Pourquoi la carte de la Terre du Milieu et des Terres immortelles est-elle fausse ?

Vivien Stocker - Janvier 2013
Notes de lectureNotes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

La géographie de la Terre du Milieu est indissociable de son histoire. Tolkien l'avait bien compris et a tenté de proposer le maximum de cartes, dessinées par lui-même ou par son fils Christopher. Néanmoins, aucune carte canonique1) ne présente à la fois le Beleriand et l'Eriador recollés ou la position de l'île de Númenor sur une carte globale d'Arda. Les seuls exemples de cartes globales s'arrêtent au Premier Age, avec la position du Beleriand, dans le texte de l'Ambarkanta2). De nombreuses personnes ont tenté de représenter une carte globale d'Arda selon les âges, avec toujours plus ou moins de succès, mais il en est une qui revient régulièrement sur le devant de la scène : La Carte de la Terre du Milieu et des Terres immortelles publiée dans l'ouvrage de David Day, Les Créatures de Tolkien :

La Carte de la Terre du Milieu et des Terres immortelles La Carte de la Terre du Milieu et des Terres immortelles (A Map of Middle-earth and the Undying Lands), © Alan Curless, publié dans A Tolkien Bestiary, p. 12-13, 1979, Littlehampton Book Services Ltd.

La carte en question est dessinée par un certain Alan Curless et a été reprise par des centaines de sites internet à travers le monde. Pour une personne non avertie, il est tentant de voir dans cette carte une représentation fidèle d'Arda, surtout lorsqu'on sait que David Day produit bon nombre d'ouvrages sur Tolkien. Pourtant dès sa publication, David Day, dans son introduction, mettait en garde le lecteur du caractère fantaisiste de cette carte3). A propos des illustrations en général, il note ainsi que :

Toutes les illustrations du Bestiaire sont des fantaisies imaginaires complétant les informations présentes dans les écrits de Tolkien4)

Plus loin, la carte a droit un laïus particulier :

Au début du “Bestiaire de Tolkien”, il y a une carte composite de la Terre du milieu et des Terres Immortelles. C'est une interprétation originale des écrits de Tolkien, et doit seulement être utilisée pour une orientation générale. Elle montre toutes les terres d'Arda, alors même que beaucoup d'entre elles, ainsi que beaucoup des grands royaumes, n'ont pas existé en même temps. En fait, une grand part d'Arda semble avoir complètement disparu du temps de la Guerre de l'Anneau. Une reconstitution précise de la géographie du Beleriand au Premier Âge du Soleil et de l'ouest de la Terre du Milieu au Troisième Âge est disponible dans les cartes détaillées de J.R.R. et C.J.R. Tolkien eux-mêmes ( © George Allen & Unwin Ltd, 1937, 1954 et 1977) dans “Le Hobbit”, “Le Seigneur des anneaux” et “Le Silmarillion”5).

Ainsi, cette carte se veut être une fantaisie, une interprétation originale de son auteur. Malheureusement, ce simili-avertissement n'a pas été repris par les divers sites qui l'utilisent…

Le terme « composite » utilisé par Day, est très intéressant. En effet, si on lit ses propos correctement, la carte ne correspond pas à une géographie spécifique à une période donnée, mais une carte globale de tous les âges et toutes les géographies. Le sous-titre de la carte est d'ailleurs Une étude composite des terres d'Arda à travers les Âges, titre qui en dit long. C'est un peu comme si un cartographe tentait de dessiner un seul et même planisphère de la Terre comportant le supercontinent de la Pangée d'il y a 200 millions d'années jusqu'aux continents d'aujourd'hui en passant par toutes les géographies intermédiaires. Autant dire que c'est impossible. Mais soit ! Admettons que l'on ne connaisse ni l'avertissement de Day ni le sous-titre ambigu de Curless, quels indices peuvent nous permettre de savoir si cette carte est juste ou non ?

Un premier aperçu de la carte tendrait à montrer qu'il pourrait s'agir d'une carte représentant le Premier Âge d'Arda. En effet, le continent de gauche représentant le Valinor est présent, relié au continent de gauche par les glaces de l'Helcaraxë. On atteint ainsi le Beleriand, avec Angband au nord-est. Puisque le Beleriand est présent, il ne peut s'agir d'une carte du Second Âge. En effet si c'était le cas, le Beleriand serait sous les eaux. Et pourtant, l’œil est vite attiré par l'île qui figure au centre de la carte. Il s'agit bien de Númenor, le royaume des Dúnedain, qui n'existe que durant le Second Âge. Nous avons donc déjà deux âges présents sur cette carte. La représentation de l'île de Númenor permet d'ailleurs de douter fortement de la cohérence de cette carte avec les textes. En effet, si on se penche sur la description de sa géographie, présente dans les Contes et légendes inachevés, on peut lire que :

« Le pays de Númenor ressemblait, en son dessein, à une étoile à cinq branches, ou pentacle… »

On est assez loin de l'étoile lorsqu'on regarde le patatoïde qui est censée représenter l'île.

Si l'on suit la côte du Beleriand vers le sud, on se retrouve face un paysage très connu, celui de la carte de la Terre du Milieu présente dans le Seigneur des anneaux. Cette carte pourrait représenter cette partie du monde durant le Premier Âge aussi bien que durant le Second Âge (car aucun cataclysme n'a touché l'Eriador, ce qui implique que sa géographie n'a peu ou pas été modifié a priori), néanmoins, il y a plusieurs indices qui permettent de dire qu'ici c'est la géographie du Troisième Âge qui est représentée. Penchons-nous sur les plus évidents : les noms des régions ou royaumes représentés et notamment The Shire, Gondor et Arnor. Aucune de ces trois nations n'existaient au Premier et Second Âge, leur création date de la fin du Second ou du Troisième Âge :

  • La Comté : 1601 3A
  • Gondor et Arnor : 3320 2A (soit 121 ans avant le début du Troisième Âge)

Si cela ne suffit pas à être convaincant, on trouve également la présence de Dol Guldur, aux abords de Mirkwood, dont la construction date de 1050 3A ou Minas Morgul, dont le nom n'est rapporté que depuis 2002 3A, date de sa prise par Sauron (avant elle était nommée Minas Ithil).

Et ce ne sont que des exemples. On pourrait encore citer la présence des lampes Ormal et Illuin, qui côtoient les deux Arbres du Valinor, la baie glacée de Forochel qui se retrouve au milieu des Montagnes Bleues plaçant donc le Beleriand au nord de l'étendue de glace du Forodwaith, etc.

Bref, s'il fallait le prouver, cette carte est à fuir d'urgence au profit de celles dessinées par Tolkien & fils et éventuellement celles qui vous sont présentées dans la bibliographie.

1) Entendez par là, dessinée par Tolkien ou son fils.
2) La Formation de la Terre du Milieu, 2007, p. 275
3) Je me base sur l'édition de 2001, dont quelques extraits sont disponibles en lecture libre sur le site Amazon.com. Sauf indication contraire, toutes les citations sont traduites par mes soins.
4) , 5) A Tolkien Bestiary, p. 7.
 
essais/geographie/carte_david_day.txt · Dernière modification: 10/04/2017 15:11 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017