Ancien quenya

« Les maîtres du savoir expliquaient qu’il ne s’agissait pas d’un suffixe à l’origine, quoiqu’il n’ait survécu en quenya que comme élément final de noms propres, mais d’un ancien mot pour “personne”, dérivé du radical EWE. Comme second élément d’un composé il prenait la forme , mais ewē comme mot indépendant, préservé en telerin : evë “une personne, quelqu’un (n’étant pas nommé)”. En vieux quenya il survécut sous la forme eo (< ew + le suffixe pronominal -ō̆ “une personne, quelqu’un”), plus tard remplacé par námo, ainsi que dans l’adjectif vieux quenya wéra, quenya véra “personnel, privé, propre”. »1)
The Peoples of Middle-earth — Partie II — Chapitre 11 « The Shibboleth of Fëanor »

Calacirya (© Ted Nasmith)

L’ancien quenya désigne la période d’évolution du quenya postérieure à l’eldarin commun mais antérieure à l’invention des sarati par Rúmil. Plusieurs changements phonologiques le distinguent du quenya classique.

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

L’évolution de l'elfique primitif au quenya : Quenya prélittéraire

Lire l'article « L’évolution de l'elfique primitif au quenya : Quenya prélittéraire »  Article théorique  Article théorique  Article théorique  Article théorique  Article théorique Helge Kåre Fauskanger
Dans la chronologie fictive d’Arda, la Marche est maintenant terminée, et la branche lindarine de l’elfique (qui mène au sindarin et au telerin d’Aman) s’est maintenant séparée pour de bon de la « branche vanyarine et ñoldorine » que nous continuerons ici à suivre. Les Vanyar et les Noldor se sont établis en Aman, mais il faut encore « reconstruire » le développement linguistique de cette période ; le quenya n’a pas encore été couché sur le papier.
Lire la suite

Blason

1) Version originale : « This the loremasters explained as being not in origin a suffix, though it survived in Quenya only as a final element in names, but an old word for “person”, derivative of a stem EWE. This took as a second element in a compound the form ; but as an independent word ewē, preserved in Telerin as evë “a person, somebody (unnamed)”. In Old Quenya it survived in the form eo (< ew + the pronominal suffix -ō̆ “a person, somebody”), later replaced by námo; also in the Old Quenya adjective wéra, Quenya véra “personal, private, own”. »
 
langues/langues_elfiques/ancien_quenya.txt · Dernière modification: 06/04/2020 16:47 (modification externe)
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2020