L'Arc et le Heaume n°2 - Les Animaux chez Tolkien

Février 2010

 L'Arc et le Heaume 2 - Les animaux chez Tolkien

Edito

 L'Arc et le Heaume 2 - Les animaux chez Tolkien Dans son célèbre essai sur les contes de fées, J.R.R. Tolkien notait que la Faërie est vaste, profonde et élevée, et « recèle bien d’autres choses, en dehors des fées et des elfes, mais aussi des nains, sorcières, trolls, géants ou dragons : elle recèle les mers, le soleil, la lune, le ciel, ainsi que la terre et toutes les choses qui s’y trouvent : arbres et oiseaux, eau et pierres, pain et vin, et nous-mêmes, mortels, lorsque nous sommes gagnés par l’enchantement ». Parmi « toutes ces choses » vivantes, les animaux tiennent depuis toujours une place de choix dans l’imagination des hommes. Selon Tolkien, leur présence dans les contes de fées renvoie à « l’un des « désirs » essentiels proche du cœur de la Faërie : le désir qu’ont les hommes d’être en communion avec d’autres êtres vivants ». Comprendre le langage des animaux se rapproche ainsi des vrais desseins de la Faërie : en satisfaisant ce désir ancien qui touche aux racines mêmes de la Fantasy , ils procurent une sorte de « consolation » au sentiment de séparation qu’éprouve l’homme (déchu) envers les animaux. Les contes de fées traitant avant tout de ce qui est désirable, ils nous donnent donc quelques aperçus d’un Autre Monde où chaque créature possède sa propre voix. Si la Fantasy repose « sur la douloureuse reconnaissance que les choses sont les choses dans le monde tel qu’il apparaît sous le soleil », elle peut donc nous aider à recouvrer une vision claire et ainsi nous permettre de « rencontrer le centaure et le dragon, puis soudain apercevoir peut-être, tels les bergers d’antan, moutons, chiens et chevaux – ainsi que loups ».

De fait, à côté des Hobbits et des Orques, mais aussi des Mages, Ents ou Nazgûl, tout un bestiaire féerique peuple Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux. De la matière du « Silmarillion », l’arrière-plan mythologique dans lequel s’insèrent ces deux ouvrages, ressort que les animaux, ou kelvar en quenya, ont été conçus par Yavanna, l’une des reines des Valar, c’est-à-dire les Puissances engendrées par Ilúvatar, le « Père de Tout ». Si les aigles apparaissent à bien des égards comme les parangons des animaux féeriques, chaque espèce animale, de la plus humble à la plus majestueuse, a néanmoins sa valeur dans le Légendaire. Ainsi, à la bataille de Dagorlad, qui marque la fin du Second Âge de la Terre du Milieu, tous les êtres vivants se divisèrent entre l’armée de Sauron et celle de Gil-galad et Elendil, même les bêtes et les oiseaux. C’est dire la dimension particulière des animaux dans l’oeuvre fictionnelle de Tolkien.

Œuvrant pour « promouvoir la connaissance de l’œuvre de J.R.R. Tolkien dans le monde francophone », l’association Tolkiendil vous propose donc dans ce deuxième numéro de L’Arc & le Heaume un dossier consacré aux animaux de la Terre du Milieu. Dans « Beorn ou l’origine des capacités exceptionnelles d’un homme », Jean-Yves Stenuick nous invite à le suivre sur la piste de ce personnage « changeur de peau » dont le nom même souligne sa collusion avec la famille des ursidés. Anne Wipf s’attache pour sa part à étudier dans « Chasse et biche blanche à Mirkwood » le chapitre 8 de Bilbo le Hobbit à l’aune de la fonction des cerfs dans la mythologie celtique.

Dans « Les corbeaux dans le Légendaire », c’est l’évolution de la figure des corvidés dans les écrits de Tolkien qui retient l’attention d’Éric Flieller, tandis que Jean-Rodolphe Turlin s’arrête sur la vision ambivalente des matous et autres minets dans « Chats en Terre du Milieu ». François Ruiz conclut ce dossier en revenant sur le rôle du chien Huan dans les différentes versions de la Geste de Beren et Lúthien. Complément indispensable à toute étude du Légendaire, un lexique des termes animaliers dans les différentes langues elfiques et humaines nous est présenté par Damien Bador. Un glossaire des animaux célèbres et des espèces animales complète idéalement ce tour d’horizon linguistique.

Loin d’être exhaustif, nous espérons que la lecture de ce dossier permettra de mieux appréhender la richesse et la profondeur de l’univers issu de l’imagination de Tolkien, et d’apprécier à sa juste valeur toute l’importance des animaux dans l’enchantement de son « monde secondaire ».

Bonne lecture,

L’équipe rédactionnelle

Sommaire

  • Glossaire
    • Espèces et groupes d’animaux
    • Personnages animaliers
  • Et si on en parlait
    • Lexique animalier par Damien Bador
  • Découverte
    • Robin Hobb par Valérie Roussel

Participants

Directeur de publication :
Audrey Morelle

Rédactrice en chef :
Audrey Morelle

Rédacteur en chef adjoint :
Vivien Stocker

Maquettiste :
Julie Breton

Illustration de couverture :
Éric Faure-Brac

Illustrateurs :
Sophie Bazé, Alain Dulon, Éric Faure-Brac, Fay’Raya, Pascal Legrand, Pierre Nicolay, Manuel Merelle, Jean-Rodolphe Turlin, Anne Wipf

Rédacteurs :
Damien Bador, Stéphane Camus, Romain Escarbassière, Eric Flieller, Juliεη, Stéphanie Loubechine, Julien Mansencal, Audrey Morelle, Pierre Nicolay, Valérie Roussel, François Ruiz, Jean-Yves Stenuick, Vivien Stocker, Jean-Rodolphe Turlin, S. Veyrié, Anne Wipf

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

 
asso/mag/mag2.txt · Dernière modification: 14/09/2013 00:35 par Zelphalya
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager