Elrond

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Datesv. 532 1A - … (3021 3A : départ de la Terre du Milieu)
RaceElfes (choix)
GroupeSemi-Elfes
SignificationDôme étoilé (sindarin)1)
PèreEärendil
MèreElwing
FrèreElros Tar-Minyatur
ÉpouseCelebrían
EnfantsElladan, Elrohir, Arwen Undómiel
SourcesLe Hobbit, ch. 3 et 19 ; Le Seigneur des Anneaux ; Lettres, n°131, 183 et 211 ; Le Silmarillion, ch. 24, « Les Anneaux du Pouvoir et le Troisième Âge »
Les Contes et Légendes Inachevés, part. II, ch. 1 et 4 et part. IV, ch. 3 ; The Peoples of Middle-earth, XII-XIII.
« Avant donc la fin du Troisième Âge, les Elfes surent qu'Elrond détenait l'Anneau de Saphir dans la belle vallée de Fondcombe et qu'au-dessus de sa demeure les étoiles du ciel brillaient comme nulle part ailleurs. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Elrond était le fils d'Eärendil et Elwing, et le frère jumeau d'Elros. Ils naquirent aux Havres du Sirion, dernier refuge des Elfes et des Hommes tandis que le pouvoir de Morgoth s'étendait sur tout le Beleriand. Lorsque les jumeaux eurent six ans, les Fils de Fëanor attaquèrent par surprise les Havres, tuèrent une bonne partie de leur population et capturèrent Elrond et Elros. Cependant, Maglor, de plus en plus dégoûté par son Serment, les prit en pitié et s'occupa d'eux, gagnant leur amour. À la fin du Premier Âge, les Valar donnèrent aux jumeaux le choix de la race à laquelle ils souhaitaient appartenir : Elrond décida de demeurer parmi les Elfes, alors que son frère, Elros, choisit les Hommes et devint le premier roi de Númenor. À partir de ce moment, Elrond vécut aux côtés de Gil-galad, qu'il accompagna au Lindon au début du Second Âge. Celui-ci lui donna par la suite Vilya, l'Anneau de l'Air.

Vers l'an 1695 du Second Âge, les armées de Sauron envahirent l'Eriador et Gil-galad envoya Elrond en Eregion. En 1697, l'Eregion fut ravagée par Sauron. Elrond battit en retraite avec les débris de l'armée des Noldor et fonda le refuge d'Imladris, « la Dernière Maison Simple à l'ouest des Monts Brumeux et à l'est de la Mer ». À la fin de cet Âge, Elrond combattit encore comme héraut de Gil-galad durant la Guerre de la Dernière Alliance, au terme de laquelle Sauron fut vaincu par Elendil et Gil-galad, qui trouvèrent aussi la mort. Isildur s'empara de l'Anneau Unique, en dépit des conseils d'Elrond et de Círdan qui souhaitaient le voir le jeter dans les flammes de l'Orodruin.

Imladris (© Ted Nasmith)

Tout au long du Troisième Âge, Elrond apporta secours et assistance aux Dúnedain du Nord, en particulier après la destruction de leur dernier royaume, l'Arthedain, en 1974 3A : les héritiers d'Isildur furent tous élevés à Imladris, tandis qu'y était également conservé leur héritage : l'Anneau de Barahir, les tronçons de Narsil, l'Elendilmir et le Sceptre d'Annúminas. Ses fils jumeaux, Elladan et Elrohir, partaient souvent chevaucher aux côtés des Dúnedain. En 2951, Elrond révéla à Aragorn, le dernier Héritier d'Isildur, son véritable nom et son ascendance et lui remit les tronçons de Narsil. Aragorn rencontra Arwen, la fille d'Elrond, dans les bois autour d'Imladris et tomba amoureux d'elle, mais Elrond lui affirma qu'elle était de bien trop haute lignée pour lui. En 2980 3A, Aragorn et Arwen se promirent l'un à l'autre en dépit de la parole d'Elrond.

Le 18 octobre de l'an 3018, Frodo Sacquet atteignit Imladris avec l'Anneau Unique sur lui. Le 25 eut lieu le Conseil d'Elrond, lors duquel fut décidée la destruction de l'Unique. Elrond demeurait alors en Terre du Milieu depuis déjà plus de six millénaires quand, le 21 septembre de l'an 3021 du Troisième Âge, lors de la Dernière Chevauchée des Porteurs des Anneaux, il quitta définitivement la Terre du Milieu pour se rendre à Valinor.

Note linguistique

Elrond
Languesindarin
SignificationDôme étoilé

Telle est l'étymologie donnée dans Le Silmarillion. Toutefois, dans une lettre de 1958, Tolkien explique que le nom Elrond fut donné au fils d'Eärendil et Elwing après qu'on l'eut retrouvé jouant dans une grotte où les fils de Fëanor l'avaient abandonné, ainsi que son frère Elros : son nom aurait alors signifié « Elfe de la grotte ». Cependant, dans le texte The Problem of Ros (ap. 1968), une autre explication est donnée : Elwing aurait nommé son fils Elrond en souvenir du Menelrond, la grande salle du trône de Menegroth, dont le toit était conçu à la ressemblance de la voûte céleste. Dans une lettre de 1972, Tolkien indique que Elrond signifiait « voûte d'étoiles », et Christopher a retenu cette signification dans Le Silmarillion.
RéférenceLettres, p. 281-2, 423
The Peoples of Middle-earth, p. 371

 
encyclo/personnages/elfes/semi-elfes/elrond.txt · Dernière modification: 13/09/2014 13:53 par Druss
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager