Ils en ont parlé

Sommaire de la page

P

Ricardo Pinto

Interview pour SFFWorld, 2002

Q: « Quels sont vos acteurs contemporains préférés ? Quels sont vos auteurs préférés, de tous temps ? Est-ce que vous lisez vous-même de la fantasy ? Si oui, quels livres ou cycles ? Quels sont vos auteurs de fantasy préférés ? »

R: « Je dois avouer ne pas lire beaucoup de fiction. Peut-être que cela vient du besoin de m’échapper de mon travail – bien que cela puisse aussi provenir du fait que des romans puissamment écrits aient quelques fois interféré avec ma propre ‘voix’. Auteurs préférés : Stanislav Lem, Ray Bradbury, Ursula Le Guin, Gene Wolfe, Robert Louis Stevenson, mais si vous me demandez demain, vous aurez très certainement une liste différente. Je ne lis pas vraiment de fantasy…même si c’est en partie du à mon ignorance de ce qui existe. Je suppose que comme tout le monde, j’aime les cycles si j’apprécie un livre dont je ne souhaite pas qu’il se termine. Auteurs de fantasy préférés : Gene Wolfe, Tolkien (bien sûr), Frank Herbert – et particulièrement Dune-que je considère comme un pur chef d’œuvre. »

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de SFFWorld.com.

Terry Pratchett

Interview pour The Insight, 2001

« Finalement, c’était la faute de Tolkien », dit Terry Pratchett, créateur de la série du Disque-Monde, au succès déconcertant, ces ouvrages de science fantasy où il est question d'une tortue géante et, vous le savez, d'éléphants. « Indirectement c’était la faute de Tolkien. Lorsque Tolkien était vraiment populaire ce que, je suppose, a eu lieu au milieu des années 70 – quand les médias ont réalisé qu’il était populaire et qu'il devint donc officiellement populaire – le marché de la littérature d'heroic fantasy s'est largement ouvert. A la fin des années 70 et au début des années 80, vous n'auriez pu vous déplacer dans une librairie sans tomber sur des titres , certains étaient bien et beaucoup étaient adéquats, mais peu faisaient preuve d'originalité. Cependant, le marché avait été identifié et des principes économiques de base étaient en train de prendre place. »

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de l'Insight.

Interview pour SFFWorld, 2002

Q : « La Communauté de l'Anneau est pourtant largement considéré comme un bon film. »

R : « Je suis d'accord. Tolkien est, je pense, hautement adaptable en film. Le Seigneur des Anneaux est intensément...paysager. »

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de SFFWorld.com.

Interview pour le Telegraph, 2009

« Mais ce n’est que lorsque La Huitième Couleur a commencé à très bien se vendre qu'il m'est apparu que j'étais plutôt bon à ce jeu là. […] Je me souviens en avoir eu assez de toutes les imitations de Tolkien qui sortaient à cette époque. Il y avait aussi beaucoup de fantasy médiévale écrite par des personnes qui, clairement, n’avaient aucune idée de ce que à quoi la vie médiévale ressemblait.»

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site du Telegraph.

Interview pour le Times

« Ecoutez, si Tolkien n’avait pas écrit Le Seigneur des Anneaux, je n’aurais pas pu écrire les séries du Disque-Monde. C’est la façon dont fonctionne un genre. Tout le monde part des mêmes ingrédients.»

Version anglaise ∇

Autre

« C'est étonnant de voir ce que certains sites de fans de Tolkien ont trouvé à redire au Seigneur des Anneaux quand il est sorti. Les fans sont très protecteurs vis-à-vis d'une œuvre dont ils pensent qu'elle leur appartient, et je pense que je peux le comprendre. Il y a quelques années, quand nous avons amené certaines parties du Père Porcher à une convention du Disque-Monde, les fans étaient debout, pleuraient et riaient, et c'était génial. Mais cela ne les a pas empêché de dire par la suite qu'en fait, cela ne collait pas vraiment.»

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de Lastbroadcast.

Q

R

Adrian Rogers

Interview pour SFFWorld, 2002

Q : « Quel sont vos auteurs de Fantasy ou de Sciences-Fiction préféré ? »

R : « Tolkien, Stephen Donaldson, Alan Garner, Tad Williams, Jack Vance, et pour de la fantasy plus courte Neil Cladingboel. »

Q : « Quels seraient les romans, tous genres confondus, mettriez-vous dans votre top 5 ? »

R: « Le Seigneur des Anneaux de Tolkien, parce que cela va au-delà de la fantasy, que c'est plus une mythologie de notre époque. La série de livres Thomas Covenant de Donaldson parce que ce sont des romans fantasy brillant qui parviennent à sortir de l'ombre de Tolkien. Elidor d'Alan Garner, qui est je pense l'une des nouvelles de fantasy les plus belles jamais écrite. Shardik de Richard Adams parce qu'il a un message presque intimidant de par sa puissance, et la série Lyonesse de Jack Vance pour ses incarnations incroyablement vives. »

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de SFFWorld.com.

Patrick Rothfuss

Interview pour SFFWorld, 2007

« Je pense que la tendance à trop expliquer et à trop décrire est un des défauts les plus courants de la fantasy. C'est un malencontreux héritage de Tolkien. Ne vous méprenez pas sur mes dires, Tolkien était un grand créateur d'univers, mais il s'est parfois un peu trop pris au jeu de décrire son monde au détriment de l'histoire globale. J'adore Le Seigneur des Anneaux mais les deux-cents premières pages sont plutôt lentes.»

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de SFFWorld.com.

Jessica Rydill

Interview pour SFFWorld, 2001

Q : « Quels auteurs vous ont le plus influencé ? »

R : « C’est une question difficile. Je dois mentionner Tolkien car le fait de l'avoir lu tôt dans ma vie m'a rendue accro aux cartes et aux mondes fictionnels. Puis il y a les suspects ordinaires – j’ai adoré Ursula LeGuin, surtout le Cycle de Terremer. Je crois une fois encore que son usage des langues inventées ayant une cohérence entre elles m’a fasciné. Je hais quand les auteurs de fantasy utilisent des mots très longs contenant beaucoup d’apostrophes. Il y a aussi Robert Holdstock, pour son utilisation des mythes et sa profonde fascination pour la campagne anglaise ; et David Gemmell qui a tout bonnement des personnages incroyables. Je trouve ses romans touchants, surtout ‘Morningstar’. Et je dois encore mentionner Philip Pullman – je viens de finir la trilogie de ‘A la croisée des mondes’, et je n'ai pu cessé d'y penser pendant des jours.»

Version anglaise ∇

Lire l'interview sur le site de SFFWorld.com.

 
tolkien/ils_en_ont_parle/pqr.txt · Dernière modification: 23/02/2012 23:24 par Láþspell
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014