Deuxième bataille des Gués de l'Isen

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates2 et 3 mars 3019 3A
Forces en présenceRohirrim
contre
Orques, Uruk-haï, loups, Dunlendings
« Que la défense d'Edoras se fasse ici à l'Ouest, dit-il dans son message. Et qu'on n'attende pas que la ville soit elle-même assiégée pour la défendre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Batailles des Gués de l'Isen

Le lendemain de la Première bataille des Gués de l'Isen, Erkenbrand prit le commandemant des Marches de l'Ouest dès qu'il fut informé de la mort de Théodred. Il fit partir un messager afin d'avertir le roi Théoden et de demander l'aide d'Éomer de toute urgence pour organiser la défense d'Edoras à l'ouest. Mais Gríma détourna à son profit les informations d'Erkenbrand et bloqua l'intervention de Théoden jusqu'à ce qu'il soit démasqué par Gandalf.

La seconde bataille des Gués de l'Isen débuta le 2 mars 3019 3A, sans les renforts attendus qui se mettaient seulement en route. De Fort-le-Cor, Erkenbrand met trois jours à rassembler toutes les forces disponibles sous son autorité, dont il donna le commandement à Grimbold. Elfhelm conservait quand à lui l'autorité sur les troupes de la cohorte d'Edoras.

Si Elfhelm était partisan d'abandonner la défense des gués et de se porter sur la rive est au devant de l'ennemi, Grimbold ne voulait pas les abandonner. Il posta donc le gros de son infanterie sur la rive ouest, retanchée dans des ouvrages de terre, et avec les débris de la cavalerie de Théodred il se tint sur la rive est. Elfhelm se retira avec ses cavaliers qu'il posta sur une ligne de front plus à l'est des gués, en rideau défensif.

L’attaque de Saruman, violente, fut lancée de jour. Un fort contingent de guerriers aguerris, venus de l'Isengard par la route, attaquèrent les fortins à l'ouest des gués. Les Rohirrim résistèrent mais les fortins furent pris par les Uruk-haï qui franchirent les gués. Grimbold, pensant être protégé à l'est par Elfhelm, prit l'initiative de traverser la rivière et de repousser l'ennemi pour un temps. Mais cette première attaque ne concernait qu'une faible portion des troupes à disposition de Saruman. Une deuxième attaque, encore plus violente, emporta les défenses. Grimbold fit retraite sur l'autre rive, les pertes étaient conséquentes des deux côtés. A la nuit tombée, la rive est était toujours tenue par les Rohirrim et l'ennemi avait stoppé sa progression.

Elfhelm, loin de l'action et sans information, replia ses troupes à quelques distances du camp de Grimbold afin de parer à toutes éventualités. À minuit, Saruman jeta ses dernières et nombreuses forces dans la bataille. La rive est ne pouvait plus tenir. Les hommes se replièrent pour former un mur de boucliers autour du camp. Ils furent encerclés mais le mur ne céda pas, même après l'assaut des Dunlendings, troupes de piètre qualité militaire. Grimbold comptait toujours sur le secours des forces d'Elfhelm qui ne se manifesta pas. Profitant alors d'un essoufflement dans l'attaque, il fit ouvrir le mur des boucliers et lanca une demi-éored aux ordres de Dúnhere pour charger l'ennemi au nord et au sud du camp.

Cette manœuvre subite désorganisa les forces de l'Isengard pour un temps et leur fit croire que les Rohirrim étaient plus nombreux qu'ils ne le croyaient. Mais l'illusion fut de courte durée, car le commandant ennemi perçut la manœuvre de diversion et comprit que la rupture du mur de boucliers servait à la fuite des Rohirrim. Les Gués de l'Isen furent donc investis. Mais grâce à la valeur militaire de Grimbold, les défenseurs avaient pû s'enfuir dans la nuit avec un munimum de pertes. Au même moment, Elfhelm était attaqué par une bande de loups montés, avant-garde d'une armée beaucoup plus puissante. La nuit ajoutait à la confusion. Il rassembla sa cavalerie et ils se replièrent vers l'est, sans pouvoir voler au secours de Grimbold.

Même si cette seconde bataille fut une défaite militaire, elle fut beaucoup moins dramatique que ne peut le laisser penser le récit. Dns un premier temps, la première bataille laissa les Rohirrim maîtres des Gués. Bien armés et équipés, valeureux à la guerre, commandés par des chefs compétents, les Rohirrim ont opposé une résistance héroïque à laquelle l'Isengard ne s'attendait pas, et qui retarda sa progression avec des conséquences importantes par la suite.


 
encyclo/evenements/3a/guerres/deuxieme_bataille_des_gues_de_l_isen.txt · Dernière modification: 04/02/2009 02:51 par algernon
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager