La Tapisserie du Rohan – Théodwyn

Dans la Lettre n°211 à Rhona Beare, J.R.R. Tolkien indique que le style des Rohirrim se rapproche de ceux que l'on retrouve sur la Tapisserie de Bayeux :

« Les Rohirrim n'étaient pas “médiévaux” au sens où nous l'entendons. Les styles de la Tapisserie de Bayeux (réalisée en Angleterre) leur conviennent plutôt bien, à condition de se rappeler que l'espèce de filet de tennis que les soldats semblent porter n'est qu'un dessin maladroit et conventionnel représentant une cotte de mailles de petits anneaux. »

De plus, dans le Seigneur des Anneaux, Livre III, Chapitre 6, on peut lire le passage suivant décrivant l'intérieur de Meduseld :

« De nombreuses tapisseries ornaient les murs, et sur leur vaste canevas s'alignaient des figures de légendes anciennes, tantôt pâlies par les années, tantôt gorgées de pénombre. Mais l'un des personnages était éclairé de soleil : un jeune homme sur un cheval blanc. Il faisait sonner un grand cor et ses cheveux blonds flottaient au vent. Le cheval relevait la tête et ses naseaux gonflés présentaient un éclat vermeil tandis qu'il hénnissait, flairant la bataille au loin. Un flot écument, de vert et de blanc, tourbillonnait à ses genoux. « Voyez Eorl le Jeune ! dit Aragorn. C'est ainsi qu'il descendit du Nord et chevaucha à la Bataille du Champ de la Celebrant. » »

Partant de ces éléments est né, au sein de la Compagnie du Dragon Vert, le projet fou de réaliser une Tapisserie pour le Rohan d'un mètre de haut et de deux mètres de large utilisant la même technique de broderie. Ainsi, après une longue réflexion commune sur le contenu à représenter, Théodwyn a d'abord réalisé un croquis puis s'est lancée dans plus d'un millier d'heures de broderie au point de Bayeux.

Tracé préparatoire de la Tapisserie du RohanEn cours de réalisation
La Tapisserie du Rohan
En contexte

Helm devant Ferté-au-Cor

On racontait que pendant le siège des Dunlendings en 2758 TA, Helm sonnait du cor avant de sortir de Ferté-au-Cor et tuait ses ennemis à mains nues.

Helm devant Ferté-au-CorDétail de Ferté-au-Cor
Dos de la broderie de Ferté-au-Cor

La chute de Léod et Felaróf

En 2501 TA, Léod captura un poulain qu'il tenta de dompter. Mais ce dernier le fit tomber dans une chute meurtrière. Eorl le Jeune exiga alors du cheval qu'il abandonne sa liberté pour avoir pris la vie de son père et il le nomma Felaróf.

La chute de Léod et Felaróf

Folca et le Grand Sanglier d'Everholt

Folca, le 13ème roi du Rohan, était un chasseur de renom, mais qui renonça à son art tant qu'il resterait des orques sur les terres du Rohan. En 2864 TA, l'ensemble des orques avaient été tués ou chassés et Folca alla alors chasser le Grand Sanglier d'Everholt dans la forêt de Firien. Bien qu'il réussit à tuer sa proie, elle lui infligea maintes blessures de ses défenses qui provoquèrent sa mort.

 Folca et le Grand Sanglier d'everholt Détail de Folca
Détail du Grand Sanglier d'Everholt

Eorl traversant le Celebrant

En 2510 TA, alors que le Gondor était aux prises avec les orques et les Balchoth, l'intendant Cirion manda l'aide des Eothéod, dirigés par Eorl le Jeune. Eorl arriva in extremis pour retourner la situation à l'avantage du Gondor lors de la Bataille de la Celebrant.

Le Don de Cirion et le Serment d'Eorl

À la suite de l'intervention salvatrice d'Eorl sur le Champ de la Celebrant, Cirion, l'intendant du Gondor, au sommet de l'Halifirien, sur la tombe d'Elendil, fit don de la contrée du Calenardhon à Eorl et son peuple. En échange de ce don, Eorl fit serment que ses Rohirrim répondraient toujours présents à l'appel à l'aide du Gondor.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
divertissements/creations/theodwyn/tapisserie_du_rohan.txt · Dernière modification: 26/11/2015 12:14 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017