Athelas - Haldor

L'athelas (© John Howe)

Oh Athelas ! Feuille des rois !
Toi qui pousses à l’ombre des bois
Tes vertus ne sont pas encore oubliées
De ceux issus de la royale lignée.

Peu de jardiniers se souviennent de toi
Quand tes jeunes pousses rencontrent leurs doigts
Et que d’un coup sec et acerbe
Ils t’arrachent comme de la mauvaise herbe.

Pourtant, venue d’au delà de la mer,
Des jardins de Numenor la belle
Fut un temps où tu poussais, libre comme l’air,
Sur les terres où vivaient les derniers fidèles.

Mais de ce peuple en déclin,
Bientôt privé de souverain,
Tu allais sortir de leur mémoire
Ou devenir sujet à histoire.

Entre des mains souveraines,
Des blessés tu apaises la peine
Et c’est grâce à ton emploi
Que l’on reconnaît les mains d’un roi :

Un air pur et vierge
S’échappe de tes feuilles bouillies,
Comme d’une cime blanche de neige
Ou d’une belle et verte prairie.

Voir aussi sur Tolkiendil :

 
arts/poemes/haldor/athelas.txt · Dernière modification: 12/03/2009 17:58 par manthanomenos
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017