L'ascendance de Gil-galad

Julien Mansencal
Articles de synthèseArticles de synthèse : Ces articles permettent d'avoir une vue d'ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

De Gil-galad, nous ne pouvons guère percevoir, dans Le Seigneur des Anneaux, que l’ombre lointaine et étiolée d’un grand Roi des Elfes, dans la chanson que chante Sam ou dans le récit que fait Elrond de la guerre de la Dernière Alliance, plus de trois mille ans après les faits :

« Mais je croyais, balbutia [Frodo] comme Elrond se tournait vers lui, je croyais que la chute de Gil-galad avait eu lieu il y a des éternités.
— Et c’est exact, répondit gravement Elrond. »

Nous en apprenons un peu plus sur lui dans Le Silmarillion : jeune prince des Noldor du Premier Âge, fils de Fingon, celui-ci l’envoya aux Havres après Dagor Bragollach, et Ereinion Gil-galad devint roi des Noldor en exil à la mort de son oncle Turgon, roi de Gondolin.

Généalogie de Gil-galad dans le Silmarillion

Plus d’un des lecteurs du Silmarillion aura été étonné par le fait que ce soit Turgon qui succède à Fingon à la tête des Noldor de Beleriand, alors que Gil-galad semblait prêt à récupérer la succession de son père. La réponse à cette question, comme à beaucoup d’autres se trouve dans les volumes de L'Histoire de la Terre du Milieu (HoMe), où Christopher reconnaît qu’il a commis une erreur en donnant Fingon comme père à Gil-galad. Essayons de retracer brièvement l’évolution de ce personnage et de son ascendance dans le Légendaire.

Gil-galad apparaît pour la première fois dans la première version écrite par Tolkien de « La Chute de Númenor », vers 1936 (parue dans La Route perdue et autres textes). Il ne précise guère d'où vient Gil-galad, et ne fait que préciser qu’il « descendait de Fëanor », hypothèse que l’on trouve en parallèle avec une autre, qui en fait le « fils de Felagund, fils de Finrod1) ».

Dans les brouillons du Seigneur des Anneaux (publiés par Christopher dans les volumes 6 à 9 de L'Histoire de la Terre du Milieu), on ne trouve guère de mentions de Gil-galad : une seule mention nous intéresse, dans une des versions du conseil d’Elrond : « Et il fit alliance avec le Roi Elfe de ces régions, qui s’appelait Gilgalad (Lumière d’Étoile), un descendant de Fëanor le renommé » (The Return of the Shadow, p. 215-216).

Après avoir achevé la rédaction du Seigneur des Anneaux, Tolkien eut le loisir de retourner à l'élaboration des légendes des Jours Anciens, et il se pencha à nouveau sur le problème de Gil-galad. Il fut tout d’abord donné comme fils de Felagund, dans une correction faite lors de la révision du Quenta Silmarillion : « Mais craignant que toutes les places fortes ne soient destinées à tomber sous l’ombre de Morgoth, il envoya sa femme Meril à Eglorest, parmi son peuple, et vint avec elle son fils, encore un enfant, et son nom était Gilgalad Lumière des Étoiles, faisant référence à la lumière de son œil. » (The War of the Jewels, p. 242).

Après l’apparition d’Amárië, amour perdu de Finrod, qui en fait un célibataire de facto jusqu’à sa mort, Gil-galad devient, dans les Annales Grises (écrites vers 1951), le fils de Fingon : « Alors Fingon, endeuillé, prit la tête de la maison de Fingolfin et la royauté des Noldor, mais il envoya son jeune fils (?Findor) Gilgalad aux Havres. » (The War of the Jewels, p. 56). C’est l’hypothèse qu’a retenue Christopher dans le Silmarillion publié (Quenta Silmarillion, chapitre 18 : La ruine de Beleriand et la chute de Fingolfin), mais comme il le dit lui-même, ce fut une erreur, car cette hypothèse semble n’avoir été envisagée par son père que durant un bref laps de temps.

Par la suite, dans une note hâtivement rédigée vers 1965, Tolkien donnera à Gil-galad une ascendance nettement plus complexe : « Finrod laissa sa femme en Valinor et n'eut aucun enfant en exil. Le fils d'Angrod était Artaresto, bien-aimé de Finrod qui s'enfuit lorsque Angrod fut tué, et vécut avec Finrod. Finrod en fit son « intendant » et il lui succéda à Nargothrond. Son nom sindarin était Rodreth (qui devint Orodreth à cause de son amour des montagnes .. ….. Ses enfants étaient Finduilas et Artanáro = Rodnor appelé plus tard Gil-galad. (Leur mère était une dame sindarine du Nord. Elle appela son fils Gil-galad.) Rodnor Gil-galad s'échappa et finalement arriva à la Bouche du Sirion et y fut roi des Ñoldor2). » (The Peoples of Middle-earth, p. 350).

Ainsi, Gil-galad devient le fils d’Orodreth et petit-fils d’Angrod (et de sa femme Eldalótë), passant de la lignée de Fingolfin à celle de Finarfin. On notera aussi qu’il devient le frère de Finduilas, cette dernière n'ayant jamais cessé d'être la fille d'Orodreth :

Dernière version de la généalogie de Gil-galad

Cependant, même si cette idée reste la dernière qu’ait eue Tolkien sur le sujet, l’insérer dans la Quenta Silmarillion aurait demandé des réformes importantes dans la trame de cette œuvre, réformes que Tolkien n’eut pas le temps d’effectuer (dans quelles circonstances Gil-galad est-il envoyé aux Havres, par exemple ?) ; et comme le dit lui-même Christopher, « laisser la parenté de Gil-galad dans l’ombre aurait été bien mieux » (The Peoples of Middle-earth, p. 351). Cela lui aurait en outre épargné la nécessité de corriger le texte d'« Aldarion et Erendis » (dans Contes et Légendes Inachevés) : la lettre envoyée par Gil-galad à Tar-Meneldur commence à l'origine par « Finellach Gil-galad de Lindon », modifié par Christopher en « Ereinion Gil-galad fils de Fingon ».

L’ascendance de Gil-galad est un parfait exemple des restructurations drastiques qu’aurait voulu effectuer Tolkien dans les légendes des Jours Anciens à la fin de sa vie, sans toutefois avoir eu le temps de les concrétiser, telle la version qui fait mourir Amrod lors de l’incendie des navires des Teleri à Losgar.

Voir aussi sur Tolkiendil :

1) À l’époque, si Felagund désigne bien Finrod, le fondateur de Nargothrond, le nom même de Finrod est attribué à son père, le futur Finarfin
2) Ñoldor est la forme que Tolkien employait à la fin de sa vie pour désigner le peuple de Finwë, Noldor dans le Silmarillion.
 
essais/personnages/gil-galad.txt · Dernière modification: 27/02/2011 13:06 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017