Le chant du coq – Isabelle Morgil

Notre noir ennemi se rit du sacrifice.
Il se joue de l'honneur, l'amour, l'humilité,
Il ne croit qu'au pouvoir de ses légions armées
Et l'ombre de la mort, son plus grand artifice.

Qui tiendra dans l'horreur, qui restera en lice
Au pied de l'arbre mort, dans la ville assiégée
Auprès du Roi dont la mort est déjà signée
Quand seul le sang versé signera l'armistice ?

Ils passeront, le chagrin de nos reniements,
Le désespoir qui fit vaciller nos serments.
Car un coq a chanté, et je l'entends encore

A l'écho de son cri nos cœurs ont crevé l'ombre
Et il chante la joie au milieu des décombres
Oui, l'heure la plus sombre est juste avant l'Aurore !

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/morgil_isabelle/le_chant_du_coq.txt · Dernière modification: 28/06/2018 19:53 par Dαεrοη
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018