Le Mûmak – Daeron

Quel est donc cette maison
Qui flotte sur la canopée ?
Semblant voguer à l'horizon
Sans nul besoin d'écoper.

Perché sur un lourd pachyderme
À la peau de couleur cendre
Dont on ne peut tanner le derme,
Elle ne sert pas qu'à défendre.

Le sol tremble sous ses pas,
Les arbres craquent quand il passe,
Laissant l'ennemi à trépas
À moins de faire volte-face.

Être imposant et somptueux
Aux longues défenses d’ivoires
Le Mûmak majestueux
Laissera trace dans l'histoire.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/le_mumak.txt · Dernière modification: 23/09/2017 14:04 par Maglor
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017