L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor

Edito

 L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor D’Alboin à Elendil

« Cela me fait penser à Númenor », dit Faramir, et il fut étonné de s’entendre parler. « À Númenor ? » dit Éowyn. « Oui », dit Faramir, « à la terre d’Ouistrenesse qui sombra et à la grande vague sombre submergeant les vertes terres et les collines, et s’approchant, ténèbres inévitables. J’en rêve souvent. »

Le Seigneur des Anneaux, Livre VI, chapitre 5

C’est ainsi qu’apparaît Númenor dans l’opus magnum de J.R.R. Tolkien : un souvenir obscur, jamais expliqué clairement, mais qui imprègne les pensées et les actes des derniers Dúnedain. Ce n’est pas matière à chant comme le Lai de Leithian ou la geste de Gil-galad, car le sentiment de perte est toujours aigu. Pour les Hommes de l’Ouest, renier l’héritage de Númenor mène au désespoir et à la folie, comme le rappelle Gandalf dans son exhortation finale à Denethor, alors que celui-ci souhaitait se vouer au bûcher en même temps que son fils : « seuls les rois païens sous la domination du Pouvoir Sombre faisaient ainsi, se tuant eux-mêmes par orgueil et par désespoir, assassinant leurs proches pour faciliter leur propre mort. » (SdA, V/7) Aragorn, au contraire, revendiquera cet héritage, répétant le serment d’Elendil au moment de ceindre la couronne de Gondor. Ainsi peut-il mériter son surnom d’Envinyatar « le Régénérateur  » en rétablissant l’antique lignée royale des Fidèles, renouant les lignées des Demi-elfes après deux Âges de la Terre du Milieu.

D’ailleurs, la matière númenórienne n’est pas confinée aux six livres du Seigneur des Anneaux. On en trouve un récit abrégé dans le Silmarillion, tandis que les Contes et légendes inachevés décrivent en détail la géographie de l’île et la succession des souverains qui la gouvernèrent. Tolkien entama même le roman Aldarion et Erendis, lequel devait se dérouler à l’époque où les premiers navigateurs númenóriens revinrent en Terre du Milieu. En fait, Tolkien eut l’idée de transposer le mythe atlante dans son Légendaire avant même que soit publié le Hobbit. Selon son fils Christopher, c’est sans doute en 1936 que J.R.R. Tolkien et C.S. Lewis eurent l’idée d’écrire chacun de leur côté une variation sur le thème du voyage fantastique. Si l’épopée sidérale de Lewis, Hors de la planète silencieuse, fut publiée l’année suivante, il n’en alla pas de même pour la Route perdue, que Tolkien abandonna après quatre chapitres. Malgré une autre tentative une dizaine d’années plus tard, intitulée les Archives du Notion Club, ce projet de voyage temporel onirique resta enseveli dans les cartons jusqu’à ce que Christopher Tolkien publie ces manuscrits dans la série de l’Histoire de la Terre du Milieu. Pour autant, les conceptions développées pour ces ébauches formèrent le socle sur lequel se bâtit l’histoire du Deuxième Âge, les Années Sombres durant lesquelles Sauron vint à dominer la majeure partie de la Terre du Milieu. Jeremy, un des personnages des Archives du Notion Club témoigne à sa manière de l’importance de Númenor, estimant que sa Submersion devait être le point où le mythe vint à se dissocier de l’histoire.

Dans cette optique, tous les rédacteurs du troisième numéro de l’Arc et le Heaume sont heureux de vous proposer un dossier sur Númenor, sur son histoire et les idées-forces qui s’y rattachent. Julien Mansencal nous invite à un voyage au long cours en rendant compte des deux volumes de l’Histoire de la Terre du Milieu qui s’intéressent particulièrement à la Submersion. Dans la section « Synthèse », Maria Kayed et Christophe Coevoet résument à l’intention des historiens en herbe la grandeur et la décadence de la «  Terre du Don  » que les Valar accordèrent aux Edain en récompense de leurs tribulations pendant les guerres du Beleriand. Une carte géographique et un arbre généalogique des rois de Númenor, élaborés par Damien Bador et illustrés par Pascal Legrand, complètent cet aperçu. De son côté, Vivien Stocker étudie la flore insulaire avec son « Herbier de Númenor ».

Dans les «  Essais  », Stéphanie Loubechine étudie la symbolique de l’Arbre Blanc, lien entre les Terres Immortelles et les Númenóriens. En quête des sources qui contribuèrent à inspirer Tolkien pour son mythe atlante, Madeleine Brice met en parallèle le Conseil du Sceptre de Númenor et le Privy Council anglais. En médiéviste consommé, Didier Willis explore quant à lui les mappemondes anglo- saxonnes conservées à la British Library à la recherche d’une source pour la forme que Tolkien attribue à l’île de Númenor. Se souvenant des prêtres de Saïs auxquels Platon fait remonter la légende de l’Atlantide, Vivien Stocker dresse un portrait des Dúnedain en Égyptiens de la Terre du Milieu. Remontant l’écheveau des manuscrits réels et imaginaires, votre serviteur cherche à exposer comment Númenor servit de pivot dans la transmission de l’antique savoir des Elfes aux Hommes du monde actuel. Préoccupé par les erreurs scribales, Julien Mansencal revient sur les problèmes d’adaptation et de traduction du texte de l’«  Akallabêth  », publié par Christopher Tolkien en quatrième partie du Silmarillion de 1977. Pour conclure ce dossier et ouvrir de nouvelles perspectives aux passionnés, Julien Carbon nous présente une autre approche fictionnelle du mythe platonicien avec ses notes de lecture sur les Enfants de l’Atlantide de Bernard Simonay, tandis que Grégory Specq a établi une bibliographie sélective sur Númenor et l’Atlantide.

