Atalantë - Christophe Etave

La submersion d'Atalantë (John Howe)

Il était grand et beau
À la barbe de Roi
Debout sur son bateau
Fuyant la Grande Armada

Son heaume d'argent
Aux ailes de cygnes
Flottant dans le vent
Laissant les indignes

Il partait alors vers l'est
Avec ses fils près de lui
Sans un mot, ni un geste
Ils quittaient leur patrie

Destinée par Eru
À être engloutie
Númenor disparu
Dans la mer en furie

Car les hommes Mortels
Se prenant pour des dieux
S'armèrent comme infidèles
Au serment de leurs aieuls

Ainsi furent perdus
Les vertes collines d'Andúnië
Où les nefs des elfes disparus
S'amarraient à Eldalondë

Dans ces contrées belles et boisées
Des coteaux de l'Andustar
Remplis de nessamelda et d'oiolairë
On entendait les chants des Eldar

Au Hyarrostar poussait le laurinquë
Aux grappes de fleurs jaunes
Et trois fois l'an à l'Erulaitalë
Le Roi portait à Dieu ses aumônes

Pour le peuple réuni à l'occasion
Pour rendre grâce au Meneltarma
Loin des douces vagues et tendres passions
Des grandes plages de l'Eldanna

Et sur la cité d'Armenelos
Vivaient les aigles de Manwë
Veillant depuis les temps d'Elros
Sur les Rois de Númenórë

Et sur cette terre pleine de vie
Dans les senteurs du Nisímaldar
Étaient seulement les mallinorni
Aux feuilles d'or, arbres du Tar

Au Nindamos, dans les lagunes
Aux villages battis sur pillotis
Se trouvaient la mer et la lune
Le sable blanc et les galets gris

Le Cheval et le Roi
Étaient des âmes sœurs
En n'importe quel endroit
Ils étaient frères de cœurs

Car nulle route
Et nul chemin
Ne semait alors le doute
Dans la vie des Edain

Les Commerces étaient riches
De bijoux et pierreries
D'étalons et pouliches
D'arbres et d'argenterie

Les colonies de l'ouest
Étaient devenues prospères
Chassant Sauron la peste
Dans ses plus noires frontières

Nulle arme n'était portée
En campagne ou en ville
Dans les cités civilisées
Des humains de la grande île

Ainsi furent construits
Les navires et les palais
Des grands hommes hardis
Aux heures de la paix

En route sur l'Entulessë
Elendil, parent d'Elrond
Fuyant l'imminente Atalantë
Gagna les Ports de Mithlond

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/etave_christophe/atalante.txt · Dernière modification: 26/04/2009 02:50 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017