étaient assez réticents à enseigner l’iglishmêk. Les rares connaissances que nous avons sur cette langue sont dues aux quelques maîtres du savoir des Ñoldor qui eurent la chance de côtoyer les Nains3), notamment à Pengolodh4). Nous savons ainsi que l’iglishmêk évolue continuellement, contrairement au khuzdul5). Il est principalement utilisé en complément du parler oral, pour souligner, préciser, voire modifier la signification des paroles prononcées6). Seuls deux exemples de signes nous sont parvenus : lever légèrement l’index droit, puis le gauche, signifie « j’écoute » ; mais lever les deux index en même temps constitue un ordre : « écoute ! »7).

Blason

1) Version originale : « This ‘gesture-language’, or as they called it iglishmêk, the Dwarves were no more eager to teach than their own tongue. But they understood and respected the disinterested desire for knowledge, and some of the later Ñoldorin loremasters were allowed to learn enough of both their lambe (aglâb) and their iglishmêk to understand their systems. »
2) , 3) , 6) WJ, p. 395
4) WJ, p. 397
5) WJ, p. 395, 402
7) VT 39, p. 10 n.d.a. 1
 
langues/langue_nains/iglishmek.txt · Dernière modification: 28/08/2013 14:12 par Elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014