Dunlendais

« Seulement en Dunland les Hommes de cette race conservèrent leur anciens parler et manières : un peuple secret, hostile aux Dúnedain, haïssant les Rohirrim. De leur langue, rien n’apparaît dans ce livre, excepté le nom Forgoil qu’ils donnaient aux Rohirrim (signifiant Têtes-de-paille » est-il dit). »1)
Le Seigneur des Anneaux — Appendice F « Des Hommes »

Dunlandais (© John Howe)

Rien ou presque n’est connu de la langue parlée par les Dunlendings. Seul le nom Forgoil est identifié par Gamelin lors du siège du Hornburg, un sobriquet signifiant « Têtes de paille », dont ils affublaient les Rohirrim2). En entendant les injures de ses ennemis, Éomer s’écria : « ce n’est à mes oreilles que le cri des oiseaux et le rugissement des bêtes »3). Cela laisse à penser qu’à la fin du Troisième Âge, cette langue était fort peu connue en-dehors des frontières du Dunland, bien que Gamelin (originaire du Westfold) ait semblé la comprendre.

L’Appendice F donne un peu plus de détails sur les peuples qui étaient apparentées aux Dunlendings : les Hommes Morts de Dunharrow et les Hommes de Bree. Il précise également que si tous descendaient des « peuples qui demeuraient dans les vallées des Montagnes Blanches aux âges passés »4), seuls les Dunlendings continuaient à parler leur langue ancestrale.

L’essai « Of Dwarves and Men » explique qu’ils étaient en fait les survivants des peuples forestiers des côtes du Minhiriath, apparentés au peuple de Haleth, qui furent pourchassés par les Númenóriens lorsqu’ils tentèrent de s’opposer au ravage de leurs forêts5). Il semble ainsi que leur langue ait été apparentée à celle du Peuple de Haleth. Comme le note Christopher Tolkien en PM, p. 330, cela pourrait expliquer pourquoi les Dunlendings ne furent reconnus que tardivement comme des « Hommes du milieu », apparentés aux Edain du Premier Âge mais demeurés en Terre du Milieu. La langue des Númenóriens provenait en effet du taliska parlé par le Peuple de Hador, alors que celle des Haladins descendait d’une tout autre souche.

Dans les brouillons de l’Appendice F, Tolkien considéra d’abord que les Dunlendings ne parlaient plus leur langue ancestrale : « les Hommes qui vivaient en Eriador, le vaste territoire entre les Monts Brumeux et l’Ered Lindon […] utilisaient uniquement le westron et avaient oublié depuis longtemps leur propre langue. Ainsi en était-il […] avec le peuple de Bree et les Dunlendings. »6)

Réalisant que cela contredisait les paroles d’Éomer, Tolkien récrivit ce passage une première fois : « Au Dunland aussi, les Dunlendings, un peuple déclinant, restant de ceux qui avaient vécu en Rohan occidental avant la venue des Rohirrim, préservaient toujours leur propre parler. Il était entièrement différent du westron, et descendait, semble-t-il, d’une autre langue humaine, n’étant pas apparentée à celle des Atani, Père des Hommes. Une langue similaire et apparentée était sans doute jadis parlée à Bree »7).

Ce n’est qu’à la version finale de l’Appendice F que l’hypothèse d’une parenté lointaine avec les langues des Edain apparaît, avant que Tolkien ne développe ce concept plus avant : « Étrangère elle aussi, ou apparentée de très loin seulement était la langue des Dunlendings. »8)

Accessibilité
L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J.R.R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté
La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés. 1 (très facile) à 5 (très difficile).

Diverses langues humaines

Lire l'article « Diverses langues humaines »  Article de synthèse  Article de synthèse Helge Kåre Fauskanger
Lorsqu’il défendait le Hornburg, Éomer ne pouvait comprendre ce que les assaillants hurlaient. Gamelin expliqua que « nombreux sont ceux qui crient dans la langue de Dunland […] Je connais ce parler. C’est une ancienne langue des hommes, qui fut jadis parlée dans de nombreuses vallées occidentales de la Marche. »
Lire la suite

Blason

1) Version originale : « Only in Dunland did Men of this race hold to their old speech and manners: a secret folk, unfriendly to the Dúnedain, hating the Rohirrim. Of their language nothing appears in this book, save the name Forgoil which they gave to the Rohirrim (meaning Strawheads, it is said). »
2) SdA, livre III, chap. 7
3) Version originale : « they are only the scream of birds and the bellowing of beasts to my ears. »
4) Version originale : « peoples that had dwelt in the vales of the White Mountains in ages past. » SdA, App. F
5) PM, p. 314
6) Version originale : « Men who dwelt in Eriador, the wide land between the Misty Mountains and Ered Lindon […] used the Westron only and had long forgotten their own tongues. So it was […] with the Bree- folk and the Dunlendings. » PM, p. 34
7) Version originale : « In the Dunland also the Dunlendings, a dwindling people, remnant of those who had dwelt in western Rohan before the coming of the Rohirrim, still clung to their own speech. This was wholly unlike the Westron, and was descended, as it seems, from some other Mannish tongue, not akin to that of the Atani, Fathers of Men. A similar and kindred language was probably once spoken in Bree ».
8) Version originale : « Alien too, or only remotely akin, was the language of the Dunlendings. » SdA, App. F
 
langues/langues_humaines/dunlendais.txt · Dernière modification: 28/08/2013 14:55 par Elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
// Copyright Tolkiendil echo "Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-".date("Y")."
";