Au Dragon Vert – Daeron

C’est à Belleau que je mis pied
Dans une auberge peu cossue
Guidé d'un comique troupier
Voyageant avec un bossu.

Peu cossue mais pleine de charme
La bâtisse de vieille pierre ;
Sur le fronton, une guisarme
Se mêlant aux feuilles de lierre.

Dans l'âtre noirci par le feu,
tourne un agneau sur une broche
D'où coule au bol un gras suiffeux
Pour faire la purée d'arroche.

Vieilles recettes du Comté,
Le Chef mitonne avec passion
On voudrait pouvoir tout goûté,
Même le pain est fait maison.

Les mets sublimes en abondance
Font monter l'eau à la bouche
Et l’estomac en appétence.
Il ne restera rien aux mouches !

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/au_dragon_vert.txt · Dernière modification: 23/09/2017 09:03 par Maglor
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017