Si ce dossier ne saurait prétendre à épuiser un thème aussi vaste que celui-ci, nous espérons qu’il vous incitera à aller plus loin dans la lecture des textes de Tolkien consacrés à Númenor. Et puisque la route va toujours de l’avant, quelle que soit la porte d’où elle débute, nous vous souhaitons un heureux voyage parmi les merveilles et les périls de Faërie. Puissent ses portes toujours rester ouvertes à votre approche et le glas de « La Cloche marine » ne jamais vous chasser des rives de l’imaginaire !

Nai elen siluva lendalyanna,

Damien BADOR,
Rédacteur en chef de l’Arc et le Heaume.

Sommaire

  • Éditorial
    • Númenor: D’Alboin à Elendil – Damien BADOR
  • Actualité
    • Interview : Wayne HAMMOND & Christina SCULL – Pieter COLLIER, Damien BADOR & Vivien STOCKER, traduction de Romain PAULINO
    • Présentation de la Route perdue et de Sauron Defeated – Julien MANSENCAL
  • Synthèse
    • Histoire de Númenor – Maria KAYED & Christophe COEVOET
    • Carte de Númenor – Pascal LEGRAND & DAMIEN BADOR
    • Les descendants d’Elros – Pascal LEGRAND & Damien BADOR
    • L’Herbier de Númenor – Vivien STOCKER
  • Essais
    • L’Arbre Blanc : « Souvenir des Eldar et de la lumière de Valinor » – Stéphanie LOUBECHINE
    • Le Conseil du Sceptre – Madeleine BRICE
    • Númenor et la Cottoniana : Enquête sur une île en forme d’étoile à cinq branches – Didier WILLIS
    • Les Númenóréens, des Égyptiens en Terre du Milieu – Vivien STOCKER
    • Transmettre la tradition : Númenor ou la route retrouvée – Damien BADOR
    • L’Ombre d’une ombre : De l’Akallabêth rédigée par J.R.R. Tolkien à celle lisible dans le Silmarillion – Julien MANSENCAL
  • Détente
    • Nouvelle : « Pardon, un peu plus à l’Ouest » – Pierre NICOLAY
    • Q.C.M. – Damien BADOR
    • La Folle Jeunesse de Galadriel : « On lui dira plus tard » - Leslie BOULAY
    • Jeu des sept erreurs – Pascal LEGRAND
    • Mots croisés – Madeleine BRICE
    • Mots cachés – Maria KAYED
    • Mot perdu – Maria KAYED
    • Chanson : La Guilde des Aventureux – Julien CARBON
    • 4 poèmes – Brieuc COUILLEROT & Julien HUGEROT
  • Découverte
    • Les Enfants de l’Atlantide, de Bernard Simonay – Julien CARBON
    • Númenor & l’Atlantide : Une bibliographie – Grégory SPECQ
    • Bibliographie sélective des œuvres de J.R.R. Tolkien – Damien BADOR
    • L’association Tolkiendil

Participants

Directeur de publication :
Audrey Morelle

Rédacteur en chef :
Damien Bador

Adjoint au rédacteur en chef :
Vivien Stocker

Maquettiste :
Pascal Legrand

Illustration de couverture :
Éric Faure-Brac

Illustrateurs :
Sylvie Allard (p. 75, 115), Leslie Boulay-Claverie (p. 39, 108, 131), Éric Faure-Brac (p. 1), Rémi Grabisch (p. 19, 77, 90, 98, 103), Pascal Legrand (p. 21, 24, 27, 28, 31, 32, 33, 34, 35, 37, 38, 41, 46, 55, 72, 73, 83, 85, 85, 86, 93, 107, 109, 117, 118, 120, 136)

Rédacteurs :
Damien Bador, Madeleine Brice, Julien Carbon, Christophe Coevoet, Brieuc Couillerot, Juliεη, Maria Kayed, Stéphanie Loubechine, Julien Mansencal, Pierre Nicolay, Grégory Specq, Vivien Stocker, Didier Willis

Toute l’équipe de rédaction souhaite en outre remercier les nombreux volontaires qui nous ont aidés dans la lourde tâche de relire ce numéro de l’Arc et le Heaume. Par leurs efforts, ils ont contribué à éliminer bon nombre de coquilles : Romain Escarbassière, Éric Flieller, Laura Martin-Gomez, Victorien Poncelet, Marc Schott, Patrick Sikias & Jean-Rodolphe Turlin.

Photos

L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor

L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor

L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor L'Arc et le Heaume n°3 - Númenor

Voir aussi sur Tolkiendil

 
asso/mag/mag3.txt · Dernière modification: 02/03/2014 18:20 par Elendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager