Nienor

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates4731) - 499 1A
RaceHommes
GroupePeuple de Hador
SignificationDeuil (sindarin)
Autres nomsNíniel
PèreHúrin Thalion
MèreMorwen
Frères et sœursTúrin Turambar, Lalaith
ÉpouxTúrin Turambar
« Elle parvint rapidement à Cabed-en-Aras, et là elle s'arrêta sur ls bords de l'abîme, et jetant les yeux sur les eaux en rumeur, s'écria : “Eaux ! Eaux ! Prends Níniel Nienor, fille de Húrin. Deuil, Deuil, fille de Morwen ! Prends-moi et emporte-moi jusqu'à la Mer !” Et elle se précipita au gouffre : une blanche lueur engloutie dans le noir tourbillon, un cri perdu dans les rugissements de la rivière. » Contes et légendes inachevés : le Premier Âge - Narn i Hîn Húrin

Nienor naquit en Dor-lómin, l'année qui suivit la bataille de Nirnaeth Arnoediad et la disparition de son père Húrin. Les premières années de sa vie, passées au milieu des Orientaux qui avaient réduit son peuple en esclavage, furent difficiles. Elle et sa mère Morwen finirent par s'enfuir à Doriath, espérant y retrouver Túrin, mais celui-ci en était déjà parti quelques années auparavant. Elles vécurent à Menegroth jusqu'à ce que les nouvelles de la chute de Nargothrond, où demeurait Túrin, atteignent Doriath (495 1A).

Morwen, folle d'inquiétude, résolut de partir à la recherche de son fils, et fut rattrapée par des Sindar menés par Mablung dans les marais d'Aelin-uial. Une fois les marécages traversés, on s'aperçut que parmi ces Elfes était dissimulée Nienor, bien décidée à ne pas quitter sa mère. Rien de ce qu'elle put dire ne put la faire changer d'idée, et c'est finalement ensemble et escortées par les Elfes qu'elles chevauchèrent jusqu'à Nargothrond.

Là-bas, le dragon Glaurung sema la panique parmi les chevaux, et celui de Nienor s'emballa et la fit tomber à terre. Elle ne tarda pas à rencontrer Glaurung, qui l'ensorcela de son regard et lui fit perdre la mémoire. Elle courut d'une course folle jusqu'en Brethil, et là s'évanouit sur le Haudh-en-Elleth.

Glaurung parlant à Nienor (© John Howe)

C’est là que Túrin, que l'on appelait en Brethil Turambar, la découvrit. Il la secourut et, puisqu'elle ne se souvenait plus de rien, lui donna le nom de Níniel, « Fille des Larmes ». Brandir l'Infirme, chef des Haladin, devint éperdument amoureux d'elle, mais son cœur à elle soupirait vers Turambar et elle finit par l'épouser en 498. Elle était enceinte de lui lorsqu'il partit, un an plus tard, tuer Glaurung. Celui-ci, en mourant, révéla à Nienor que celui qu'elle avait épousé n'était autre que son frère, et, le croyant mort alors qu'il n'était qu'évanoui, elle se suicida en se jetant dans les ravins de Cabed-en-Aras.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
encyclo/personnages/hommes/1a/peuple_de_hador/nienor.txt · Dernière modification: 01/04/2009 03:01 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014