Melkor

RaceAinur
GroupeValar
SignificationCelui qui s'éveille en puissance (quenya)
Autres nomsMorgoth, Bauglir « L'Oppresseur »1), Belegûr, Belegurth
SurnomsPrince Noir, Seigneur des Ténèbres, l'Ennemi
Voir aussiSeigneur des Ténèbres (homonymes), l'Ennemi (homonymes)
Frères et sœursManwë Súlimo2)
Voir aussiTemple de Melkor, construit par Sauron sur l'île de Númenor
« Manwë et Melkor étaient frères dans la pensée d’Ilúvatar. Le plus puissant de ces Ainur qui vinrent dans le Monde était Melkor à ses débuts ; mais Manwë est plus cher à Ilúvatar et comprend plus clairement ses desseins. » — Le Silmarillion — Valaquenta

Melkor était à l'origine le plus grand et le plus doué des Ainur. Lors de l'Ainulindalë, il s'opposa violemment à Ilúvatar en créant son propre thème, violent et répétitif, qui s'opposait à ceux d'Eru. Celui-ci montra alors aux Ainur le monde né de leur chant et lui donna l'existence, et Melkor fut le premier à désirer entrer en ce monde, pour y être adoré par les Enfants d’Ilúvatar. Il fit donc partie de ceux des Ainur qui acceptèrent de voir leurs pouvoirs limités par , et prétendit devenir le roi d'Arda, mais les autres Valar, emmenés par Manwë, s'y opposèrent et il fit retraite, construisit la sombre forteresse d'Utumno et contrecarra de là tous les plans des Valar.

Mais Melkor dut fuir devant la colère joyeuse de Tulkas, et il se réfugia dans les sphères extérieures d'Eä, rassemblant ses alliés et préparant sa vengeance. Il revint sur Arda à la faveur d'une fête des Valar et réoccupa Utumno. Très vite, les Valar constatèrent que les plantes commençaient à pourrir et ils surent que le pouvoir sombre de Melkor était de nouveau à l'œuvre. Celui-ci décida alors de porter le premier coup et détruisit les Lampes des Valar. Dans le désordre qui s'ensuivit, Melkor se réfugia à Utumno et les Valar, impuissants devant ses défenses, abandonnèrent leur demeure ruinée sur l'île d'Almaren et se réfugièrent en Aman.

Melkor et Ungoliant (© John Howe)

La Terre du Milieu fut dès lors soumise à l'ombre de Melkor, qui fit construire une seconde forteresse, Angband, commandée par son lieutenant Sauron. Ce n'est qu'en apprenant que les Elfes étaient enfin éveillés que les Valar se décidèrent à combattre Melkor. Le siège d'Utumno fut long et difficile, mais après maints assauts, ses portes furent enfin forcées et Tulkas affronta Melkor pour finalement l'enchaîner avec Angainor. Les Valar firent toutefois preuve de négligence en ne fouillant pas Utumno de fond en comble, et nombre de serviteurs de Melkor survécurent à sa destruction. À partir de ce jour, Arda connut une longue période de paix, Melkor étant enfermé en Mandos et les Eldar à leur apogée.

Lorsque l'emprisonnement de Melkor prit fin, celui-ci fut laissé libre d'aller à sa guise en Valinor, et il commença à semer la discorde parmi les Noldor, attisant la haine entre les demi-frères Fëanor et Fingolfin et leur apprenant à forger des armes. Melkor était en outre avide de posséder les précieux Silmarils, et il résolut de s'en emparer. Une fois de plus, Melkor choisit un jour de fête pour s'attaquer aux Arbres de Valinor. En compagnie d'Ungoliant, il fendit le tronc des Deux Arbres et Ungoliant en but la sève, son venin les tuant. Une fois la lumière des Deux Arbres et les réserves de leur rosée bues par Ungoliant, l'obscurité tomba sur Valinor. Melkor se rendit alors à Formenos, la demeure d'exil de Fëanor, où seul Finwë tenta de s'opposer lui : il fut ainsi le premier des Eldar à être tué à Valinor. Lorsque Fëanor apprit la mort de son père et le vol des Silmarils, il maudit Melkor, lui donnant le nom de Morgoth, le Noir Ennemi, et nul ne l'appela plus jamais Melkor.

Fëanor incita alors son peuple, les Noldor, à quitter Valinor et retourner en Terre du Milieu pour combattre Morgoth et récupérer les trésors volés. Durant tout le Premier Âge, les Elfes et les Hommes qui se joignirent à eux luttèrent contre Morgoth et ses hordes d'Orques. Morgoth inventa toutes sortes de créatures mauvaises, comme les Dragons, pour assurer sa domination du Beleriand, qui crût sans cesse tout au long de cet âge, notamment après les victoires de Dagor Bragollach et surtout de Nirnaeth Arnoediad.

Fingolfin face à Morgoth (© John Howe)

A la fin du Premier Âge, les Valar reçurent Eärendil et pardonnèrent les actes des Noldor. Leurs légions revinrent en Terre du Milieu une dernière fois, et la Guerre de la Colère s'acheva par la destruction d'Angband et la capture de Morgoth. Les Valar le jetèrent en dehors des Cercles du Monde par la Porte de la Nuit pour qu'il ne revienne jamais en Arda. Toutefois, le mal instillé par Morgoth en Arda ne disparut pas avec lui, car son fidèle lieutenant, Sauron, était toujours libre.

Notes linguistiques

Melkor
Languequenya
Signification« Celui qui s'éveille en puissance »
AnnotationsCe nom dérive d'une forme plus ancienne mbelekóro, elle-même issue d'un nom valarin non donné. Dans Le Livre des Contes Perdus et les premiers écrits de Tolkien, ce personnage est nommé Melko. Ce nom devient Melkor dans Le Silmarillion.
RéférenceWJ, p. 402
Belegûr
Languesindarin
Signification« Celui qui s'éveille en puissance »
AnnotationsÉquivalent sindarin du quenya Melkor.
RéférencePM, p. 358
Belegurth
Languesindarin
Signification« Grande mort »
AnnotationsJeu de mots sindarin par modification du nom Belegûr.
RéférencePM, p. 358
Morgoth
Languesindarin
Signification« Le Noir Ennemi »
AnnotationsDu sindarin mor, « noir » et goth, forme lénifiée de coth « ennemi ». Dans des écrits tardifs, le nom est dit issu de la forme eldarine primitive Moriñgotho, qui donna la forme sindarine pleine Moringotto, modifiée en Morgoth.
RéférenceSilm, app. s.v. mor ; Etym, s.v. KOT ; VT 49, p. 24 ; MR, p. 194 ; PE 19, p. 81.
Morikotto
Languequenya
Signification« Le Noir Ennemi »
AnnotationsEquivalent quenya du sindarin Morgoth. Comme ce dernier, le nom provient de la forme eldarine primitive Moriñgotho
RéférenceVT 49, p. 24.

Voir aussi sur Tolkiendil

1) Le Silmarillion (traduction de Daniel Lauzon), Quenta Silmarillion, chap. 12, 21 & 22.
2) Les Ainur n'avaient pas de relations familiales au sens des autres races d'Arda, mais le Valaquenta utilise un vocabulaire tel que « épouse », « mari », « frère », « sœur » pour les Valar et les Maiar. Ce sont ces relations qui sont ici décrites.
 
encyclo/personnages/ainur/valar/melkor.txt · Dernière modification: 04/11/2023 12:58 par Druss
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2024