9782340039254.jpgLe Seigneur des anneaux. Une aventure philosophique

Le Seigneur des anneaux. Une aventure philosophique

Titre français Le Seigneur des anneaux. Une aventure philosophique
Auteurs Matthieu Amat & Simon Merle
Éditeur français Ellipses
Publication 19 mai 2020

Présentation de l’éditeur

Pourquoi admirons-nous les Elfes ? Qu’est-ce qui fait la grandeur des Hobbits ? De quoi l’anneau est-il le symbole ? Que voit-on dans le miroir de Galadriel ? Des questions, parmi d’autres, auquel cet ouvrage essaie de répondre, en croisant l’œuvre de Tolkien avec des textes de philosophes. Ce faisant, les auteurs ne prétendent pas établir une philosophie globale du Seigneur des anneaux, mais montrent comment on peut philosopher à partir des objets de la Terre du Milieu. Sous la forme de brefs essais, ils invitent le lecteur à poursuivre l’aventure littéraire par une petite aventure philosophique.

L'avis des lecteurs

Yannick Chazareng — août 2020

En préambule de cet ouvrage, les deux auteurs, tous les deux agrégés de philosophie, indiquent qu’il est né de leur passion commune pour les écrits du Professeur Tolkien, combinée à leur autre passion, devenue leur métier. Ils précisent qu’il ne repose sur aucune assertion avérée concernant les pensées sous-jacentes à son œuvre, mais relève plutôt d’un jeu, celui de voir des motifs philosophiques dans leur œuvre préférée.

L’introduction place le roman sous l’égide de la géographie, en soulignant la place des cartes. Ainsi les personnages ne s’en servent-ils qu’au tout début de leur périple, pour les oublier par la suite, s’en remettant, lorsque c’est possible, au savoir de leurs guides, Gandalf puis Aragorn. Le lecteur ou la lectrice, en revanche, doit, pour bien suivre ledit périple, s’en remettre régulièrement à la carte présente au début du Seigneur des Anneaux. C’est d’ailleurs la seule référence utile à la bonne compréhension de l’aventure, rejoignant en cela la définition du livre plan détaillée par Gilles Deleuze et Félix Guattari, dans leur ouvrage Mille Plateaux.

Autre théorie intéressante empruntée aux deux philosophes dans le même ouvrage, l’acception non pas géométrique, mais cinétique du nom de la région dans laquelle se déroule l’action : […] le Milieu n’est pas du tout une moyenne, c’est au contraire l’endroit où les choses prennent de la vitesse. Le récit suit ainsi plusieurs personnages, qui peuvent entrer, sortir, seulement passer, revenir, et suivre différentes quêtes. Sachant que les différents flux mènent à un affrontement guerrier et à la résolution de la quête de l’Anneau.

Lire la suite.

Donnez votre avis !

Nom, Prénom, ou Pseudonyme :
Adresse e-mail :
Votre avis :

Retapez le mot « Belegorn » en MAJUSCULES (vérification contre les robots de spam) :

Éditions



Voir aussi

Sur Tolkiendil

 
tolkien/sur-tolkien/le_seigneur_des_anneaux_une_aventure_philosophique.txt · Dernière modification: 17/08/2020 19:03 par Druss
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2022