Tolkien et la littérature

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

Foyer, aventure et poésie hobbite

Lire l'article Foyer, aventure et poésie hobbite  Note de lecture  Note de lecture Clément Pierson — 2018
À son premier contact avec l’univers des charmants hobbits, le lecteur se fait rapidement l’idée d’un peuple paisible, installé dans son confort rural, sans prétentions aventurières. Le Comté n’est pas destiné d’abord à devenir une terre de héros de chansons. Ainsi Bilbo Baggins, comme tous ceux de son espèce, est bien tranquille dans son trou, avant que l’aventure ne vienne le mettre hors de son foyer. Il est au premier abord le type même du hobbit sédentaire sans histoire. Il finit pourtant par être déconsidéré et marginalisé, justement – puisqu’il y a bien une histoire à raconter – parce qu’il a quitté sa maison, pour partir toute une année à l’aventure, si bien qu’on le croit rapidement mort – la mort sociale, en tout cas, n’a pas été loin. Ainsi la tension est palpable entre la tranquillité du foyer et la fougue de l’aventure, deux types de vie profondément antithétiques pour un hobbit respectable. Pour autant, les cinq hobbits au cœur des deux histoires de Tolkien, Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux, sont bien d’authentiques Semi-Hommes attachés au Comté comme à leur terre identitaire, malgré leurs voyages et leurs exploits au bout du monde. L’aventure ne saurait pour eux entrer en contradiction avec leur caractère et leurs aspirations proprement hobbites. Comment tenir à la fois l’attachement de ces hobbits à leur foyer et leur appel à l’aventure, si loin de leur confortable chez soi ?
Lire la suite de cet article

Pourquoi l’œuvre de Tolkien est-elle une île littéraire ?

Lire l'article Pourquoi l’œuvre de Tolkien est-elle une île littéraire ?  Note de lecture  Note de lecture Thibault Panis — 2011
Lorsque l'on veut analyser l’œuvre de Tolkien, la première difficulté rencontrée est d'ordre méthodologique. Pour aller vite, il n'est pas du tout aisé de trouver un angle d'attaque, une démarche explicative apte à cerner l'ensemble de ses écrits. De fait, de réels problèmes semblent se poser dès qu'il s'agit d'intégrer l’œuvre de Tolkien à une réflexion littéraire d'ordre général. Ce constat saute aux yeux de qui dresse un panorama des analyses faites au sujet de Tolkien.
Lire la suite de cet article

Littérature et art : le lien entre image et texte dans l’œuvre de J.R.R. Tolkien

Lire l'article Littérature et art  Note de lecture  Note de lecture  Note de lecture Cloé Dottor — 2012
J.R.R. Tolkien est surtout connu pour son œuvre littéraire. Pourtant, il a illustré de nombreux passages des ses écrits, que ce soit pour ses enfants comme dans les Lettres du Père Noël ou Monsieur Merveille, ou dans le reste de son œuvre. Certaines de ces illustrations ont été regroupées dans des ouvrages comme Peintures et aquarelles ou encore J.R.R. Tolkien, artiste et illustrateur. Dans Du Conte de Fées, il utilisait la métaphore de la soupe pour montrer l’importance du récit plutôt que de ses sources. Il défend ainsi une inspiration ou une intertextualité inconsciente et une écriture forcément influencée par la culture personnelle de l’auteur.
Lire la suite de cet article

Merveilleux et fantastique (?) dans « The Lord of the Rings »

Lire l'article Merveilleux et fantastique (?) dans « The Lord of the Rings » Article de synthèse Article de synthèse Article de synthèse Françoise Poyet — 1979
Depuis sa publication en 1954–55, nombreuses sont les étiquettes que l’œuvre majeure de J.R.R. Tolkien s’est vu attribuer. Ainsi The Lord of the Rings a été baptisé fable, quête, allégorie, histoire d’aventures, chanson de geste, épopée romantique, etc., sans oublier, bien sûr, conte merveilleux. Mais c’est très rarement que le terme fantastique lui a été associé. S’agit-il d’un aspect jusqu’ici négligé par les lecteurs de The Lord of the Rings, ou bien cette rareté n’est-elle que le signe d’une absence ? C’est à cette question que nous allons nous efforcer de répondre.
Lire la suite de cet article

 
essais/litterature.txt · Dernière modification: 15/04/2018 14:48 par Hofnarr Felder
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018