Beren

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates432 - 466 1A
puis 4691) - v. 504 1A
RaceHommes
GroupeMaison de Bëor
Autres nomsCamlost, Erchamion, Nereb, Une-Main2)
SignificationHardi3) (sindarin)
PèreBarahir
MèreEmeldir
Frères et sœursHiril
EpouseLúthien Tinúviel
EnfantsDior
HomonymesBeren, son grand-père maternel
Beren, dix-neuvième Intendant souverain du Gondor
RéférencesSilm. QS-12, 14, & 17-24 ; SdA VI-4 ; SdA App. A, B & F
« Parmi les récits de souffrance et de malheur qui nous viennent de la noirceur de ces jours, il en est pourtant où la joie renaît parmi les pleurs, où une lumière subsiste dans l'ombre de la mort. Et aux oreilles des Elfes, la plus belle de ces histoires demeure le conte de Beren et Lúthien. De leurs vies fut tiré le Lai de Leithian, la Libération des Fers, qui est le plus long des chants concernant le monde d'autrefois, à l'exception d'un seul ; mais le conte est relaté ici de manière plus brève et non chanté. » — Le Silmarillion — Quenta Silmarillion — Chapitre 19

Beren était le fils de Barahir de la Maison de Bëor. Il s'engagea avec son père au service d'Angrod et Aegnor, dont les armées protégeaient le Dorthonion. Lors de Dagor Bragollach, le Dorthonion fut ravagé, Angrod et Aegnor tués et les restes épars de leur armée pourchassés. Finalement, il ne resta plus autour de Barahir que douze compagnons, dont son fils Beren.

Beren et le Silmaril (© Anke Katrin Eissmann)

Seuls, sans maison ni famille, ils décidèrent de parcourir le Dorthonion comme des hors-la-loi en attaquant les petits groupes d'Orques. Leur renommée était telle que leurs têtes furent mises à prix par Morgoth qui envoya Sauron pour les capturer. Parti en mission de reconnaissance, Beren reçut une nuit la visite du fantôme de Gorlim qui lui avoua avoir été capturé et avoir révélé l'emplacement du campement de Barahir avant d'être tué. Beren se rendit alors au campement mais arriva trop tard. Il enterra son père et ses compagnons, vengea son père en tuant ses meurtriers et en récupérant l'Anneau de Barahir et commença une longue errance.

Il longea la terrible vallée de Dungortheb et finit par arriver à la frontière de Doriath. Il parvint à pénétrer dans le royaume de Thingol malgré la Ceinture de Melian qui l'entourait. Perdu dans la forêt, il aperçut alors Lúthien et tous deux tombèrent amoureux, se retrouvant souvent en cachette. Découvert par Daeron, Beren fut emmené de force devant Thingol qui était furieux qu'un mortel ait pu poser son regard sur Lúthien. Le roi ayant promis à sa fille de ne pas tuer Beren ni de le tenir captif, il lui proposa un marché en pensant ainsi s'en débarrasser : la main de Lúthien contre un des Silmarils dans la main de Beren. Celui-ci accepta tout en se moquant de la valeur dérisoire qu'accordaient les rois elfes à leurs enfants.

Beren (© Anke Katrin Eissmann)

Beren quitta Doriath et se rendit d'abord à Nargothrond pour demander de l'aide à Finrod, qui accepta de l'accompagner. Ils furent tous deux capturés par Sauron, qui tua Finrod, mais Beren fut sauvé par Lúthien. Tous deux vagabondèrent alors un temps puis Beren décida de repartir en quête du Silmaril. Il fut blessé par Curufin, mais Lúthien le sauva une nouvelle fois en le soignant. Après un long périple, ils finirent par arriver aux portes d'Angband. Ils pénétrèrent ensemble dans la forteresse de Morgoth et Beren parvint à récupérer un Silmaril et à le tenir dans sa main sans que sa chair ne soit brûlée. Cependant, alors qu'il sortait d'Angband, il fut attaqué par le loup Carcharoth qui lui mangea la main. Il fut à nouveau soigné par Lúthien et rentra à Doriath où il obtint l'accord de Thingol pour le mariage.

Beren participa ensuite à la chasse au loup Carcharoth et fut mortellement blessé en protégeant Thingol. Dans les Cavernes de Mandos, son esprit refusa de quitter le monde avant d'avoir vu une dernière fois Lúthien. Il se vit accorder une seconde vie après que sa bien-aimée eut réussi à émouvoir Námo par son chant, et tous deux retournèrent quelques temps à Doriath avant de s'installer sur Tol Galen et d'avoir un fils, Dior.

Beren mourant (© Anke Katrin Eissmann)

Le couple vécut tranquille jusqu'à l'assassinat de Thingol par les Nains de Nogrod, qui volèrent en outre les trésors de Doriath, dont le Nauglamír serti du Silmaril qu'avait rapporté Beren. Lorsqu'il apprit la mort du père de Lúthien, Beren partit une dernière fois en guerre. Au gué de Sarn Athrad, il tua le Seigneur de Nogrod et lui reprit le Nauglamír, avant de jeter le reste du trésor dans l'Ascar, qui devint le Rathlóriel. Ce fut la dernière fois que l'on entendit parler de Beren : il s'éteignit en même temps que Lúthien, et leur fils Dior hérita du Nauglamír, pour son plus grand malheur.

Autres noms

Beren est également connu sous plusieurs surnoms ou pseudonymes. Les deux principaux lui furent donnés en référence à sa main coupée portant le Silmaril. Camlost, « Main vide » en sindarin, lui fut donné après qu'il fut revenu sans Silmarils à Menegroth. En effet, il annonça à Elu Thingol qu'il avait un Silmaril dans sa main, ce qui était vrai ; mais elle avait été tranchée et avalée par Carcharoth. Il fut également surnommé Erchamion ou Une-Main de ce fait.

Beren prit également un pseudonyme lorsqu'avec Finrod Felagund, ils furent capturés et emprisonnés sur Tol-in-Gaurhoth, l'Île des Loups-Garous. Ils se présentèrent comme étant les Orques Nereb et Dungalef, leurs noms respectifs en verlan.

Les Douze compagnons de Barahir
Barahir      ArthadBaragundBelegundBerenDairuinDagnirGildorGorlimHathaldirRadhruinRagnorUrthel

Voir aussi sur Tolkiendil

2) Le Silmarillion, Quenta Silmarillion, Chapitre 19.
3) Les Étymologies, entrée BER-, RP, p. 397.
 
encyclo/personnages/hommes/1a/peuple_de_beor/beren.txt · Dernière modification: 20/11/2021 11:15 par Druss
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2021