Runes gondoliniques

« Elrond savait tout des runes de toute sorte. Ce jour-là, il examina les épées qu’ils avaient emportées du repaire des trolls, et il dit : “Elles n’ont pas été fabriquées par les trolls. Ce sont des épées anciennes, très anciennes, des Hauts Elfes de l’ouest, ma famille. Elles furent forgées à Gondolin pour les guerres des Gobelins. Elles doivent venir d’un trésor de dragon ou d’un butin de gobelin, car cette ville fut détruite il y a des siècles par les dragons et les gobelins. Cette épée, Thorin, les runes la nomment Orcrist, le Fendoir à Gobelins dans l’ancienne langue de Gondolin ; c’était une lame fameuse.” »1)
Bilbo le Hobbit — Chapitre 3 « Courte pause »

Siège de Gondolin (© John Howe)

Il existe deux versions des runes gondoliniques, une écriture script et une cursive. Élaborée par Tolkien entre 1920 et 1930, cette écriture devait être en usage dans la cité de Gondolin et servir principalement à écrire le noldorin. Il s‘agissait du seul système d’écriture proprement runique inventé par Tolkien lorsque celui-ci entreprit de rédiger le Hobbit. Il est donc probable qu’à cette époque Tolkien considérait que les runes inscrites sur les épées Orcrist et Glamdring étaient de variété gondolinique.

Dans le texte « De Tuor et de sa venue à Gondolin », il est mentionné que Tuor portait une lance lors de sa venue à Vinyamar et que sur celle-ci était gravé son nom « en runes elfiques du Nord ». C’est la seule occurrence de cette expression dans les textes publiés de Tolkien. Il semble s’agir d’une variété de runes différente des cirth de Doriath. Il n’est pas impossible que Tolkien se soit souvenu des runes gondoliniques et ait envisagé de les réutiliser au profit des Sindar d’Hithlum ou des Elfes de Nevrast, bien qu’aucun autre écrit ne vienne étayer cette hypothèse.

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

Les Runes gondoliniques

Lire l'article « Les Runes gondoliniques »  Note de lecture  Note de lecture Ronald Kyrmse — Juin 2002
Ces runes ne nous sont connues que par une feuille volante utilisée par J.R.R. Tolkien, dont Christopher Tolkien envoya une photocopie à Paul Nolan Hyde en février 1992, laquelle fut publiée, en même temps qu’une analyse détaillée, dans la parution Été 1992 de Mythlore. La table ci-dessous présente les runes gondoliniques de façon systématique du point de vue phonétique. Chaque caractère est présenté avec le numéro que lui attribua Hyde.
Lire la suite

Index Tolkiendil des spécimens des premiers alphabets runiques (TERS)

Lire l'article « Index Tolkiendil des spécimens des premiers alphabets runiques (TERS) »  Note de lecture  Note de lecture Tolkiendil — Février 2011
Il s’agit d’un index rassemblant l’ensemble des spécimens d’écriture runique antérieurs à l’élaboration de la skirditaila et des cirth. Cet index est un travail en perpétuelle progression, de nouvelles références étant ajoutées à mesure de leur parution. La numérotation de cet Index et les titres des différents spécimens sont calqués sur la liste des textes publiée dans l’Introduction d’« Early Runic Documents » écrite par Arden R. Smith.
Lire la suite

Blason

1) Version originale : « Elrond knew all about runes of every kind. That day he looked at the swords they had brought from the trolls’ lair, and he said: “These are not troll-make. They are old swords, very old swords of the High Elves of the West, my kin. They were made in Gondolin for the Goblin-wars. They must have come from a dragon’s hoard or goblin plunder, for dragons and goblins destroyed that city many ages ago. This, Thorin, the runes name Orcrist, the Goblin-cleaver in the ancient tongue of Gondolin; it was a famous blade.” »
 
langues/ecritures/runes_gondoliniques.txt · Dernière modification: 13/09/2014 12:57 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014