FAQ (Questions fréquemment posées)

Combien étaient les Balrogs ?

À l'origine, Tolkien considérait les Balrogs comme existant en très grand nombre : dans La Chute de Gondolin, le peuple de Róg en occit un nombre « prodigieux ». Cette conception perdura longtemps : les Annales d'Aman, écrites dans les années 1950, évoquent une « foule » de Balrogs lors de l'assaut des Valar sur Utumno. Toutefois, une note griffonnée sur ce même texte, en marge de ce passage, indique ceci : « Il ne faut pas supposer que plus de, disons, 3, ou 7 au maximum, aient jamais existé. » (HoMe X, p. 80)

Comment s'appellent les montures ailées des Nazgûl ?

Tolkien n'a jamais donné de nom particulier à ces créatures. Ils sont parfois désignés comme des « Fell Beasts » (littéralement « Bête Féroce ») ou « Féroces Ailés », notamment depuis la sortie des films de Peter Jackson, mais Tolkien n'a jamais utilisé ces expressions pour décrire en particulier les montures ailées des Nazgûl.

Frodo a-t-il échoué ?

Le Conseil d'Elrond avait décidé que l’Anneau devait être détruit : « Il faut envoyer l’Anneau au feu [de l’Orodruin]. » (Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 2). Frodo décida d'assumer cette tâche (« J'emporterai l’Anneau, encore que je ne connaisse pas le moyen », ibid.), qui consistait donc à emporter l'Anneau, et à le jeter dans les Sammath Naur, le seul endroit où il pouvait être détruit.

Or, arrivé là, au terme de souffrances extrêmes, il succomba au pouvoir de l'Unique : « il ne me plaît pas, maintenant de faire ce pour quoi je suis venu. […] L'Anneau est à moi ! » (Le Seigneur des Anneaux - Livre VI - Chapitre 3). Il ne fut finalement détruit que grâce à Gollum, qui vola l'Anneau à Frodon, et sautant de joie, tomba accidentellement dans le Feu. Frodo n'a donc pas, au sens strict, réussi sa Quête.

Il n'avait pas, cependant, à être blâmé pour cet échec (et il ne l'a pas été), car, comme le dit Tolkien, « il existe […] des cas où le « bien » du monde dépend du comportement d’un individu dans des circonstances qui exigent de lui souffrance et endurance bien au-delà de ce que qui est normal », et plus loin « la Quête […] était vouée à l’échec » (Lettres, #181).

En résumé, si Frodon a échoué, c’est parce que la Quête demandait des capacités littéralement surhumaines. Il faut cependant noter que seul un Hobbit pouvait aller aussi loin : « une personne d’un plus grand pouvoir n’aurait probablement jamais résisté aussi longtemps […] ; une personne d’un pouvoir moindre ne pouvait espérer lui résister au moment de la décision finale. » (ibid.)

Qui est le Seigneur des Anneaux ?

Il s'agit de Sauron. Tolkien répond à cette question au Conseil d’Elrond, par la bouche de Glorfindel :

« Mais en tout cas, dit Glorfindel, lui envoyer l'Anneau ne ferait qu'ajourner le jour néfaste. Bombadil est loin. Nous ne pourrions pas le lui apporter sans être devinés, sans être remarqués par quelque espion. Et même si c'était possible, tôt ou tard le Seigneur des Anneaux apprendrait le lieu de sa cachette et y porterait tout son pouvoir. » (Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 2).

Sauron avait-il une forme physique à la fin du Troisième Âge ?

Cela ne fait quasiment aucun doute : Gollum évoque à un moment les doigts de la Main Noire : « Oui. Il n'en a que quatre sur la Main Noire, mais cela suffit, dit Gollum, frissonnant. » (Le Seigneur des Anneaux - Livre IV - chapitre 3). Ayant été torturé quelque temps auparavant en Mordor, on peut supposer qu'il a vu cette main et qu'il en a souffert, au vu de ses paroles.



