Nargothrond

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates102 - 495 1A
HabitantsNoldor
LieuBeleriand
DirigeantsFinrod Felagund : 102 - 465 1A
Orodreth : 465 - 499 1A
SignificationGrande forteresse souterraine sur le Narog (sindarin)
Autre nomNulukkhizdîn
« Alors, Finrod se rendit aux Cavernes de Narog et y fit construire des salles et des arsenaux à la manière de Menegroth, et il appela cette place forte Nargothrond. Les Nains des Montagnes Bleues aidèrent aux travaux et en furent largement récompensés, car Finrod avait apporté de Tirion plus de trésors qu'aucun autre prince des Noldor. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 13

Fondé par Finrod, fils de Finarfin, durant le Siège d'Angband, Nargothrond était avant tout un palais creusé dans le roc, à l'image de Menegroth, la demeure de Thingol. Les grottes qui l'abritaient étaient situées dans les hautes terres boisées de Taur-en-Faroth, 25 lieues à l'ouest d'Aelin-uial. Leur entrée s'ouvrait au confluent du Ringwil, un torrent aussi court que tumultueux, et de la rivière Narog. Ce lieu était déjà occupé par des Petits-Nains qui en furent chassés par les Elfes et les Nains embauchés par Finrod.

Le royaume de Finrod était le plus grand des royaumes des Noldor en exil, couvrant presque tout l'ouest du Beleriand. Il s'étendait, d'ouest en est, depuis le fleuve Nenning, frontière du pays des Falas où régnait Círdan, jusqu'au Teiglin et au Sirion. Au nord, il était limité par l'Ered Wethrin, les montagnes séparant Hithlum du Beleriand. Sa frontière sud est incertaine et se situait vraisemblablement au niveau des Portes du Sirion.

L'excavation de Nargothrond sous l'égide de Finrod débuta en l'an 52 du Premier Âge. Les Nains des Montagnes Bleues participèrent grandement à cet ouvrage et donnèrent à son maître-d'œuvre le surnom de Felagund, « Celui qui creuse les Cavernes ». Le palais comportait de nombreuses salles et renfermaient d'immenses trésors, dont certains ramenés de Tirion par les Noldor. Pendant longtemps, le seul moyen d'accès était un étroit sentier le long de la rivière. Ceci rendait extrêmement difficile toute attaque contre la place forte.

Le pont de Nargothrond (© Anke Katrin Eissmann)

A cet égard, la politique du royaume pendant de nombreuses années fut celle de la dissimulation et l'emplacement de la forteresse resta caché à Morgoth. Lorsque Felagund quitta son palais pour participer à la Quête de Beren, il fut contraint par les manigances des fils de Fëanor, Curufin et Celegorm, de remettre la couronne d'argent de Nargothrond à son frère Orodreth afin que celui-ci règne pendant son absence. Les frères félons usurpèrent alors le pouvoir lorsque la rumeur de la mort ou de l'emprisonnement de Finrod fut connue. Orodreth finit cependant par les chasser et coiffa la couronne de son frère défunt.

C'est pendant son règne que Túrin Turambar, fils de Húrin Thalion, fut l'hôte des Elfes de Nargothrond. Menant leurs armées au combat, il les fit abandonner leur politique prudente de dissimulation. Sur ses conseils, ils contruisirent un pont enjambant le Narog, permettant d'accéder directement aux portes. Ils combattirent alors ouvertement les Orques de Morgoth. Ainsi, la forteresse fut dévoilée à l'ennemi qui envoya Glaurung pour la mettre à bas.

Le royaume prit fin avec la Bataille de Tumhalad et le sac de Nargothrond, en 495 1A, orchestré par Glaurung et facilité par la présence funeste du pont. Le Grand Ver séjourna quatre années dans les cavernes de Felagund, couché sur les richesses des Elfes dont beaucoup venaient de Valinor. Nargothrond connut un ultime épisode sanglant lorsque Húrin y tua Mîm le Petit-Nain, qui avait voulu prendre possession des lieux et de leurs trésors.


 
encyclo/geographie/villes_tours_et_forteresses/beleriand/nargothrond.txt · Dernière modification: 02/02/2011 22:06 par Beren
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014