Sindar

Dates1150 AA - …
RaceElfes
Autres nomsEglath, Lemberi, Amis d'Ossë, Elfes du Crépuscule, les Argentés, les Enchanteurs, Pupilles de Melian, Parents de Lúthien, Peuple d'Elwë
SignificationElfes Gris (quenya)
SchémaLes divisions des Elfes
« Les Elfes Gris de Beleriand avaient pour nom les Sindar, et bien que ce fussent des Moriquendi, des Elfes de la Nuit, ils devinrent sous le règne de Thingol, et grâce aux enseignements de Melian, les plus sages, les plus habiles et les plus beaux des Elfes de la Terre du Milieu. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 10

Lors de la grande marche des Eldar vers Valinor, une partie des Teleri, la troisième et la plus importante des tribus des Eldar, s'arrêta en Beleriand et ne franchit pas la mer : certains restèrent pour chercher leur seigneur Elwë, envoûté par les charmes de Melian la Maia dans les bois de Nan Elmoth, et ceux-là s'appelaient eux-même les Eglath, les Abandonnés. D'autres refusèrent, par amitié pour Ossë, de quitter les côtes du Beleriand où ils s'étaient installés, et ils devinrent les Falathrim. Círdan le Charpentier était leur chef.

Lorsque Elwë (aussi appelé Elu Thingol) reparut au côté de Melian, il devint roi de tous ces Elfes qui s'appelèrent dès lors les Sindar, les Elfes Gris, et sa suzeraineté s'étendait à tout le Beleriand, bien que les Sindar vécussent principalement dans les forêts de Region et de Neldoreth, aux Falas, ainsi qu'en Mithrim et en Nevrast. De bonnes relations s'établirent entre les Sindar et les Nains de Nogrod et Belegost, desquels ils apprirent l'art de la forge. Grâce à la sagesse de Melian, les Sindar devinrent les plus habiles et les plus sages des Moriquendi, même si leurs œuvres ne surpassèrent jamais celles des Eldar d'Aman.

Après le retour de Morgoth et la première attaque des Orques sur le Beleriand, Thingol rassembla autant de Sindar qu'il put et les amena à Doriath, et Melian établit une protection magique sur ses frontières, connue sous le nom d'Anneau de Melian.

Lorsque les Noldor revinrent en Terre du Milieu, Thingol leur refusa tout accès à Doriath, et leur laissa les vastes plaines désertes du Beleriand, au nord-ouest et à l'est, et les relations restèrent toujours fraîches entre les Sindar de Doriath et les Noldor. Cependant, les Noldor et les Sindar se mêlèrent en de nombreux endroits, notamment en Nevrast, où ils reconnurent Turgon comme seigneur ; et il y avait des Sindar qui vivaient à Gondolin.

Après la chute des différentes cités elfiques, les survivants se réfugièrent aux Bouches du Sirion, où ils vécurent jusqu'à la fin du Premier Âge et la destruction du Beleriand. Les Valar pardonnèrent alors aux Noldor, et leur permirent de revenir dans les Terres Immortelles, et ils autorisèrent également les Sindar à s'y installer. Cependant, tous ne partirent pas pour Tol Eressëa : certains franchirent les Montagnes Bleues, puis les Monts Brumeux, et fondèrent des royaumes forestiers peuplés en majorité d'Elfes Sylvains : tel était le cas du Royaume sylvestre d'Oropher, puis de Thranduil, et du royaume de Lórinand, gouverné par Amdír, puis Amroth. Ces derniers Sindar finirent toutefois par prendre la mer tout au long du Troisième Âge pour aller en Eressëa, et peu restaient encore sur la Terre du Milieu au Quatrième Âge.


 
encyclo/peuples/elfes/teleri/sindar/sindar.txt · Dernière modification: 19/04/2009 03:08 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
// Copyright Tolkiendil echo "Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-".date("Y")."
";