Les Lettres de Tolkien contiennent des éléments encore plus explicites : Tolkien explique qu'« après le combat contre Gilgalad et Elendil, il fallut un long moment à Sauron pour se reconstituer, plus long qu'après la Chute de Númenor » (#200), et note, dans le contexte de la lutte entre Aragorn et Sauron à travers leurs palantíri, que « la forme qu'il prenait était humaine, d'une stature plus grande que celle d'un homme, mais pas gigantesque » (#246).

Les Balrogs ont-ils des ailes ?

C'est un débat qui fait rage depuis longtemps chez les fans anglophones. En effet, la seule description précise d'un Balrog, celui de la Moria, est suffisamment ambigüe à ce sujet pour laisser planer le doute. Tolkien dit tout d'abord que « l'ombre qui l'entourait s'étendait comme deux vastes ailes », puis se fait plus précis lorsque « a forme s'avança lentement sur le pont ; elle se redressa soudain jusqu'à une grande stature, et ses ailes s'étendirent d'un mur à l'autre ».



Cette dernière citation fait peut-être tout simplement référence à la comparaison utilisée auparavant, et ces « ailes » pourraient n'être qu'une métaphore désignant l'ombre qui entoure le Balrog. Il est impossible de se prononcer de façon sûre à ce sujet.

À quelle race se rattachent les Hobbits ?

Les Hobbits sont une branche de l'espèce humaine, comme il est dit dans le Prologue du Seigneur des Anneaux :



« Il est clair qu'en dépit d'un éloignement ultérieur, les Hobbits nous sont apparentés : ils sont beaucoup plus proches de nous que les Elfes ou même que les Nains. »



On trouvera encore des énonciations de ce fait dans la correspondance de Tolkien :



« Les Hobbits sont, bien entendus, vraiment conçus pour une branche du peuple spécifiquement humain (ce ne sont ni des Elfes ni des Nains) ; par conséquent les deux espèces peuvent vivre ensemble (comme à Bree) et sont simplement dénommées les Grandes Gens et les Petites Gens. » (Lettre n° 131)



« mes "Hobbits" étaient en tout cas [...] une branche de l'espèce humaine à la taille réduite. » (Lettre n° 319)

Comment se reproduisent les Orques ?

Les Orques se reproduisent de façon sexuée, comme le montre cette citation du Silmarillion : « Les Orques étaient vraiment vivants et se multipliaient comme les Enfants d'Ilúvatar » (Quenta Silmarillion, chapitre 3).

Où se trouve le Beleriand en Terre du Milieu ?

Comme il est dit dans Le Silmarillion, le Beleriand était une région située au nord-ouest de la Terre du Milieu, sur les rivages de la Grande Mer. Elle fut détruite à la fin du Premier Âge, après la guerre de la Grande Colère : Car la fureur des adversaires avait été telle que le nord des terres occidentales fut coupé en deux et que la mer s'avança dans les fentes en grondant. Il y eut grand trouble et grand vacarme, les fleuves disparurent ou trouvèrent de nouveaux lits, les vallées furent comblées et les montagnes s'effondrèrent, et le Sirion n'exista plus. (Quenta Silmarillion, chapitre 24)



Il est donc normal que le Beleriand n'apparaisse pas sur les cartes du Seigneur des Anneaux. On peut néanmoins parvenir à situer l'un par rapport à l'autre.



