Minas Tirith

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates2002 3A - …
LieuGondor
SignificationTour de garde (sindarin)
En rohiriqueMundburg
Autres nomsCité Blanche
Voir aussiMinas Anor
HomonymeMinas Tirith, tour fortifiée sur l'île de Tol Sirion en Beleriand
« Et là, à l’endroit où se terminaient les Montagnes Blanches des Ered Nimrais, il vit, comme Gandalf le lui avait annoncé, la sombre masse du mont Mindolluin, les ombres violettes de ses hauts cols, et sa haute face blanche dévoilée par le jour croissant. Et sur le genou qu’elle projetait était assise la Cité Gardée et ses sept murs de pierre, si forts et si anciens qu’elle semblait non pas bâtie de main d’homme, mais sculptée par des géants dans l’ossature de la terre. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre V — Chapitre 1

La cité de Minas Anor, capitale du Gondor depuis le roi Tarondor (1640 3A), prit le nom de Minas Tirith au moment où sa sœur, Minas Ithil, était prise par les Nazgûl et devenait Minas Morgul, en 2002. Ce changement de nom reflétait le changement de fonction de la cité : avec la chute de Minas Ithil, elle devenait la gardienne du Gondor face au Mordor.

La tour d'Ecthelion à Minas Tirith (© John Howe)

Minas Tirith était bâtie sur sept niveaux, séparés par des remparts, qu'on ne pouvait franchir que par une seule porte. Le premier rempart, appelé Othram, face à l'extérieur, était semblable à la pierre sombre d'Orthanc1). Elle était accolée au mont Mindolluin, dernier sommet des Montagnes Blanches, et située sur une colline dont une avancée rocheuse semblable à la proue d'un navire traversait cinq des sept cercles. Le sommet de ce bastion de pierre était plat et abritait le septième cercle, accessible par un tunnel, qui comprenait la Maison du Roi, la Tour Blanche et la Place de la Fontaine, où était planté l'Arbre Blanc du Gondor. La colline était reliée à la montagne par un épaulement étroit où se trouvaient les tombeaux des Rois et Intendants du Gondor, de part et d'autre de Rath Dínen, la Rue du Silence.

Pendant le reste du Troisième Âge, la cité se dépeupla, comme le reste du Gondor, et ses bâtiments en souffrirent : bon nombre furent abandonnés et tombèrent en ruine. La Guerre de l'Anneau vit le siège de Minas Tirith par les troupes du Mordor, et leurs catapultes provoquèrent de nombreuses destructions et incendies dans la ville. Les grandes portes furent détruites par le bélier Grond et les sortilèges du Roi-Sorcier. Seule l'arrivée inattendue des Rohirrim empêcha les Orques d'entrer dans la cité.

Minas Tirith (© Ted Nasmith)

Au Quatrième Âge, ère de renouveau pour le Gondor au sein du Royaume Réuni, les Nains d'Erebor forgèrent de nouvelles portes pour la ville, en acier et en mithril, et il semble que la ville ait connu un certain renouveau.


1) Le Seigneur des Anneaux, livre V, chapitre 4.
 
encyclo/geographie/villes_tours_et_forteresses/gondor/minas_tirith.txt · Dernière modification: 04/02/2018 11:01 par Druss
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018