Orodreth

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates? AA - 495 1A
RaceElfes
GroupeNoldor
Autres nomsArothir, Artaher
PèreFinarfin
MèreEärwen
Frères et sœurs Finrod, Galadriel, Angrod, Aegnor
HomonymesOrodreth, Intendant du Gondor
« Ils obéirent alors aux ordres d'Orodreth. Celui-ci ne supporta point qu'ils exécutent les frères, comme certains l'auraient voulu, car verser le sang d'un parent les attacherait plus encore à la malédiction de Mandos. Mais il refusa d'accorder à Celegorm et Curufin un toit et du pain, et jura qu'à l'avenir il n'y aurait guère d'amour perdu entre Nargothrond et les fils de Fëanor. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 21

Second fils de Finarfin, et frère cadet de Finrod, Orodreth passa les premières années de sa vie à Valinor. Il fut l'une des rares personnes, avec son père, à s'opposer aux idées de Fëanor qui voulait quitter Aman pour la Terre du Milieu. Mais un grand nombre de Noldor approuvaient cette idée, se languissant des terres où ils s'étaient éveillés. Ainsi, il décida de partir avec ses frères et sœurs ainsi qu'avec les fils de Fingolfin qu'il affectionnait grandement.

Après son arrivée en Beleriand, Orodreth se vit confier la garde de la tour de Minas Tirith sur l'île de Tol Sirion, construite par son frère Finrod. De là il surveillait toute la passe du Sirion et les éventuelles intrusions ennemies. Cependant, après Dagor Bragollach, la bataille de la Flamme Subite, Sauron, plus fidèle serviteur et bras droit de Morgoth, se présenta devant la tour. Puissant sorcier qu'il était, maître des Loups-Garous et des esprits, il prit le Fort facilement en raison de la terreur qu'il inspirait à ses défenseurs, et Orodreth fut contraint de s'enfuir, laissant Minas Tirith et l'île de Tol Sirion - qui fut renommée Tol-in-Gaurhoth, l'Île des Loups-Garous - à l'Ennemi. Parti se réfugier à Nargothrond, royaume de son frère Finrod, il se vit confier les rênes de la cité : en effet celui-ci, s'estimant trahi par son peuple qui s'était laissé endoctriner par Celegorm et Curufin, avait remis sa propre couronne à Orodreth, et partit accompagner Beren dans son irréalisable quête.

Orodreth occupa ainsi la régence du trône en attendant le retour de son frère, et ne pouvait s'opposer aux sombres desseins des Fils de Fëanor qui se faisaient de plus en plus influents à Nargothrond. Par malheur, il arriva qu'un jour Finrod fut emprisonné à Tol-in-Gaurhoth, et il y mourut pour sauver son ami Beren. Par cette occasion, Orodreth devint Roi de Nargothrond, et son peuple, attristé par la mort de son souverain, fut libéré de l'emprise des Fils de Fëanor qui furent chassés de la cité.

Quelques temps plus tard, en 490 1A, Túrin se présenta devant lui sous le nom d'Agarwaen et il grimpa rapidement dans l'estime du Roi. Et lorsqu'il apprit que Túrin était en réalité le fils d'Húrin, il en fut encore plus heureux, le traitant avec honneur. Et, incité par ce dernier, Orodreth fit rapidement construire un pont sur le Narog pour pouvoir traverser la rivière jusqu'à la cité. De nombreuses fois, on voulut le faire détruire, l'estimant trop dangereux pour la sûreté de Nargothrond, mais à chaque fois cette idée fut rejetée. Et il arriva qu'un jour, Morgoth envoya ses armées et Glaurung, le Grand Ver, dévaster la cité. Nargothrond fut vaillamment défendue mais les Noldor ne purent la tenir longtemps. La cité fut ravagée et pillée, et Orodreth fut tué à Tumhalad où il avait désespérément tenu les dernières défenses de la cité.

Dans les années 1960, Tolkien lutta pour trouver la place d'Orodreth dans la généalogie des descendants de Finwë. Apparemment insatisfait de sa position comme fils de Finarfin et frère de Finrod, il décida de le déplacer à la génération suivante, faisant de lui d'abord le fils de Finrod, puis (étant donné que Finrod était censé ne pas avoir d'enfants) celui de son frère Angrod. Tolkien en profita pour faire de Gil-galad le fils d'Orodreth, résolvant un autre problème généalogique qui s'était posé à lui (voir notre article sur L'ascendance de Gil-galad). Cette conception semble avoir été la dernière adoptée par Tolkien, mais elle ne se répercuta jamais sur les textes du Silmarillion, au point que Christopher Tolkien jugea impossible de l'intégrer dans son édition de l'ouvrage. Cf. The Peoples of Middle-earth, p. 349-351.

 
encyclo/personnages/elfes/noldor/orodreth.txt · Dernière modification: 09/04/2013 19:26 par Beren
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014