Le point de repère le plus évident qui soit commun aux deux est la grande chaîne de montagnes orientée nord-sud qu'est l'Ered Luin, les Montagnes Bleues. Sur la carte du Beleriand, elles se trouvent à l'extrême est, tandis que sur la carte de la Terre du Milieu à la fin du Troisième Âge, elles se trouvent très à l'ouest, entre le Lindon et l'Eriador. Le Lindon consistue donc tout ce qui reste du Beleriand : il s'agissait au Premier Âge d'une partie de l'Ossiriand, le pays des Elfes Verts. Cf. Le Silmarillion :



À l'est, [du Beleriand] Ossiriand, les murailles d'Ered Luin s'écroulèrent et il y apparut vers le sud une grande brèche par où la mer s'engouffra. Le fleuve Lhûn prit un nouveau cours pour se jeter dans ce golfe qu'on appela désormais le Golfe de la Lhûn. Ce pays, qu'autrefois les Noldor appelaient Lindon, reprit ce nom et beaucoup des Eldar s'y attardaient, répugnant à s'éloigner du Beleriand où ils avaient si longtemps travaillé et combattu. (Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge)



D'autres parties du Beleriand subsistèrent, qui n'apparaissent généralement pas sur les cartes de la Terre du Milieu à la fin du Troisième Âge :

- la colline d'Himring, fief de Maedhros, devint l'île d'Himling au large des nouvelles côtes. Elle apparaît sur les cartes originales, mais pas dans les versions françaises ;

- plus à l'ouest se trouve une plus grande île nommée Tol Fuin et correspondant à une partie du Dorthonion ;

- au sud-ouest de Tol Fuin se trouve Tol Morwen, qui correspond à l'endroit où furent inhumés Túrin Turambar et sa mère Morwen, sous la Pierre des Infortunés : On dit qu'un voyant de Brethil, qui jouait de la harpe, fit un chant où il était dit que la Pierre des Infortunés ne serait jamais renversée ni souillée par Morgoth, même si le pays entier s'engouffrait sous la mer, ce qui de fait arriva plus tard. Et Tol Morwen se dresse encore, solitaire, dans les eaux au large des nouvelles côtes qui furent taillées au temps de la colère des Valar. (Quenta Silmarillion, chapitre 22)



Pour plus de détails, nous vous renvoyons à l'article « Lhúndirien » ou le recollage du Beleriand et de l'Eriador, sur le site Hiswelókë.

Quelle est la différence entre un Orque et un Gobelin ?

Il n'y en a aucune : ces deux termes désignent la même créature. Tolkien utilisa en majorité le terme de Gobelin dans Bilbo le Hobbit, mais il préféra employer Orque dans Le Seigneur des Anneaux, car Gobelin ne le satisfaisait pas totalement. On retrouve cependant quelques occurrences de Gobelins dans Le Seigneur des Anneaux, mais elles font toujours référence à des Orques, en particulier à ceux de la Moria.



Pour des informations plus complètes, nous vous invitons à consulter l'essai de synthèse au sujet des Gobelins, Orques, Uruk-hai et Snaga.

Qui est Tom Bombadil ?

Il n'y a pas de réponse à cette question qui revient régulièrement sur le forum de Tolkiendil. J.R.R. Tolkien l'a dit lui-même dans sa correspondance, la nature de Tom Bombadil est inconnue : « En tant qu’histoire, je pense qu’il est bon qu’il y ait un grand nombre de choses inexpliquées (spécialement si une explication existe en réalité) ; et j’ai peut-être de ce point de vue eu tort en essayant d’expliquer trop de choses, et donné trop d’histoire ancienne. Beaucoup de lecteurs, par exemple, sont restés quelque peu coincés au Conseil d’Elrond. Et même en un Âge mythique il doit y avoir quelques énigmes, comme il y en a toujours. Tom Bombadil en est une (intentionnellement). » (#144)



Tom Bombadil est donc un mystère volontairement introduit par J.R.R. Tolkien. On sait de façon sûre que son nom provient d'une poupée qui appartenait à Michael, son deuxième fils.



Certains ont néanmoins avancé des hypothèses plus ou moins plausibles à ce sujet. Vous en trouverez quelques-unes dans les essais de Tolkiendil.

Quels étaient les noms des Nazgûl ?

On ne connaît pas les noms des neuf Nazgûl : on sait seulement que leur chef était appelé le Roi-Sorcier et son second Khamûl.



