Turambar - Serveur Ultima Online

Présenté par Audrey Morelle - mai 2008

Depuis la rédaction de cette présentation, le serveur Turambar a évolué vers une nouvelle époque de jeu.

Ultima Online

Ultima Online (UO) est un jeu vidéo qualifié de MMORPG, abréviation de Massively Multiplayer Online Role-Playing Game, se traduisant Jeu de Rôle en Ligne Massivement Multijoueurs. UO est initialement un jeu qui se joue en se connectant sur des serveurs payants pouvant accueillir des milliers de joueurs du monde entier d'où l'appellation de « Massivement Multijoueurs ». De plus, UO est un jeu de rôle, c'est à dire que l'on va y incarner un personnage dans un certain contexte, ici ce contexte est médiéval fantastique. Votre personnage pourra donc devenir par exemple, un chevalier pourfendeur d'Orques et de Dragons, ou un simple berger des collines élevant ses moutons. Les serveurs officiels d'UO sont payants (environ 10$ par mois) mais depuis un certain temps, des émulateurs permettent de reproduire des serveurs équivalents gratuits mais administrés par des bénévoles. Ces serveurs ne peuvent pas être payants, Origin, créateur d'UO, ne tolère ces serveurs amateurs que sous cette condition. Cette contrainte implique donc que l'administration ne se fasse qu'avec les moyens matériels et financiers des administrateurs, c'est pourquoi la majorité de ces serveurs gratuits sont limités en nombre de joueurs. Cependant, les émulateurs ont l'avantage d'être modulables selon la volonté des administrateurs avec pour seule limite l'aspect visuel du jeu et les capacités des administrateurs. Ainsi il existe des serveurs dans des contextes de multiples sortes (vampiriques, elfiques, féeriques, médiévaux, classiques, etc.).

 Théoden à Meduseld

Adaptation de la Terre du Milieu à Ultima Online : contraintes et choix

Ultima Online étant dans un univers médiéval fantastique, on ne peut s'empêcher de faire un rapprochement avec l'univers de la Terre du Milieu. Cependant, il est nécessaire de ne pas oublier que UO est un jeu et qu'il doit donc avoir un niveau de jouabilité correct, il faut alors s'imposer des limites sur l'adaptation. La grande question est : que peut-on adapter ? Il est important de définir aussi d'abord un paramètre : le nombre de joueurs. Celui-ci est malheureusement limité il faut donc en fixer un probable et réfléchir par rapport à cela, un serveur de 300 joueurs ne se gère pas de la même façon qu'un serveur de 50 joueurs. Nous visions donc entre 30 et 50 joueurs selon nos limites techniques.

La date

Pour créer un serveur UO, il faut d'abord poser un contexte, nous avons le contexte, mais il faut choisir sa position. Il est important de choisir la temporalité : nous avons eu le choix entre l'atemporalité ou l'intégration dans l'histoire avec un déroulement du temps ou un « sur-place ». Ce que nous appellerons atemporalité, signifierait que le serveur n'aurait que les éléments de l'environnement, mais aucun positionnement dans l'histoire de celui-ci, ainsi on ne chercherait pas à savoir si nous sommes avant ou après tel ou tel événement de l'histoire, il n'y aurait que la définition des éléments tels qu'ils apparaitront en jeu, par exemple : choisir entre Gandalf le blanc ou Gandalf le gris mais n'impliquant pas forcément que Gandalf a combattu le balrog dans le cas où il serait blanc. L'intégration dans l'histoire implique lui au contraire un positionnement, un choix de date, c'est cette option qui fut choisie, ainsi on imposa une date (3015 du Troisième Âge sur Turambar) à partir de laquelle les éléments pourront être définis. Ensuite, il y a ce que j'appelle le déroulement du temps où par exemple un jour véritable représente 5 jours de jeu, ainsi au bout de 73 jours réels, une année de jeu sera écoulée et nous aurons une nouvelle année, cela suppose un choix de date dans l'année au commencement du jeu. Le « sur-place » au contraire même si on peut définir une unité de temps de la même façon n'impliquera pas un changement de date, nous sommes un jour parmis d'autres que nous ne comptons pas, ainsi il ne peut pas y avoir de saison symbolique de quatre périodes précises de l'année. Sur Turambar, le choix fut fait de considérer une année précise dans l'histoire mais de faire le « sur-place », ainsi nous évitions de risquer d'empiéter sur le futur tel qu'il est écrit dans l'histoire. Étant donné que nous avions choisi l'année 3015 du Troisième Âge, si le temps s'écoulait normalement, nous aurions fini par atteindre 3018 et inévitablement l'époque de la Guerre de l'Anneau et fin 3019 la guerre serait finie, le Quatrième Âge débuterait, les tensions entre peuples devraient donc disparaître. Nous ne voulions pas réécrire l'histoire de la guerre de l'Anneau (nous ne sommes pas Tolkien), et voulions conserver le climat de tension et les rivalités entre peuples qui permettent que tout ne soit pas « rose » pour les personnages des joueurs. Voici le premier choix.

La carte

La carte est un élément décisif, car elle influence sur les choix des races présentes en jeu. Au départ, nous étions sur la carte d'origine de UO, avec Britannia. Deux possibilités sont donc envisageables : conserver les noms des villes mais définir les territoires selon les futures races (deux peuples ennemis ne peuvent pas fréquenter les mêmes lieux sans possibilité de retraite; ou changer les noms de villes pour les faire coller autant que possible aux définitions des lieux de l'univers, et ainsi retrouver les capitales : Minas Tirith, Edoras… Mais avec le temps, les modifications d'UO sont devenues de plus en plus grandes, et la possibilité de faire une nouvelle carte est apparue, il fallait donc choisir la carte à reproduire, instinctivement, nous avons pris la carte du Seigneur des Anneaux. Malheureusement, l'échelle n'est pas la bonne et les villes sont plus disproportionnées par rapport à la carte initiale, les sept murailles de Minas Tirith ne sont pas reproduisibles et il ne faut que quelques minutes pour arriver à Edoras, mais il ne fallait pas oublier la jouabilité et l'écrasement du temps en jeu, faire des journées réelles et des trajets aussi longs que dans Le Seigneur des Anneaux détruirait la jouabilité surtout étant donné les limites sur le nombre de joueurs.

Les races

L'univers de la Terre du Milieu est immense et les races nombreuses. Combien de races allait-on permettre d'être jouées ? lesquelles et comment ? Le monde de la Terre du Milieu est un univers magique mais cette magie est synonyme de puissance et est plutôt rare. Nous avons choisi de limiter la magie malgré le fait qu'elle soit un élément très important dans UO et que bon nombre de joueurs ne jurent que par cela. Ce sacrifice est cependant modéré. A travers les lectures, on voit la magie et parfois on la ressent au travers des personnages, Gandalf maîtrise une part de la magie, Galadriel aussi, les Elfes dégagent une « aura » magique même s'ils ne savent pas ce que c'est. Ainsi nous avons pensé laisser des accès à la magie mais sous restriction. Les Elfes peuvent être incarnés mais la magie vient d'abord de leur ancienneté et de leur grandes connaissances. Un joueur sans connaissance sur le monde ne peut pas faire paraitre qu'il sait tout, le mythe et la prestance risqueraient de s'évanouir avec le joueur débutant, nous pensons donc que l'incarnation d'une telle race ne peut être possible dès le commencement du jeu sur le serveur. De plus, pour signifier plus véritablement cette impression de magie, nous avons permis l'utilisation de la magie de UO pour ces personnages, sans grande restriction rôle-play malgré la puissance des sorts (digne de Gandalf) ainsi nous conservons un peu de cette magie que les joueurs apprécient tant. Cependant le souci de l'équilibre nous a conduit à créer une « race » correspondant plus à une « classe », qui permettrait de contrebalancer le pouvoir des Elfes et leur magie. Les lieutenants de Barad-dûr sont basés sur le personnage de la Bouche de Sauron, être maléfique supérieur, étant le contre-poids des Elfes, il a les mêmes pouvoirs de magie, mais comme nous disions que la magie incarne la puissance, elle n'est pas accessible à tous. Ni les Elfes, ni les Lieutenants de Barad-dûr ne sont jouables dès l'arrivée sur le serveur. Après ces races de magie, il y a les Nains, ces Nains « forgés » par Aulë, forts et résistants ; les faibles Hobbits mais courageux lorsque le besoin s'en fait sentir, peu aventuriers ; les vils Orques au service de Sauron ou de Saroumane pour certains ; les autres créatures aux services de Sauron : les Trolls et Semi-Trolls; les espions de Saruman : les Semi-Orques et enfin les Humains. Les humains ont plusieurs origines : du nord, les Beornides, les Rohirrim, les Daliens ; de l'ouest, les Númenoréens Noirs, les Dúnedain ; de l'est, les Orientaux ; du sud les Haradrim et au centre, les Gondoriens et les Dunéens. Il reste des races qui ne sont pas représentées, les Ents, les Drúedain, etc., malgré le fait que d'autres races présentent sont aussi peu représentées sur la Terre du Milieu, nous pensons que les races définies ainsi suffisent et que ces dernières n'ont pas besoin d'être introduites. Un détail cependant, les Trolls ont été conçus pour être des personnages pouvant devenir extrêment forts comparé aux autres races. Face à cela, il fallait limiter les potentiels abus, ainsi ne sont autorisés à avoir ce genre de personnages que les joueurs expérimentés et qui ont jusqu'alors toujours fait preuve de fair-play envers les autres joueurs de la communauté. Voilà pour les races. Voici donc globalement les plus gros choix auxquels nous avons dû faire face.

 L'OEil

Les avantages de l'adaptation sous Ultima Online

Qui n'a jamais voulu se prendre pour l'écuyer de Théoden ou un rôdeur de l'Ithilien au service du capitaine Faramir ou encore un Hobbit sur une chaise devant son smial fumant sa pipe bourrée d'herbe de Longoulet ? C'est le désir de se plonger dans cet univers en devenant propre acteur de l'histoire qu'est venu la volonté d'adapter ce monde. S'immerger pour s'évader, donc un peu de la même façon que pour le Jeu de Rôle de la Terre du Milieu, vous allez pouvoir faire vivre votre propre personnage sur cette terre. L'autre avantage de UO, c'est le support visuel, l'imagination n'a pas trop d'effort à faire pour se plonger dans cet univers médieval. Vous voyez ce qu'il se passe autour de votre personnage, les informations ne vous arrivent pas par bribes comme pour le JRTM (Jeu de Rôle de la Terre du Milieu), vous avez une vue d'ensemble. Ensuite il y a la persistance du jeu, vous n'êtes pas là mais la situation peut évoluer, vous êtes là alors vous pouvez vous même faire évoluer cet univers, tout ne reste pas tel que vous l'avez laissé la dernière fois, cette part d'incertitude nourrit la curiosité, créer le désir de ne pas se laisser surprendre. Enfin le principal, la communauté, autour du jeu se crée une communauté, ce ne sont pas simplement 5 ou 6 personnes que vous cotoyez tous les samedi soirs à l'occasion d'une partie, ce sont des dizaines de joueurs que vous rencontrez aléatoirement selon leurs disponibilités, vous partagez avec des dizaines de personnes la passion du jeu et de la connaissance de l'univers…

Turambar

Pour récapituler, Turambar est un serveur Ultima Online francophone gratuit inspiré des œuvres de J.R.R. Tolkien, où l'on peut parcourir la carte de la Terre du Milieu durant l'année 3015 du Troisième Age dans la peau d'un personnage d'une des 16 races à disposition. Mais aussi, Turambar a désormais quelques années derrières lui et est désormais un serveur ayant des bases solides et plus particulièrement une communauté fidèle et permanente. Turambar se joue sous le jeu vidéo UO mais sa persistance est aussi due à une utilisation active des forums. Ces forums permettent de détendre la communauté grâce à des discussions d'ordre plus général mais aussi d'inscrire et/ou d'officialiser certaines scènes, requêtes ou événements. Les forums sont le lien le plus fort entre les joueurs et les personnages. Le jeu, lui, ne contient que les personnages. Le contact est quasi indispensable sinon le jeu perd son avantage d'être « en ligne ». Au départ, Turambar est né de la mort d'un serveur UO similaire dénommé Fangorn World. Sur ce serveur, une même communauté y régnait. A cause d'une lassitude, les administrateurs ont clos le serveur, la communauté s'est retrouvée donc délogée, le lien qui la réunissait était rompu, il fallait reloger cette communauté, lui retrouver un foyer, lui rendre ses personnages et ses joueurs, le petit frère Turambar naquit alors. L'objectif de Turambar n'est pas d'avoir le plus de joueurs possibles, mais simplement de faire connaitre les œuvres de Tolkien et développer une communauté autour d'un thème et d'un jeu.

 Mithlond

 
divertissements/jeux_video/ultima_online.txt · Dernière modification: 31/05/2011 17:15 par Lennie
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014