Edith Bratt Tolkien

par Maria Kayed

Tombe d'Edith et Ronald Tolkien, cimetière de Wolvercote, Oxford. © Vivien Stocker

Nom completEdith Marie Bratt Tolkien
Naissance et mort21 janvier 1889 à Gloucestershire – 29 octobre 1971 à Bournemouth
ParentsAlfred Frederick Warrilow & Frances Bratt
EpouxJ.R.R. Tolkien
EnfantsJohn, Michael, Christopher et Priscilla

Portrait

Née d’une mère célibataire, Frances, Edith passe son enfance à Handsworth à Birmingham. Son père est sans doute Alfred Frederick Warrilow, un distributeur de journaux chez qui Frances était gouvernante. Pianiste talentueuse, Edith projetait de devenir professeur de musique. En 1908, Frances meurt, Edith se retrouve alors orpheline. C’est au cours de cette année qu’elle rencontre les frères Tolkien et se lie d’amitié avec Ronald. Les jeunes gens ne tardent pas à tomber amoureux l’un de l’autre, malgré leurs trois ans de différence, chacun trouvant l’affection qui lui manque chez l’autre, étant tous les deux orphelins.

Mais le père Francis Morgan, tuteur de Ronald, s’aperçoit de cet amour et s’y oppose, craignant que cette relation n’empiète sur les études et l’avenir du jeune homme. La seconde raison était la différence de culte qui opposait les deux jeunes personnes : Ronald était catholique tandis qu’Edith était protestante anglicane. Le père Morgan interdit donc tout contact entre les amoureux.

La veille du 21ème anniversaire de Ronald, date de sa majorité, il écrit une lettre à Edith lui demandant sa main. La jeune femme répond, étonnée de cet amour persistant après tant d’années, qu’elle est déjà fiancée à un certain George Field. Une semaine plus tard, Tolkien vient à Cheltenham où Edith habitait depuis leur séparation. Après une discussion, Edith accepte de renoncer à ses fiançailles et se lie à Ronald, qu’elle aime toujours. Devant l’insistance de ce dernier, Edith se convertit au catholicisme puis ils se fiancent officiellement en janvier 1914. Deux ans plus tard, le 22 mars 1916, leur mariage est célébré à Warwick.

Quelques mois après leur mariage, en juin, Ronald part combattre sur le front de la Somme en France où il attrape la fièvre des tranchées et revient en Angleterre. Ce fut une période bienheureuse pour le couple ; Ronald se reposait et écrivait en écoutant la musique et le chant d’Edith. Ronald aimait la nature depuis son enfance, et le couple faisait des promenades en campagne où Edith dansait pour son mari, c’est de l’une de ces danses que naquit l’idée de la rencontre de Beren, simple mortel, et de Lúthien, princesse elfe.

Le 16 novembre 1917, Edith donne naissance à leur premier enfant John Francis Reuel Tolkien. Mais Ronald était bien rétabli, et on le convoque encore une fois, son régiment avait besoin de lui. Cependant, il est de nouveau malade et revient à la maison, échappant aux carnages.

Trois autres enfants naissent de l’union de Ronald et Edith : Michael (1920), Christopher (1924) et Priscilla (1929). La famille, après de nombreux déménagements dus aux déplacements universitaires du professeur, s’installe en 1930 dans une maison confortable au 20 Northmoor Road à Oxford. Là, Ronald, devenu professeur à l’université d’Oxford, se lie d’amitié avec C.S. Lewis. Edith, éloignée de la vie intellectuelle et active de son mari, n’a pour compagnie que ses enfants et les personnes attachées à son service. Elle devient de plus en plus nerveuse et stressée, surtout alors qu'un autre problème influençait sa relation avec Ronald.

Edith ne s’habituait pas aux pratiques de l’Eglise Catholique, surtout à la confession, tandis que Ronald, très pratiquant, tenait à se confesser et à amener les enfants à la messe chaque semaine. En 1940, Edith lui annonce qu’elle souhaite revenir à la pratique de son culte. Elle en discute avec Ronald - fait rare puisque Ronald discutait rarement d’une façon rationnelle avec Edith au sujet de la religion ; avec elle, il partageait ses sentiments, les discussions en théologie, il les réservait pour C.S. Lewis – ce qui résout le problème.

Edith était fière du succès des livres de son mari, bien que ça lui prenait beaucoup de temps et d’énergie. En 1959, Ronald prit enfin sa retraite à l’âge de 67 ans. Il s’installe avec Edith à Bournemouth en 1968. Ronald consacre ses années de retraite à Edith, admettant qu’elle les mérite.

Edith meurt en 1971, à l’âge de 82 ans, laissant Ronald inconsolable. Il fait graver Lúthien sur sa tombe, qu’il partagera à sa mort en 1973. Bien que n’ayant jamais appelé sa bien-aimée directement Lúthien, Tolkien admet qu’Edith était en quelque sorte, sa propre Lúthien.

Bibliographie

  • Alibert Laurent, « Tolkien (née Bratt), Edith (1889-1871) » in Dictionnaire Tolkien, édité par Vincent Ferré, CNRS Éditions, 2012.
  • Carpenter Humphrey, J.R.R. Tolkien, une biographie, traduit par Pierre Alien, Bourgois, 1980.
  • Carpenter Humphrey, Lettres de J.R.R. Tolkien, lettres n°332 et 340, traduit par Delphine Martin et Vincent Ferré, Bourgois, 2005.
  • Drout Michael D.C. (éd.), J.R.R. Tolkien Encyclopedia, Taylor & Francis, 2006.
    • Coren Michael, « Marriage ».
    • Anderson Douglas A., « Tolkien, John (1917-2003) », « Tolkien, Michael (1920-84) » et « Tolkien, Priscilla (1929-) ».
    • Honegger Thomas, « Tolkien, Christopher Reuel ».
  • Garth John, Tolkien and the Great War, Houghton Mifflin, 2003.
  • Hammond Wayne G. & Christina Scull, « Tolkien, Edith Mary » in J.R.R. Tolkien Companion and Guide, Reader's Guide, HarperCollins, 2006.
  • Tolkien John & Priscilla Tolkien, The Tolkien Family Album, Hougthon Mifflin, 1992.
 
tolkien/portraits/edith_bratt_tolkien.txt · Dernière modification: 18/02/2016 07:19 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017