Grande Marche

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates1105 – 1151 AA
LieuEntre Cuiviénen et Valinor
Autres nomsGrand Voyage1)

Lorsqu'Oromë découvrit les Quendi vivant au bord du lac de Cuiviénen, les Valar prirent la décision de les inviter à résider à Valinor en leur compagnie. Après que les trois ambassadeurs Ingwë, Finwë et Elwë eurent vu les merveilles des Terres Immortelles, ils convainquirent la majeure partie des leurs à répondre à l'Appel des Valar.2) Nombreux furent les Elfes qui décidèrent de quitter Cuiviénen, et chacun des trois Clans s'apprêta au départ sous la conduite de son ancien ambassadeur. Tous les Minyar décidèrent de suivre Ingwë dans ce qui deviendrait la Grande Marche, mais il n'en fut pas de même pour les deux autres Clans. D'après « Quendi and Eldar », seule la moitié des Tatyar décida de suivre Finwë. Quant aux Nelyar, ils furent un peu plus des deux-tiers à partir.3) Toutefois, leur grand nombre les ralentissait, et ils suivaient fréquemment loin en arrière des deux autres Clans. C'est ainsi qu'ils gagnèrent leur surnom de Teleri, les « Retardataires ».4)5) Tous les Elfes à prendre la route furent dorénavant appelés Eldar6)7), tandis que leurs cousins restant sur place y gagnèrent le nom d'Avari, les « Réfractaires ».8)

La Grande Marche dura de nombreuses Années des Arbres, parce que les Eldar avaient joie à découvrir les merveilles dont étaient remplies la Terre du Milieu et parce qu'ils étaient néanmoins nombreux à parfois s'effrayer du but de leur voyage. Aussi s'arrêtaient-ils dans leur trajet à chaque fois qu'Oromë s'absentait pour retourner auprès des autres Valar. La marche ne fut pas non plus sans danger, de nombreux monstres ayant survécu à l'assaut des Valar, et hantaient les forêts crépusculaires de Terre du Milieu maintenant que leur maître était prisonnier en Valinor. D'aucuns furent effrayés par les masses nuageuses se massant devant eux, témoins de la guerre contre Melkor, et choisirent d'abandonner la Marche.9) Au cours de ce voyage, la langue des Eldar évolua, et les Lambeñgolmor des époques futures forgèrent le nom d'eldarin commun, pour la distinguer du quendien primitif que tous les Quendi parlaient sur les bords du lac de Cuiviénen.10) Après bien des tribulations, les Eldar arrivèrent en vue des Hithaeglir. Tandis que les deux premiers Clans, désormais connus sous le nom de Vanyar et Ñoldor, franchissaient les Monts, les Teleri hésitèrent longtemps, campant sur la rive orientale de l'Anduin. L'un des leurs, Lenwë, refusant d'aller plus loin, emmena une considérable fraction de son peuple vers le Sud ; ils furent plus tard connus sous le nom de Nandor « Ceux qui firent demi-tour ».11)12)

Le Taniquetil et les Pelóri (© Ted Nasmith)

Sous la guidance d'Oromë, les Vanyar et les Ñoldor franchirent l'Eriador et les Ered Luin, et finirent par atteindre Belegaer. Mais à la vue de la Mer, la peur prit nombre d'entre eux, qui s'enfuirent dans les bois de Beleriand. Pendant ce temps, les Teleri avaient repris leur marche, et atteignirent finalement le Beleriand oriental, futur pays d'Ossiriand.13) Ulmo vint alors converser avec les Eldar demeurant en bord de mer, et sa musique transforma en désir la peur de la mer qu'éprouvaient les Eldar. Il se servit alors d'une île pour offrir passage aux troupes des Vanyar et Ñoldor vers Valinor.14) Les Teleri, trop éloignés de l'Océan, n'entendirent son appel que trop tard, d'autant que nombre d'entre eux cherchaient toujours leur seigneur Elwë, qui avait disparu alors qu'il marchait seul dans les grands bois, à la recherche de son ami Finwë.15) Lorsqu'ils apprirent que les Vanyar et les Ñoldor étaient partis, nombre de Teleri progressèrent jusqu'aux côtes et s'installèrent non loin des bouches du Sirion. Ils prirent pour roi Olwë, frère d'Elwë. Ossë et Uinen les visitèrent et les prirent en amitié, et ainsi s'en trouva renforcé l'amour des Teleri pour les eaux et leur connaissance des choses marines.16)

De nombreuses années passèrent, et Ulmo finit par céder aux requêtes d'Elwë et des Ñoldor, qui le suppliaient de mettre fin à leur séparation d'avec les Teleri. Lorsqu'Ulmo vint pour proposer à ces derniers de les emporter vers Aman, la plupart se révélèrent en effet volontaires. Ossë parvint cependant à convaincre un petit groupe de rester sur place ; ceux-ci devinrent les Falathrim, les Elfes des côtes. Les amis et parents d'Elwë choisirent également de rester, bien qu'ils eussent voulu rejoindre Valinor et la lumière des Arbres : ils prirent pour nom celui d'Eglath, le Peuple abandonné.17) Parmi eux se trouvait Círdan, qui devint plus tard le seigneur des Falathrim.18) Mais Olwë choisit de partir, et avec lui la majorité des Teleri. Ils s'embarquèrent sur l'île qu'Ulmo avait rapportée et entamèrent leur voyage. Toutefois, arrivant en vue des côtes d'Eldamar, Ossë les appela une dernière fois, et ils supplièrent Ulmo d'arrêter là leur voyage. Celui-ci, n'ayant jamais approuvé l'Appel des Valar, leur accorda cette requête : il enracina l'île aux fonds marins. Isolée en baie d'Eldamar, elle fut appelée Tol Eressëa, et les Teleri y demeurèrent longtemps encore, avant de désirer se rapprocher de leurs cousins.19) Cette séparation accrut les différences linguistiques préexistant entre les deux premiers Clans et celui des Teleri, lesquels vinrent à considérer leur dialecte, le telerin, comme une langue à part entière, indépendante du quenya des Vanyar et des Ñoldor.20)21)


1) SdA, App. F ; CLI, Partie II, chap. 4 ; PM, p. 340, 387, 403
2) , 4) , 6) , 8) , 9) , 11) , 13) Silm., chap. 3
3) WJ, p. 380
5) WJ, p. 382
7) WJ, p. 374
10) PM, p. 341
12) WJ, p. 384
14) , 16) , 17) , 19) , 20) Silm., chap. 5
15) Silm., chap. 4
18) PM, p. 385
21) RP, p. 198-199
 
encyclo/evenements/aa/grande_marche.txt · Dernière modification: 27/11/2010 13:30 par elendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager