Aigles

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

« Mais ne te souviens-tu pas, Kementári, qu'à ton esprit un autre chant parfois s'en mêlait ? Que ton esprit et le mien se rejoignaient et s'envolaient ensemble comme de grands oiseaux qui s'élançaient au-dessus des nuages ? Cela aussi reviendra, au gré d'Ilúvatar, et avant l'éveil des Enfants les Aigles des Seigneurs de l'Ouest s'élèveront à nouveau comme le vent. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 2

es Aigles sont les principaux serviteurs de Manwë, à qui ils rapportent les nouvelles du monde. Au début du Premier Âge, il les envoya en Beleriand surveiller Morgoth, et ils s'établirent dans les pics du Crissaegrim. Là, ils furent les alliés des Noldor, leur servant de messagers et de gardes, en particulier pour le royaume caché de Gondolin. Ils sauvèrent également à plusieurs reprises des grands personnages : quelques années après Dagor Bragollach, ils sauvèrent Húrin et Huor d'un destin funeste en les transportant à Gondolin, et ils permirent également à Beren et Lúthien de fuir Angband après qu'ils eurent récupéré un Silmaril.

Les Aigles de Manwë (© Ted Nasmith)

u cours du Second Âge, les Aigles ne sont mentionnés que comme symboles de la colère des Valar envers les Númenóréens impies : de grands nuages d'orage en forme d'aigles étaient envoyés sur l'île, et les hommes les craignaient grandement. Les Aigles de Manwë s'établirent par la suite dans les Monts Brumeux, les plus hauts des sommets du nord-ouest de la Terre du Milieu. Ils continuèrent, semble-t-il, à être les yeux de Sulímo, agissant de temps à autres pour aider les Peuples Libres, par exemple lors de la Bataille des Cinq Armées ou lors de celle de la Morannon, après laquelle ils aidèrent en outre Gandalf à sauver Frodo et Sam sur les pentes de l'Orodruin.

e plus grand de tous les Aigles qui existèrent jamais fut Thorondor, leur roi, dont les ailes faisaient trente toises d'envergure ; il apparaît à de nombreuses reprises dans les récits du Premier Âge. Au Troisième Âge, les principaux représentants de cette race étaient Gwaihir, le Seigneur des Vents, et Landroval son frère, descendants de Thorondor.

« Les aigles ne sont pas des animaux bienveillants. Certains sont lâches et cruels. Mais l'ancienne race des montagnes du Nord comptait les plus grands de tous les oiseaux ; ils etaient fiers et forts et avaient le cœur noble. Ils n'aimaient pas les gobelins, mais ils ne les craignaient pas non plus. » Bilbo le Hobbit - Chapitre VI
La nature des Aigles est incertaine : simples oiseaux qu'un contact prolongé avec les Valar aurait élevés à un niveau supérieur, ou bien Maiar ayant assumé des formes d'aigles ? Une phrase du Silmarillion semble entériner la seconde hypothèse : il est dit que « des esprits, sous les formes d'aigles et de faucons, ne cessaient d'entrer et de sortir de [l]a demeure [de Manwë]. »

 
encyclo/biologie/faune/aigles.txt · Dernière modification: 01/11/2012 15:48 par Zelphalya
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager