Peuple de Haleth

Dates ? – v. 500 1A
RaceHommes
DirigeantsSeigneurs du Peuple de Haleth
Autres nomsDeuxième Maison des Edain, Haladin, Halethrim, Nothlir Haletha

Le Peuple de Haleth fut le second groupe d'Edain à entrer en Beleriand. Si les peuples de Bëor et de Hador avaient de nombreux points communs, les Haladin se distinguaient d'eux de maintes façons : leur langue était très différente, et ils avaient tendance à être très conservateurs, et à se méfier des choses nouvelles. Néanmoins, ils étaient des combattants redoutables, même s'ils ne furent jamais nombreux. Leur faible nombre était cependant compensé par le fait que les femmes étaient entraînées au combat et n'hésitaient pas à se battre, excepté lors des grandes batailles. Cette coutume venait probablement de l'exemple de Haleth la Chasseresse.

Ils franchirent les Montagnes Bleues peu après le Peuple de Bëor, vers 312 1A et entrèrent en Ossiriand, mais devant l'hostilité des Laiquendi, ils repartirent vers le nord et s'établirent dans le sud du Thargelion, formant de petites communautés dispersées. Quelque temps plus tard, en 375 1A, Morgoth envoya ses Orques attaquer les Haladin par surprise. Néanmoins, sous le commandement d'un certain Haldad, ceux-ci se retranchèrent dans la zone au confluent de l'Ascar et du Gelion, derrière une fortification de bois édifiée en hâte d'une rivière à l'autre. Les Orques assiégèrent cette forteresse improvisée, et les Edain ne furent sauvés que par l'intervention inattendue des Elfes de Caranthir, qui repoussèrent les Orques.

Blason de la Maison de Haleth (© Mans Bjorkman)

Haleth, fille de Haldad, était désormais la souveraine naturelle des Haladin, et elle refusa l'offre de Caranthir, qui lui proposait de s'établir définitivement en Thargelion. Elle mena son peuple vers l'ouest, et ils finirent par s'établir dans le sud de la forêt de Brethil, qui leur fut cédée par Elu Thingol en échange de la promesse qu'ils défendraient les gués du Teiglin et empêcheraient l'ennemi d'entrer dans la forêt. Les Haladin devinrent ainsi des maîtres dans l'art du combat en forêt, et les Orques craignaient de passer à proximité de la forêt de Brethil, notamment après qu'une de leurs légions eut été anéantie par les troupes coalisées du seigneur Halmir des Haladin et de Thingol, menées par Beleg Cúthalion, en 458.

Après la chute de Minas Tirith et de la vallée haute du Sirion aux mains de Morgoth, ils furent le rempart du royaume de Nargothrond, barrant farouchement le chemin des gués du Teiglin aux armées des ténèbres. Néanmoins, les hommes du Peuple de Haleth furent en grande partie décimés lors de la bataille de Nirnaeth Arnoediad, en 472, et ils ne furent plus capables d'assurer ce rôle protecteur. Lorsqu'une puissante armée marcha vers Nargothrond en 495, ils furent incapables de l'arrêter, et leur seigneur Handir fut tué.

Il ne restait alors plus grand-chose du Peuple de Haleth, et lorsque la lignée de ses chefs fut brisée, vers l'an 500, avec les morts successives de Brandir, Hardang et Manthor, toutes liées à la malédiction lancée par Morgoth sur Húrin Thalion et sa progéniture, les Haladin se dispersèrent dans les bois et ne formèrent plus guère un vrai peuple. Néanmoins, ceux qui survécurent au Premier Âge firent voile, comme tous les Edain, vers l'île de Númenor, se mêlant en un peuple unique, les Dúnedain.


 
encyclo/peuples/hommes/peuple_de_haleth.txt · Dernière modification: 05/04/2009 03:32 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014