Chant à la Nimrodel - Julien

Nimrodel, Nimrodel! Que j'aimerais voir tes eaux!
Que j'aimerais franchir les bois de la Lòrien
Me perdre dans ses lourds feuillages
Pleurer, m'effrondrer, seul, endormi
Pour enfin te découvrir…

Dans le secret d'un saule je te verrais
Noire et pure, glacée! parfaite.
Alors tu m'apprendrais le chant, la poésie
Tu me ferais voguer à travers le temps
Danser comme l'Elfe des Bois, Aimer!
Comme jamais personne n'aimera.

Las! Je ne suis qu'un humain
Et loin de toi mes rêves demeurent ;
Mon cœur est sourd, mon âme se meurt
Et mon papier se noircit d'impuretés.

(Créé en Mai 2009)

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/julien/chant_a_la_nimrodel.txt · Dernière modification: 27/11/2015 13:08 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017