Pour les besoins du jeu de rôle J.R.T.M., les éditeurs I.C.E. ont inventé des noms fantaisistes aux neuf Nazgûl (Akhorahil, Murazôr, Adunaphel, etc.) : ils ne sont absolument pas issus de l'œuvre de J.R.R. Tolkien et n'ont donc aucune validité.



Certaines hypothèses suggèrent que Gothmog de Morgul, Herumor et Fuinur pourraient être des Nazgûl, mais rien ne semble pouvoir nous permettre de l'affirmer.

Bilbo, Frodo, Sam et Gimli sont-ils devenus immortels en allant en Aman ?

Non. Comme il est dit dans l'Akallabêth, « ce n'est pas le pays de Manwë qui rend ses habitants immortels, mais ce sont les Immortels qui ont béni la terre où ils vivent. » Ce fait est confirmé par une lettre de 1954, dans laquelle Tolkien explique que « le Royaume Béni ne confère pas l'immortalité. Cette terre est bénie parce que les Bénis y demeurent, et non l'inverse, et les Valar sont immortels de droit et par nature, tandis que les Hommes sont mortels de droit et par nature. »

Le Glorfindel du Silmarillion et celui du Seigneur des Anneaux sont-ils le même ?

Oui, l'Elfe qui vient secourir Frodo est le même que celui qui combattit le Balrog au col du Cristhorn lors de la chute de Gondolin. En effet, les Elfes pouvaient être réincarnés après un certain temps passé dans les cavernes de Mandos. Dans le cas de Glorfindel, son séjour fut écourté, car son sacrifice avait permis au petit Eärendil de survivre. Il fut donc réincarné assez vite et retourna en Terre du Milieu.

Existe-t-il des cartes de l'est de la Terre du Milieu ?

Tolkien a laissé quelques croquis représentant la totalité de la Terre du Milieu ; ils ont été publiés par son fils Christopher dans La Formation de la Terre du Milieu, quatrième tome de l'Histoire de la Terre du Milieu. Ces croquis sont néanmoins sujets à débat, car ils remontent au milieu des années 1930 et sont contredits par plusieurs textes ultérieurs. Ils sont aussi déroutants, car ils démontrent une certaine ressemblance avec notre monde : les terres au sud du Harad ressemblent fortement à l'Afrique, et la côte, se poursuivant vers l'est, dessine des terres ressemblant à l'Arabie et à l'Inde.

De quelle race est Gothmog de Morgul ?

Le personnage de Gothmog n'est mentionné qu'à une seule reprise dans le Seigneur des Anneaux, et sa race n'est pas spécifiée. Bien sûr, il ne peut s'agir du même personnage que le Balrog du Premier Âge. Il y de très grandes chances pour qu'il s'agisse d'un Nazgûl : Minas Morgul est en effet leur demeure, et le second du Roi-Sorcier lors de la bataille des Champs du Pelennor pourrait difficilement n'être qu'un Homme ou qu'un Orque.



Pour en parler sur le forum : http://forum.tolkiendil.com/showthread.php?tid=2387

Que sont devenus les Mages Bleus ?

Après leur arrivée en Terre du Milieu (v. 1000 3A), les deux Mages Bleus, qui s'appelaient, en Valinor, Alatar et Pallando, se rendirent dans l'Est en compagnie de Saruman, et seul ce dernier revint. Il est extrêmement improbable que ce dernier les ait tués, car Saruman ne commença à rechercher le pouvoir pour lui-même qu'après son installation à Orthanc, en 2759 3A. Dans des brouillons tardifs, datant de 1972, Tolkien développe l'idée que les Mages Bleus, renommés Morinehtar (Tueur de ténèbres) et Rómestamo (Soutien de l'est), aient semé la zizanie parmi les Orientaux, les empêchant de noyer le Gondor sous le nombre.



Pour en parler sur le forum : http://forum.tolkiendil.com/showthread.php?tid=204

 
essais/faq.txt · Dernière modification: 07/05/2008 04:13 (modification externe)
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014