Angloquenya

« À l’époque du Bon Roi Arthur alors que Merlin était encore vivant, vivait dans un bois un magicien âgé avec une longue barbe grise, qui semblait être aveugle — mais ce n’était qu’un leurre, car Artaxerxès — oui, c’était son nom — pouvait non seulement voir aussi bien que vous ou moi, mais pouvait bien mieux voir et il le savait, comme le savait tout le monde à plusieurs lieues du bois où il vivait. »1)
Parma Eldalamberon no 18 — « Pre-Fëanorian Alphabets » — « Examples of Andyoqenya »

Éowyn & Faramir (© Ted Nasmith)

Tolkien adapta fréquemment ses alphabets inventés à l’anglais. Il devisa l’angloq(u)enya ou andyoqenya dans ce seul but. Ce système d’écriture est fort bien attesté : on le retrouve sur pas moins de six documents différents de la seconde moitié des années 1920. Nombre de caractères de l’angloquenya ressemblent déjà aux tengwar que Tolkien inventera plus tard, bien que certains d’entre eux évoquent toujours le valmarique.

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

Index Tolkiendil des spécimens d’alphabets pré-fëanoriens (TPFS)

Lire l'article « Index Tolkiendil des spécimens d’alphabets pré-fëanoriens (TPFS) »  Note de lecture  Note de lecture  Note de lecture Tolkiendil — Octobre 2012
Il s’agit d’un index rassemblant l’ensemble des spécimens d’écriture pré-fëanorienne, appartenant à différents alphabets que J.R.R. Tolkien inventa entre 1924 et 1929. Cet index est un travail en perpétuelle progression, de nouvelles références étant ajoutées à mesure de leur parution. La numérotation de cet Index et les titres des différents spécimens se basent sur les listes publiées dans les Introductions aux « Pre-Fëanorian Alphabets » écrites par Arden R. Smith.
Lire la suite

Blason

1) Traduction : « In the days of Good King Arthur while Merlin was still alive, there lived in a wood an elderly wizard with a long grey beard and he appeared to be blind — but this was only a blind, for Artaxerxes — yes, that was his name — could not only see as well as you or I, he could see very much better and he knew it and so did everybody for miles round about the wood where he lived. » N.d.T. : La version originale de ce texte est entièrement rédigée en angloquenya.
 
langues/ecritures/angloquenya.txt · Dernière modification: 02/02/2013 10:14 par Elendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager