Éothéod

Dates1856 - 2510 3A
SignificationPeuple du cheval (vieil anglais)
En rohanaisLohtūr
« Lorsque les Éothéod vivaient encore dans leur pays d'antan, ils avaient bonne réputation au Gondor où ils étaient considérés comme des gens de confiance dont on tenait toutes les nouvelles de ce qui se passait dans cette région » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Cirion et Eorl

Les Éothéod, c'est-à-dire le « peuple du cheval », furent connus sous cette appellation à l'époque du roi Calimehtar de Gondor (décédé en 1936 3A). Ce n'était qu'un petit peuple établi dans le Val d'Anduin, vivant pour la plupart sur la rive ouest du fleuve entre le Carrock et les Champs d'Iris. Il était issu d'un fragment des Hommes du Nord qui, après la défaite de la Bataille des Plaines (1856 3A), en vint à former une population distincte. Fidèles à la tradition des Hommes du Nord, les Éothéod furent de précieux alliés du Gondor où ils étaient considérés comme des gens de confiance et d'honneur. Ils combattirent les Gens-des-Chariots aux côtés du Gondor en 1944 3A.

Les gens de l'Éothéod appréciaient les plaines et les grands espaces, et ils se trouvèrent trop à l'étroit dans la vallée de l'Anduin. Dès 1971, sous le règne du roi Eärnil II du Gondor, ils cherchèrent un lieu plus spacieux dans les plaines du nord. Ils entamèrent leur migration en 1975 3A quand ils apprirent la chute du Roi-Sorcier d'Angmar. Le nouveau pays des Éothéod se trouvait entre les Monts Brumeux à l'ouest et la rivière de la Forêt à l'est. Au sud, il s'étendait jusqu'au confluent des deux rivières Greylin et Langwell. Cette migration inquiéta fort le Gondor, mais malgré la distance, des messagers continuaient à aller et à venir entre les deux pays. La Paix Vigilante de 2063 à 2460 permit aux Éothéod de prospérer. Sous le règne du seigneur Léod, la population s'était considérablement accrue et se trouvait à l'étroit sur ses terres, par ailleurs peu fertiles.

En 2510, le Gondor fut menacé par un grand péril . Une puissante armée d'hommes sauvages dévala du Rhovanion alors qu'au même moment, une armée d'Orques descendait des montagnes, devenant ainsi des alliés de circonstance. Cirion, Intendant du Gondor, à bout de ressources, sollicita l'aide des Éothéod. Un seul des nombreux messagers envoyés parvint à atteindre leur seigneur, Eorl le Jeune, le fils de Léod. Celui-ci, au nom de l'amitié des deux peuples, constitua un puissant corps de cavalerie d'environ sept mille hommes. Ils partirent au secours du Gondor et débouchèrent sur le Champ du Celebrant au plus fort de la bataille alors que tout semblait définitivement perdu, et la bataille fut gagnée.

En reconnaissance de cette intervention, Cirion concéda à Eorl le Jeune et à son peuple la propriété du Calenardhon entre l'Anduin et l'Isen, acte qui fut connu sous le nom de « Don de Cirion ». En retour, le seigneur des Éothéod prêta le « Serment d'Eorl » qui garantissait l'assistance au Gondor. Les Éothéod nommèrent leur nouveau pays la Marche, mais au Gondor ils furent appelés Rohirrim, peuple du Rohan. Eorl le Jeune fut ainsi le dernier seigneur des Éothéod et le premier roi du Rohan.

Seigneurs de l'Éothéod connus

NomDates du règne
Frumgarvers 1970 3A
Framfin 20ème – début 21ème siècle 3A
?
Léod25ème siècle - 2501 3A
Eorl le Jeune2501 - 2510 3A

 
encyclo/peuples/hommes/eotheod.txt · Dernière modification: 04/01/2017 23:31 par Agmar
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017