Túrin

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Dates464 1A - 499 1A
RaceHommes
GroupesMaison de Hador
Autres nomsNeithan, Adanedhel, Thurin, Mormegil, Agarwaen, Gorthol, Turambar
PèreHúrin Thalion
MèreMorwen
Frères et sœursLalaith, Nienor
ÉpouseNienor
HomonymesTúrin Ier et Túrin II, Intendants souverains du Gondor
« Il était noir de cheveux comme sa mère, et promettait d'être de même disposition, car il n'avait pas l'humeur joyeuse, et il parlait peu, bien qu'il ait appris à parler très tôt, et même s'il parut toujours plus vieux que son âge. Túrin ne pardonnait guère une injustice ou une moquerie ; mais le feu de son père l'habitait également, et il pouvait être brusque et violent. Et cependant il était prompt à à la pitié, et les souffrances ou les chagrins des créatures vivantes l'émouvaient aux larmes ; et en cela encore, il ressemblait à son père, car Morwen était aussi dure envers autrui qu'elle l'était envers elle-même. » Les Enfants de Húrin - Chapitre 1

Après la bataille de Dagor Bragollach et la chute de Fingolfin, l'ombre de Morgoth s'étendit très bas sur le Beleriand ; c'est à cette époque-là, au printemps 464 1A, que naquit Túrin, fils de Húrin de la Maison de Hador et de Morwen de la Maison de Bëor. Huit ans plus tard, lors de Nirnaeth Arnoediad, Húrin fut capturé. Questionné par Morgoth, il refusa de révéler où se situait la citadelle de Turgon, Gondolin ; Morgoth le maudit lui et toute sa descendance.

En Dor-lómin s'installèrent les Orientaux, que Morgoth grugea des riches terres du Beleriand. Leur présence oppressa les derniers survivants du Peuple de Hador, réduits à un semi-esclavage. Morwen décida d'envoyer Túrin à Doriath, chez le roi Thingol, qui en fit son fils adoptif, dont Melian confia un temps la garde à Nellas. Trois années durant, Túrin se battit aux côtés de Beleg sur les marches nord de Doriath. De retour à Menegroth, Túrin s'accrocha avec un certain Saeros, qui le provoqua et finit par se faire tuer. Túrin s'enfuit, ne voulant pas affronter le courroux de Thingol, mais ce dernier lui avait pardonné, le procès intenté à Túrin ayant tourné en sa faveur grâce au témoignage de Nellas, qui révéla que c'était Saeros qui avait ouvert le duel qui fut à l'origine de sa mort. Beleg jura de retrouver Túrin et de le ramener à Doriath.

Túrin séjourna par la suite chez des hors-la-loi, les Gaurwaith, dont il devint le chef sous le nom de Neithan, « le Dépossédé ». Lui et sa bande rencontrèrent Mîm, un Petit-Nain, qui les conduisit jusqu'a sa demeure, au cœur de la colline d'Amon Rûdh. Túrin et Mîm devinrent amis ; c'est à ce moment là que Beleg le retrouva, mais Túrin ne voulut pas retourner à Menegroth, et les deux amis combattirent ensemble les Orques qui s'aventuraient aux alentours de leur demeure. Toutefois, Mîm finit par être capturé une seconde fois, par des Orques cette fois-ci ; une fois encore, il indiqua le chemin de sa demeure contre sa vie. De nombreux hors-la-loi furent tués, très peu parvinrent à s'enfuir, Beleg fut laissé pour mort et Túrin capturé. Beleg, accompagné de Gwindor, un Noldo échappé d'Angband, se lança à la poursuite des Orques, mais lorsqu'il chercha à délivrer Túrin, en pleine nuit, celui-ci crut faire face à un nouvel ennemi et le tua.

Túrin, après avoir fait son deuil de Beleg, fut amené à Nargothrond par Gwindor. Là, il connut une ascension fulgurante, jusqu'à devenir l'un des capitaines les plus écoutés par le roi Orodreth, dont la fille Finduilas tomba éperdument amoureuse de lui. On le surnomma alors Mormegil, « Noire-épée », à cause de la couleur de Gurthang, sa lame.

Le suicide de Túrin (© John Howe)

Mais les conseils de Túrin devaient finalement se révéler néfastes : sa volonté de faire la guerre ouverte à Morgoth ne servit qu'à montrer aux Orques le chemin de la ville. Ceux-ci, menés par Glaurung, mirent à sac la cité après la bataille de Tumhalad, véritable désastre pour les Noldor. Túrin fut ensorcelé par le regard de Glaurung et ne put bouger tandis que les Orques emmenaient les captifs vers Angband, avec Finduilas parmi eux. Le dragon, se moquant de Túrin, l'envoya dans une fausse direction, le faisant retourner à Dor-lómin, à la recherche de sa mère et de sa sœur, alors que toutes deux s'étaient depuis longtemps réfugiées à Doriath.

Quand Morwen et Nienor apprirent la chute de Nargothrond et le soi-disant trépas du Mormegil, elles décidèrent de partir à la recherche de Túrin. Mablung, un Elfe du royaume caché, ratrappa les deux femmes pour les escorter. Mais Glaurung reparut, et dispersa les troupes de Mablung. Morwen disparut tandis que Nienor fut ensorcelée par le regard du dragon, qui la rendit totalement amnésique.

Túrin vivait à ce moment-là dans la forêt de Brethil, où il avait recherché Finduilas, mais bien trop tard. Il recueillit sa sœur, mais ne l'ayant jamais vue, il ne la reconnut pas et l'appella Níniel, « la jeune fille en pleurs ». Tous deux ensorcelés, ils s'aimèrent, se marièrent, et Níniel fut enceinte de Túrin. Mais Glaurung recommença à rôder dans les environs ; Túrin le rencontra et le tua avec Gurthang, l'épée reforgée de Beleg. Les sorts jetés par le Dragon volèrent en éclat. Ainsi, Nienor Níniel, n'acceptant pas la vérité, se jeta dans les chutes du Teiglin. Et Gurthang, avec laquelle il se suicida, but volontiers le sang de Túrin.

Túrin Turambar et Gwindor (© Ted Nasmith)

Túrin avait l'apparence du peuple de Morwen, sa mère : les yeux gris et les cheveux sombres, et il est dit avoir été le plus beau des Hommes des Jours Anciens. Il était l'un des plus grands guerriers de sa lignée, avec Húrin son père, mais ses douleurs, et probablement la malédiction de Morgoth, l'avaient rendu excessif dans ses peines et ses nombreuses crises de rage.

Mentionnée à quelques reprises dans les écrits de Tolkien, la seconde prophétie de Mandos, qui annonçait la Dagor Dagorath et la fin du monde, prétendait qu'à la fin des temps, Túrin reviendrait fouler le monde et, devenu l'égal d'un Maia, porterait le coup fatal à Morgoth revenu, de son épée Gurthang.

Synthèse chronologique

Afficher/cacher la synthèse chronologique

Voir aussi sur Tolkiendil

 
encyclo/personnages/hommes/1a/peuple_de_hador/turin.txt · Dernière modification: 19/04/2009 04:06 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
// Copyright Tolkiendil echo "Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-".date("Y")."
";