Balrogs

RaceAinur
GroupeMaiar
SignificationDémons de puissance (sindarin)
En quenyaValaraukar
Voir aussiFléau (homonymes)
RéférencesSilm.
« Elle s’avança près du feu, et le rougeoiement se voila comme si un nuage s’était penché dessus. Puis, d’un formidable élan, elle bondit par-dessus la faille. Les flammes rugirent, s’élevant à sa rencontre et se lovant autour d’elle ; une fumée noire tournoya dans l’air. Sa longue crinière s’embrasa et flamba derrière elle. À sa main droite était une lame pointue semblable à une langue de feu ; sa main gauche tenait un fouet aux multiples lanières. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre II — Chapitre 5

Maiar attirés par la puissance de Melkor, les Balrogs étaient les plus puissants de ses serviteurs, excepté Sauron. Ils avaient la forme de grands démons de feu entourés d'ombre, armés d'une épée enflammée et d'un fouet. Ils participèrent à toutes les grandes batailles du Premier Âge contre les Elfes de Beleriand, sous le commandement de leur seigneur Gothmog, qui devait périr lors de la chute de Gondolin, durant laquelle les Balrogs jouèrent un rôle actif. Les Balrogs, toutefois, périrent presque tous à la fin de cet Âge, durant la Guerre de la Colère, face à l'invincible légion des Valar. Les rares qui purent fuir la défaite de leur maître se terrèrent sous les montagnes et on n'entendit plus parler d'eux, sauf d'un seul : le Balrog de Moria.

Un Balrog (© John Howe)

Balrogs connus

À noter qu’en 510 1A, Glorfindel tua un Balrog à Cirith Thoronath, lors de la fuite des Gondolindrim mais son nom reste inconnu.

Histoire externe

Combien étaient les Balrogs ?

Si, dans Le Livre des Contes Perdus, le récit de la Chute de Gondolin nous en fait imaginer des légions entières, puisque le peuple de Róg en tue un nombre « prodigieux ». Cette conception perdura longtemps : les Annales d'Aman, écrites dans les années 1950, évoquent une « foule » de Balrogs lors de l'assaut des Valar sur Utumno. Tolkien semble être revenu sur cette idée : une note griffonnée sur ce même texte, en marge de ce passage, indique ceci : « Il ne faut pas supposer que plus de, disons, 3, ou 7 au maximum, aient jamais existé. » (HoMe X, p. 80)

Voir aussi sur Tolkiendil

 
encyclo/personnages/ainur/maiar/balrogs.txt · Dernière modification: 24/07/2022 09:57 par Druss
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2022