Livre Rouge de la Marche-de-l'Ouest

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates2941 3A - ? 4A
AuteursBilbo Bessac, Frodo Bessac, Samsaget Gamgie
En anglaisThe Red Book of Westmarch
Autre nomLivre Rouge des Periannath
SourcesLe Seigneur des Anneaux, prologue ; Livre VI, Chapitre 9 ; appendice A
« D’autres informations se trouvent également dans l’extrait du Livre Rouge de la Marche-de-l’Ouest déjà publié sous le titre Le Hobbit. Cette histoire était tirée des premiers chapitres du Livre Rouge, composés par Bilbo lui-même, le premier Hobbit à s’être fait connaître dans le monde entier ; histoire qu’il intitula Un aller et retour, puisqu’elle racontait son voyage dans l’Est et son retour à la maison – une aventure qui finit par entraîner tous les Hobbits dans les grands événements de cet Âge dont il sera ici question. » — Le Seigneur des Anneaux — Prologue

Le Livre Rouge tire son nom de la couverture de cuir avec laquelle il est relié. Sa rédaction fut commencée par Bilbo peu après l'expédition d'Erebor (2941 du Troisième Âge/1341 du Comput du Comté) et relate alors son voyage jusqu'à la Montagne Solitaire. Son titre est alors Mon Journal. Mon Voyage inattendu. Un Aller et Retour.. Il l'emmène avec lui à Fendeval lorsqu'il quitte le Comté en 3001 3A (1401 CC) et fréquente les archives elfiques de manière assidue. De là, résulte la traduction de nombre d'histoires des Jours Anciens. Durant cette période, il écrit également de nombreux poèmes. Bilbo transmet ses documents à son neveu Frodo en 3019 3A (1419 CC). Celui-ci s'attelle à la rédaction de ses propres souvenirs concernant l'histoire de l'Anneau Unique et l'achève deux ans plus tard. Le Livre Rouge est également enrichi de certaines archives du Gondor, comme le Livre des Rois1) ou le Livre des Intendants2).

Frodo lègue ensuite le Livre Rouge à Sam Gamgie, qui en complète les dernières pages. À Cul-de-Sac, Sam en lit régulièrement des extraits à ses enfants3). Le volume principal comporte alors 80 chapitres et porte le titre de :

LA CHUTE
DU
SEIGNEUR DES ANNEAUX
ET LE
RETOUR DU ROI

(tels que vus par les Petites Gens ;
ou mémoires de Bilbo et Frodo du Comté,
complétés par les relations de leurs amis et l’érudition des Sages)
Avec des extraits des Livres de Traditions
traduits par Bilbo à Fendeval.

Lorsque Sam quitte à son tour la Terre du Milieu en 61 4A (1482 CC), il remet le Livre Rouge à sa fille aînée Elanor, qui vit dans la Marche-de-l'Ouest du Comté, ce qui vaut au Livre Rouge son surnom. Cet ouvrage comprend alors cinq volumes :

  • le journal de Bilbo lors de son expédition, enrichi du récit de Frodo,
  • trois épais volumes de récits elfiques traduits par Bilbo intitulés Traductions de l’elfique, par B.B.,
  • un ouvrage, ajouté dans la Marche-de-l'Ouest, contenant des commentaires et des tables généalogiques,
  • des feuillets épars proposant des poèmes de tradition hobbite, humaine ou elfique.

De très nombreuses copies en sont faites, destinées tant aux Hobbits qu'aux Hommes de Gondor, mais l'original finit par être perdu. La première de ces copies est appelée Le Livre du Thain. Écrite par le Thain Peregrin Touc à la demande du roi Elessar, cette version est largement annotée et comporte notamment le Conte d'Aragorn et Arwen, ajouté après la mort du Roi par l'intendant Barahir, petit-fils de Faramir. En 172 4A, une copie conforme de ce Livre du Thain est réalisée par le scribe royal Findegil pour l'arrière-petit-fils4) de Pippin et est conservée aux Grands Smials. D'autres copies du Livre Rouge sont également en possession des descendants de Samsaget.

Tolkien se plaçait toujours du côté du traducteur ou de l'éditeur, et jamais (ou rarement) du point de vue de l'auteur. Il prétendait donc, dans les Appendices du Seigneur des Anneaux, que les livres qu'il avait écrits et qui prenaient place dans la Terre du Milieu n'étaient que des traductions du Livre Rouge, qu'il aurait retrouvé d'une façon ou d'une autre. Le Hobbit est ainsi la partie du Livre Rouge que composa Bilbo et le Seigneur des Anneaux celle de Frodo. À ceux-ci, on peut ajouter Les Aventures de Tom Bombadil dont les poèmes, de tradition hobbite, humaine ou elfique, furent ajoutés dans le texte, en marge ou sur des feuillets volants au sein du Livre Rouge.

1) Contes et légendes inachevés, Les Istari, note 7.
2) Le Livre des Intendants est un ouvrage cité par Tolkien dans l'introduction de l'appendice A de la première édition anglaise du Seigneur des Anneaux aux côtés de l'Akallabêth et du Livre des Rois. Ces trois ouvrages auraient pu être consultés par Frodo et Pippin grâce à Elessar et ainsi servir de référence au Livre Rouge. Cependant, la mention du Livre des Intendants fut par la suite totalement supprimée lors de la révision de l'appendice A de la seconde édition du Seigneur des Anneaux. Il n'est donc pas certain que cet ouvrage fasse partie de la conception finale de Tolkien.
3) Les épilogues rejetés en fournissent un exemple, voir Sauron Defeated.
4) On ignore le nom de ce dernier.
 
encyclo/arts/livres/livre_rouge_de_la_marche-de-l_ouest.txt · Dernière modification: 23/01/2018 20:01 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018