Bataille de la Ferté-au-Cor

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Conflit : Guerre de l'Anneau
Dates3 - 4 mars 3019 3A
LieuGorge de Helm en Rohan
Forces en présence
Peuples LibresRohirrim menés par Théoden et Éomer
Rohirrim menés par Erkenbrand et Gandalf
Huorns
Aragorn, Legolas et Gimli
EnnemisUruk-hai, Orques, Dunlandais, Loups
En anglaisBattle of Hornburg
Première traductionBataille de Fort-le-Cor
Autres nomsBattle of Helm's Deep (en anglais)
Bataille du Gouffre de Helm (première traduction)
Bataille de la Gorge de Helm (seconde traduction)
RéférencesLe Seigneur des Anneaux, livre III, chap. 7
« Des trompettes sonnèrent farouchement. L’ennemi se lança en avant. Certains assaillirent la Muraille de la Gorge, d’autres se précipitèrent vers la chaussée et la passerelle menant aux portes de la Ferté-au-Cor. Là s’étaient rassemblés les plus gros Orques et les hommes sauvages des collines de Dunlande. Ils hésitèrent un moment, puis se mirent à grimper. La foudre éclata, et l’on vit, blasonnée sur tous les casques et boucliers, l’horrible main d’Isengard. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre III — Chapitre 7

Après le désastre des batailles des gués de l'Isen, Théoden et Éomer, accompagnés d'Aragorn, Legolas et Gimli, décidèrent de regrouper toutes les forces dispersées derrière les remparts de la Ferté-au-Cor, dans la Gorge de Helm. Ils savaient l'assaut final proche et inéluctable. À leur arrivée, ils trouvèrent une place bien remise en état et défendue grâce aux soins apportés par le maréchal Erkenbrand. Les troupes furent immédiatement mises en défense sur les remparts.

L’attaque des troupes de l'Isengard survint très rapidement et le Fossé extérieur, faiblement défendu par manque d'effectifs et aux ordres de Gamling, fut rapidement investi. Un flot d'ennemis déferla ensuite contre la Muraille de la Gorge. Toutes les attaques furent brisées et repoussées au prix de lourdes pertes. Puis c'est la porte d'entrée de la Gorge qui fut prise pour cible mais là aussi, la défense, sous les ordres d'Éomer et d'Aragorn, tint bon.

La nuit s'étirait et les forces de l'Isengard croissaient, tandis que celles du Rohan déclinaient. L'assaut contre les portes redoubla d'intensité. Des grappins furent jetés en nombre, les échelles fleurissaient sous les murs. Les hommes du Rohan faiblissaient, gagnés par la fatigue. Quelques Orques réussirent à s'infiltrer par le cheminement de la rivière sous les remparts, mais ils furent exterminés par les hommes de Gamling, aidés par Gimli.

Alors que l'aube pointait à l'horizon, la garnison tenait toujours. Mais une violente explosion née de la magie de Saruman déchira l'air. Une large trouée fut ouverte dans le mur, laissant passer l'ennemi en nombre. les défenses furent balayées et les Rohirrim se réfugièrent dans les cavernes ou à la citadelle. Pendant ce temps, les troupes aux ordres d'Éomer, accompagnées de Gamling et Gimli, combattaient toujours à l'extérieur des murs, mais on était sans nouvelles d'eux à l'intérieur de la citadelle, où Théoden, impuissant et inactif, rongeait son frein. En accord avec Aragorn, il décida qu'au petit matin il ferait sonner le cor de Helm et qu'il sortirait une dernière fois à la tête de sa cavalerie.

L’aube pointait quand Aragorn se rendit au dessus des grandes portes pour scruter l'horizon dans l'espoir d'y voir les renforts promis par Gandalf. Il voulut parlementer avec l'ennemi, le mit en garde des risques qu'il prenait à s'entêter. Pour toute réponse, une terrible explosion détruisit le mur où il se tenait. Il rejoignit alors Théoden à la citadelle. Le cor de Helm retentit et la cavalerie et les fantassins du Rohan déferlèrent sur la chaussée de la grande porte en direction du fossé.

Au son du cor de Helm répondirent d'autres sons plus lointains dans les collines. La peur commença à gagner les troupes de Saruman. Puis au sommet d'une crête apparut Gandalf et un millier de fantassins sous les ordres d'Erkenbrand. Les armées de l'Isengard, prises d'une terreur soudaine, se réfugièrent en nombre dans une forêt d'Huorns qui était apparue dans la nuit. Nulle créature de Saruman n'en sortit plus jamais, laissant ainsi la victoire aux Rohirrim. Ceux-ci firent preuve de clémence à l'égard des Dunlandais, trompés par les mensonges de Saruman, et ils les renvoyèrent chez eux.


 
encyclo/evenements/3a/guerres/bataille_de_la_ferte-au-cor.txt · Dernière modification: 12/10/2018 00:50 par Lennie
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018