L'Abeille et le Nicbriqueux (fable) – Daeron

Un jour, dans les marais de l'Eau-à-Moucherons,
Compère Nicbriqueux stridulait à tue-tête.
Non loin Dame Abeille, butinant un mouron
Fut attiré par ce chant croyant une fête.

“Bien le bonjour, Compère. Pourquoi chantez vous donc ?
Je chante pour la faim ma belle Demoiselle
Et si vous m'apportiez miel ou gelée quelconque
Je chanterai pour vous, y mettant tout mon zèle.”

À peine eut il fini sa phrase qu'elle décolla
Pour revenir au bout de quelques instants
Chargé de tout les mets dont Compère parla ;
Il se remit à chanter comme au printemps.

Tout ce petit manège dura bien quelques mois
Avant que la belle retourne à la dormance.
Mais lors de son réveil ce fut avec émoi
Qu'elle se souvient de lui et de sa romance.

Ami s’il vous arrive un jour qu’on vous propose
D’écrire sur le chant d'un nicbriqueux apier
Ne prenez pas des vers et faites-le en prose
Vous n’aurez pas de ce fait à compter vos pieds.

Si on cherchait ici une morale à faire
Ce n’est pas dans le foin avec un air affable
Où une fine aiguille pourrait vous satisfaire
Le ménestrel las a clos sa fable.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/l_abeille_et_le_nicbriqueux_fable.txt · Dernière modification: 06/04/2020 16:47 (modification externe)
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2020