Rêverie aux Havres Gris - Pierre-Etienne Masure

Bateau pour Valinor (© Ted Nasmith)

Au loin, quelques voiles peuplent les eaux,
Blancheur éclatante aux yeux d'un soleil,
Au vaste horizon, en habit vermeil,
Dans sa chute accompagné des oiseaux.

Blancheur éclatante, aux yeux d'un soleil
Dans sa chute accompagné des oiseaux,
Les rives se reflètent sur les eaux :
Douce atmosphère baignée de vermeil.

Dans sa chute accompagnée des oiseaux,
Douce atmosphère baignée de vermeil,
S'enfuit au dernier rayon du soleil,
M'endormant au doux murmure des eaux.

Douce atmosphère, baignée de vermeil,
M'endormant au doux murmure des eaux,
Rêve, aux nues, emporté par les oiseaux :
Vers les étendues après le soleil.

M'endormant au doux murmure des eaux,
Vers les étendues après le soleil.
J'erre en ces doux lieux d'argents, de vermeil,
Et là, je m’éveille au chant des oiseaux !

Voir aussi sur Tolkiendil :

 
arts/poemes/masure_pierre-etienne/reverie_aux_havres_gris.txt · Dernière modification: 12/03/2009 17:55 par manthanomenos
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017